Espargaró : "Et pourquoi pas un podium" à Motegi ?

Le pilote Aprilia a créé la surprise ce vendredi en s'emparant du troisième meilleur chrono de la journée, et compte bien rester dans le top 3 le reste du week-end.

L'invité surprise du groupe de tête à l'issue de la première journée d'essais sur le circuit de Motegi est sans doute Aleix Espargaró, qui a signé la troisième place. L'Espagnol, qui sort d'une excellente prestation lors du dernier Grand Prix en Aragón, confirme donc pour le moment ses bonnes dispositions, ainsi que celles de son Aprilia.

Déjà deuxième ce matin lors de la première séance d'essais libres et auteur d'une vingtaine de tours, le numéro 41 a bouclé ce vendredi à moins de deux dixièmes de la référence fixée par Andrea Dovizioso, et entend bien poursuivre sur ce rythme samedi. 

"Nous avons progressé, je me sens de plus en plus à l'aise", a-t-il confirmé à l'issue de la journée au micro du site officiel du MotoGP. "Le fait d'avoir une course comme celle d'Aragón, où nous nous sommes battus avec les gars de devant, nous donne beaucoup de confiance."

Selon l'Ibère, le niveau de compétitivité de sa RS-GP est d'autant plus élevé que l'adhérence fournie par la piste est grande. "Si le niveau d'adhérence de la piste est élevé, l'Aprilia fonctionne bien, ce qui est le cas ici", explique Espargaró. "Nous souffrons surtout lorsqu'il n'y a pas suffisamment d'adhérence, lorsque la surface est glissante, et c'est d'autant plus vrai sur le mouillé." 

Le meilleur reste à venir chez Aprilia

Tant mieux, car de la pluie, le Twin Ring risque d'en regorger tout le week-end, comme semblent l'indiquer les prévisions météo. De bon augure donc, d'autant plus qu'Aprilia n'a pas encore abattu toutes ses cartes. "Il y a beaucoup de grip et l'Aprilia fonctionne bien. Je me sens à l'aise. C'est dommage que je me sois fait peur et que j'aie perdu un peu de temps à la fin, mais nous avons eu deux bonnes séances, et nous voulons continuer à progresser", insiste Espargaró, loin de se reposer sur ses lauriers. "Je n'ai pas utilisé le pneu extra-soft car il m'a semblé un peu inutile aujourd'hui, mais cela veut dire qu'il existe une marge de progression pour demain."

Dans une excellente dynamique en qualifications depuis trois courses, où il a à chaque fois intégré non seulement la Q2, mais aussi le top 10, l'Ibère a cependant dû attendre la dernière manche pour confirmer en course, avec une probante sixième place en Aragón, égalant ainsi son meilleur résultat jusqu'ici cette année, obtenu lors de la manche inaugurale au Qatar.

Une véritable référence, dont il compte bien s'inspirer pour le reste du week-end. "Nous avons essayé d'attaquer aujourd'hui, alors avec un peu de chance nous pouvons être sur l'une des deux premières lignes en qualifications, et pourquoi pas nous battre pour le podium", estime-t-il. "L'objectif pour les courses en Asie [sic] ainsi que pour Valence, c'est de batailler dans le top 6, comme nous l'avons fait en Aragón. Mais après un tel début de week-end, on peut toujours rêver se battre pour le top 3. On va voir."

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Sous-évènement Essais Libres - Vendredi
Circuit Twin Ring Motegi
Pilotes Aleix Espargaró
Équipes Gresini Racing
Type d'article Réactions