Fautif, Zarco s'excuse auprès de Márquez : "J'ai commis une erreur"

partages
commentaires
Fautif, Zarco s'excuse auprès de Márquez :
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
28 oct. 2018 à 08:30

"J'ai totalement détruit l'arrière de sa moto", ajoute le Français, qui a été rapidement pardonné par le Champion du monde.

L'image du Grand Prix d'Australie, c'est bien entendu la très grosse chute de Johann Zarco après un contact par l'arrière contre la Repsol Honda de Marc Márquez, alors que le duo se trouvait dans l'aspiration de Jack Miller et cherchait à se positionner vers les avant-postes de la course et trouver son propre rythme.

Particulièrement à l'aise à ce moment de la course en étant le seul pilote du plateau à avoir opté pour deux pneus tendres à l'avant et à l'arrière, Zarco était déterminé à ne pas trop attendre pour tenter d'aller se placer dans le wagon pouvant disputer la victoire, après quelques beaux dépassements réalisés dans les kilomètres précédents. 

Lire aussi:

"Il faisait un peu froid aujourd'hui, mais les rayons de soleil faisaient que c'était une belle journée. Partir de la troisième position était un bon avantage. J'ai pris un bon départ, mais dans le second virage, j'ai glissé de l'arrière et quelques gars ont fait la même chose", détaille Zarco au sujet de son début de Grand Prix. "J'ai perdu quelques positions mais je me suis ensuite senti plutôt OK pour attaquer et essayer de faire des dépassements. Je suis heureux du ressenti ; je me sentais fort et ai fait de bons dépassements."

"J'ai totalement décollé"

Après quelques tours, le Français de l'équipe Tech 3 Yamaha se sentait bien et a pris l'aspiration de Jack Miller. Marc Márquez se trouvait là aussi.

"Nous allions tellement vite !" se remémore-t-il. "Quand nous avons freiné au premier virage, j'ai touché la roue arrière de Marc et ai totalement décollé. C'était une grosse chute pour moi, mais je suis OK et c'est le plus important comme cette chute était vraiment à haute vitesse. Évidemment que c'est un accident. Nous allions si vite, il n'y avait pas beaucoup d'espace du côté gauche. Il était proche de Jack et il est revenu sur la trajectoire de course pour le virage 1 : j'étais aussi là et je me suis donc accidenté."   

Lire aussi:

En dépit de ce changement de cap du Champion du monde à ce moment crucial, Zarco ne cherche aucunement à suggérer une quelconque responsabilité de l'Espagnol dans cet incident de course. Le Français ne se dédouane pas de sa responsabilité et a endossé celle-ci en allant voir le #93 dans son box pour s'excuser. Des excuses reçues avec calme de la part de Márquez, lui aussi contraint à l'abandon, sans avoir pour autant chuté.

 

"Nous nous comprenons totalement en tant que sportifs"

"C'est dommage pour la course car la terminer aurait été important pour le championnat des pilotes indépendant, mais je ne l'ai pas fait", poursuit Zarco, qui trouve quand même du positif à cette course australienne.

"Si l'on pense au championnat, c'est la pire chose qui pouvait arriver, mais si je pense à la course, le fait d'avoir pu faire la course avec les gars au sommet qui ont fini sur le podium était un chouette feeling. Je ne voulais pas laisser filer l'opportunité. L'accident était important et je suis désolé que Marc n'ait pas pu terminer la course. Merci à mon équipe, car la moto était performante aujourd'hui ! J'ai commis une erreur et je dois la rattraper sur les deux dernières épreuves.

"Je suis allé le voir pour m'excuser car j'ai totalement détruit l'arrière de sa moto. Il m'a dit 'aucun problème', que le plus important était que je ne me sois pas blessé. En tant que racers, que sportifs, nous nous comprenons totalement."

Zarco regrette l'opportunité manquée mais admet que l'issue d'une telle action aurait pu être un dommage physique ayant des répercussions sur sa fin de saison.

 

"C'est dommage car j'aurais pu faire une bonne course. Je me sentais bien, et je voulais être premier, deuxième ou troisième pour peut-être avoir mon rythme et me détacher. J'aurais peut-être pu partir avec Maverick [Viñales], je ne sais pas. Le plus important est que je dois OK physiquement car c'était un accident effrayant. Je dois me remettre très rapidement, même si je me sens bien, et ne pas refaire ce genre d'erreur sur la prochaine course."

Le Français ne porte pas de stigmates de l'accident en dépit du caractère très spectaculaire de celui-ci.

"Il faut du temps [pour se relever, ndlr]. Je suis resté au sol juste pour voir si j'étais toujours OK. En glissant à cette vitesse, j'ai eu le sentiment que ça n'allait jamais s'arrêter, donc j'ai eu peur. J'ai de la douleur [côté droit, ndlr] mais j'ai subi un rayon X et il n'y a rien de cassé. Je suis soulagé quant au fait que rien ne soit cassé car j'ai touché et n'avait aucun feeling du tout. J'ai juste tapé très fort et c'est tout. C'était très rude, j'ai serré les doigts pour ne rien heurter. J'ai vraiment endurci tout mon corps. J'ai été chanceux de rester sur l'herbe et de ne pas toucher le gravier. C'est pour cette raison que je vais bien maintenant. On se dit juste 'merde'. On a juste cet instant, on chute en un instant. Beaucoup de choses passent par la tête…"  

Article suivant
Viñales a mis fin à une traversée du désert de 17 mois

Article précédent

Viñales a mis fin à une traversée du désert de 17 mois

Article suivant

Deuxième place probante pour Iannone, malgré deux erreurs

Deuxième place probante pour Iannone, malgré deux erreurs
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Catégorie Course
Pilotes Johann Zarco , Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team , Tech 3
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Réactions