10 choses à retenir des essais de Losail

O.P., Losail - Découvrez en quelques photos ce qu'il faut retenir de la troisième séance d'essais collectifs de l'année, disputée la semaine dernière au Qatar. Cliquez sur chaque image pour passer à la suivante !

10 choses à retenir des essais de Losail

Lorenzo, seul en tête

Lorenzo, seul en tête
1/10

Photo de: Yamaha MotoGP

L'Espagnol est plus en forme et en confiance que jamais. Outre le fait qu'il dispose de la moto la plus équilibrée du plateau, c'est aussi le pilote qui semble s'être adapté le mieux aux pneus Michelin. Il a dominé les tests en Malaisie et après avoir fait preuve de discrétion à Phillip Island, il a volé la vedette au Qatar grâce à sa vitesse mais aussi à son rythme de course. Le Champion du monde en titre quitte Doha en ayant réalisé la plus longue (21 tours) et la plus régulière simulation de course.

Yamaha, la moto à battre

Yamaha, la moto à battre
2/10

Photo de: Yamaha MotoGP

Difficile de savoir lequel des prototypes Yamaha offre les meilleures performances. La M1 a évolué de manière constante au cours de l'année précédente en partant d'un concept de base abouti et performant, qui a su tirer l'avantage de la puissance de son moteur comme aucune autre moto. Sans oublier que le fabricant japonais vient juste de remporter la triple couronne en 2015. Un scénario qui pourrait bien se reproduire cette année.

Rossi, pas très loin derrière

Rossi, pas très loin derrière
3/10

Photo de: Yamaha MotoGP

Le pilote italien vient de conclure une bonne pré-saison et termine non loin de Lorenzo lors de son plus long run. Cependant, tout suggère qu'il n'est pas encore en position de se battre aux cotés de son coéquipier dans des conditions normales. Rossi doit aborder la saison comme il l'a fait l'an dernier en milieu de championnat : saisir l'opportunité que présente chacune des faiblesses de ses adversaires afin de maximiser ses chances.

Honda se cherche encore

Honda se cherche encore
4/10

Photo de: Michelin Sport

Pendant que nous attendons de voir le réel impact de la dernière journée de test au Qatar, particulièrement pour Marc Márquez, il semble que Honda doive faire face à un début de saison difficile. "On savait qu'on allait rencontrer des obstacles, mais pas autant que ce qui nous est arrivé", a déclaré un des ingénieurs du constructeur japonais à Losail. Jusqu'au dernier moment des tests, Honda n'était pas certain d'avoir trouvé le problème principal sur la RC213V. Et ça, c'est évidemment un gros problème.

L'énigme Márquez

L'énigme Márquez
5/10

Photo de: Honda

Le double Champion du monde a dû faire face cette année à une pré-saison difficile. Avec l'arrivée de la nouvelle électronique et des pneus Michelin, la moto est devenue plus imprévisible. Et cela peut poser problème à un pilote comme lui, qui est en permanence à la limite. Reste maintenant à voir si les changements apportés à la moto permettront à Márquez de se battre pour une place sur le podium. Objectif que s'est fixé le pilote pour la première course de la saison.

Viñales, un challenger à prendre au sérieux

Viñales, un challenger à prendre au sérieux
6/10

Photo de: Michelin Sport

Cet hiver, on a vu l’Espagnol faire un pas de géant vers l'avant en devenant un des prétendants les plus sérieux pour le podium et peut-être même, pour une victoire. À en juger par les deux derniers tests de Phillip Island et Losail, il est évident que le pilote Suzuki à atteint le niveau de maturité nécessaire pour se battre en tête, bien que nous devons encore attendre de voir comment il va gérer un combat roue contre roue avec Rossi, Lorenzo et Márquez.

Chez Suzuki, ils savent ce qu'ils font

Chez Suzuki, ils savent ce qu'ils font
7/10

Photo de: Michelin Sport

Le manufacturier d'Hamamatsu, est maintenant bien en place depuis son retour en MotoGP, avec une GSX-RR qui commence sérieusement à ressembler à quelque chose, particulièrement entre les mains de Viñales. Son nouveau moteur offre bien plus de puissance que la version précédente et est désormais équipé de la boite seamless. Il reste encore à confirmer si Suzuki disposera de la boite full seamless (up and down) pour le premier Grand Prix au Qatar. La question principale est de savoir si cette boite peut tenir en régularité sur l'ensemble de la saison.

Ducati, prêt au combat

Ducati, prêt au combat
8/10

Photo de: Michelin Sport

L'équipe italienne a pris son temps avant de donner le feu vert à ses pilotes pour qu'ils puissent se focaliser sur la configuration de la Desmosedici GP. Mais quand Iannone et Dovizioso s'en sont occupés, les chronos étaient bien là et avec même une certaine facilité pour eux. Jeudi dernier, la simulation de course de Dovizioso était intéressante compte tenu du fait qu'aucun des deux pilotes n'était en time-attack.

Michelin, des hauts et des bas

Michelin, des hauts et des bas
9/10

Photo de: Michelin Sport

Le retour de Michelin en MotoGP n'a pas été aussi réjouissant que prévu pour le manufacturier français, qui devra continuer à travailler sérieusement pour terminer de préparer les pneus d'ici le premier Grand Prix. Le composé proposé par Michelin a suscité des réactions mitigées au sein du paddock et en fonction des pistes. En Malaisie, tout le monde se félicitait de la bonne qualité des pneus, tandis qu'en Australie, beaucoup de pilotes semblaient perdre leur confiance. Toutes ces réactions ont forcé le manufacturier à développer un nouveau composé pour le pneu avant, qui n'était pas prévu à l'origine.

Losail, une belle opportunité

Losail, une belle opportunité
10/10

Photo de: Michelin Sport

Les nouvelles règles semblent avoir secoué le statu quo du plateau MotoGP, du moins juste avant la première manche qui se présente comme une grosse opportunité pour les teams et les pilotes qui n'ont pas l'habitude de se battre si proche de la tête du classement. Des pilotes comme Scott Redding, qui a terminé ces tests avec le deuxième temps, ou Héctor Barberá qui, en dépit d'avoir une Ducati vieille de deux ans, viennent d'achever une superbe pré-saison et ont définitivement leurs chances.
partages
commentaires
Loris Baz pense pouvoir "faire quelque chose" en course

Article précédent

Loris Baz pense pouvoir "faire quelque chose" en course

Article suivant

Michelin doit modifier l'un de ses pneus pour le GP du Qatar

Michelin doit modifier l'un de ses pneus pour le GP du Qatar
Charger les commentaires