Il y a 12 ans - Un nouveau vainqueur nommé Andrea Dovizioso

C'était un 26 juillet, en 2009 : le MotoGP accueillait un nouveau vainqueur à son palmarès, avec le succès d'Andrea Dovizioso, 23 ans, sous la pluie de Donington.

Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso
1/15

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso
2/15

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso
3/15

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso
4/15

Photo de: Repsol Media

Valentino Rossi devance Andrea Dovizioso
Valentino Rossi devance Andrea Dovizioso
5/15

Photo de: Bridgestone Corporation

Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso
6/15

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso
7/15

Photo de: Bridgestone Corporation

Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso
8/15

Photo de: Bridgestone Corporation

Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso
9/15

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso
10/15

Photo de: Bridgestone Corporation

Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso
11/15

Photo de: Honda

Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso
12/15

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso
13/15

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso
14/15

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso
15/15

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Le 26 juillet 2009, Andrea Dovizioso signait sa première victoire en MotoGP, un succès qui allait longtemps rester isolé dans sa carrière puisqu'il lui faudrait attendre 2016 pour s'imposer à nouveau.

À l'époque, le pilote italien portait les couleurs de Repsol Honda. Titré en 125cc en 2004 puis systématiquement impliqué dans la lutte pour le titre 250cc durant trois ans, il avait rejoint la catégorie reine en 2008 en obtenant un premier podium à la fin de sa première saison. Mais cette campagne 2009 ne se passait pas comme espéré et, à son arrivée en Grande-Bretagne, il venait d'enchaîner trois abandons.

Donington lui offrait toutefois une opportunité de se racheter. D'une part, car il s'y était déjà imposé dans les deux catégories inférieures, mais aussi car la météo anglaise pouvait rebattre les cartes. Et la pluie, souvent accueillie avec soulagement lorsque l'on est en difficulté, fut effectivement de la partie en ce 26 juillet.

C'est Valentino Rossi, qualifié en pole position, qui a pris la tête au départ, mais dès le premier tour le #46 était attaqué par Jorge Lorenzo et Toni Elías. Immédiatement présent dans le groupe de tête avec également son coéquipier Dani Pedrosa, Andrea Dovizioso s'attaquait à son tour à Rossi pour se porter dans le trio de tête. Puis, alors que la pluie s'intensifiait, il trouvait l'ouverture pour passer Lorenzo puis Elias et prenait les commandes de la course.

La bagarre n'était pas terminée, et Lorenzo notamment allait se montrer particulièrement incisif, jusqu'à parvenir à repasser en tête. Mais cinq tours plus tard, l'Espagnol était au sol ! Elías était tombé lui aussi entre-temps et Pedrosa commençait à se faire semer. Rossi est alors repassé en tête pour une dizaine de tours, avec pour ultime adversaire Dovizioso. Mais le pilote Yamaha est lui aussi parti à la faute, à dix tours de l'arrivée, et cette fois Dovizioso se retrouvait seul aux commandes de la course.

Malgré l'arrêt de la pluie et un rythme très ralenti en fin de course au point de voir fondre son avance sur le binôme déchaîné Randy de Puniet - Colin Edwards, l'Italien allait réussir à tenir pour passer l'arrivée en vainqueur, signant à 23 ans le premier de ses 15 succès en MotoGP.

"Ma première victoire en MotoGP, je ne l'ai pas bien vécue, à cause de la façon dont je suis fait", a expliqué Andrea Dovizioso il y a quelques années à Sky Italia, lui qui aurait souhaité gagner avec une performance dominatrice au lieu de profiter de son aisance sur la pluie. "J'avais beaucoup de mal, je ne me sentais pas bien du tout. À Donington, j'ai gagné dans des conditions particulières, en faisant la moitié de la course sous la pluie et avec Valentino qui est tombé alors qu'il était devant moi."

"Certes, ce fut une belle victoire. Quand on gagne, c'est toujours une vraie victoire, mais à cet instant précis on n'était pas compétitifs et cela ne m'a pas permis de savourer cette victoire comme doit l'être une première victoire en MotoGP", regrettait le pilote italien.

Après deux autres saisons chez Honda, puis un passage éclair chez Yamaha, Andrea Dovizioso a rejoint en 2013 le clan Ducati, où il allait construire cette performance de fond qu'il souhaitait connaître. Lui qui estimait ne pas être assez fort sur certains aspects à titre personnel, il a gagné en maturité au fil des années jusqu'à atteindre ce moment où son propre niveau affûté a rejoint une moto apte elle-même à gagner. C'est ainsi qu'il a fait son retour à la victoire au GP de Malaisie 2016, sous la pluie, certes, mais dans un contexte différent puisqu'il annonçait le début de son cycle de succès et de luttes pour le titre.

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Le MotoGP, une catégorie particulièrement éprouvante selon Marini

Article précédent

Le MotoGP, une catégorie particulièrement éprouvante selon Marini

Article suivant

Petronas se rabat sur des "objectifs réalistes"

Petronas se rabat sur des "objectifs réalistes"
Charger les commentaires