Espargaró espère une Aprilia plus puissante avant la fin de la saison

Aleix Espargaró pense qu'Aprilia sera en mesure d'apporter une évolution de son moteur avant la fin de l'année, le manque de puissance étant la principale faiblesse de la machine italienne.

Espargaró espère une Aprilia plus puissante avant la fin de la saison

Le moteur de l'Aprilia RS-GP est celui qui a connu les plus grosses mutations sur la grille MotoGP ces deux dernières saisons, contribuant grandement à l'éclosion de la machine de Noale, désormais plus proche des avant-postes et en mesure de se battre régulièrement contre les autres bolides du championnat. L'an dernier, notamment, le V4 italien a été profondément modifié pour faire passer son angle de 75° à 90°. Et l'impact est net, car il est devenu un véritable prétendant au podium, ayant vu six fois l'arrivée entre la sixième et la huitième place dans les neuf courses déjà disputées cette année.

"Cela a été une demi-saison très positive", se félicite le directeur technique Romano Albesiano, en commentant l'ensemble des progrès accomplis au micro du site officiel du MotoGP. "La moto a montré un caractère très positif en termes de distribution de puissance, de stabilité, de capacité de freinage et d'accélération. Le passage de virage n'est pas mauvais non plus ; c'est un domaine dans lequel nous devons encore progresser, mais c'est plutôt bien."

Fort de ces progrès évidents, le constructeur italien ne compte pas s'arrêter en si bon chemin, et son moteur notamment devrait continuer à livrer un potentiel toujours mieux exploité. "Notre département course s'est fortement développé ces dernières années, et nous en voyons les résultats en piste. Nous avons commencé à mener un type de développement que nous ne pouvions pas faire auparavant et il y a certains domaines dans lesquels nous avons beaucoup progressé, comme l'aérodynamique, la dynamique du véhicule, l'électronique", cite Romano Albesiano.

"Nous progressons aussi dans le domaine du moteur, mais ces deux dernières saisons nous avons fait à deux reprises des changements radicaux sur le moteur et cela nous fait un peu souffrir, chaque fois il faut repartir de zéro. Ceci étant dit, la configuration moteur que nous avons à présent a un très bon potentiel et nous verrons donc quelque chose de bien meilleur arriver à l'avenir."

Lire aussi :

Aprilia est le seul constructeur du plateau disposant de concessions cette année, et donc à avoir le droit de faire évoluer son moteur en cours de saison. Un avantage dont la firme de Noale compte bien profiter selon Aleix Espargaró, pour qui des progrès côté puissance sont le principal besoin de cette RS-GP désormais plus proche des premières places.

"Nous avons fait du bon travail sur l'ensemble de cette première partie de saison", se réjouit le Catalan. "Nous sommes huitièmes du championnat avec 61 points et nous devons évidemment en profiter parce que nous sortons de situations bien pire les années précédentes, mais nous devons nous améliorer côté moteur car c'est ce qui nous fait le plus défaut."

Espargaró attend donc une nouvelle version du V4 italien. "[Les ingénieurs] travaillent dur et je suis sûr que je n'aurai pas à attendre la saison 2022 pour recevoir quelque chose. J'espère que j'aurai une évolution pour la dernière partie de la saison car nous sommes très proches. Je veux en profiter parce que nous faisons du bon travail, mais je ressens une frustration et je pense que nous avons juste besoin d'un peu plus pour nous battre pour le podium à chaque course."

Portant à lui seul le projet Aprilia en piste depuis la suspension d'Andrea Iannone, Aleix Espargaró se satisfait d'être attentivement écouté par les responsables techniques de la marque quand il pointe les faiblesses côté moteur, et que ses commentaires soient suivis d'actions dans le département technique.

"Ce qui est bien, c'est qu'après plusieurs années chez Aprilia, tous les ingénieurs croient vraiment en mon talent, en mon travail, en tout ce que je leur dis, donc ils savent vraiment qu'en ce moment, le moteur est notre limite. La bonne chose est que cette année, ils m'apportent une moto qui − la base de la RS-GP 21 particulièrement − est prête à recevoir plus de puissance."

"Nous utilisons toute la puissance disponible, pas plus, et la moto n'a aucun wheelie, elle a une bonne aérodynamique, alors maintenant nous sommes prêts. Ils savent que la seule chose qui nous manque est la puissance, la puissance pure dans les lignes droites quand je suis sur les gaz et sur le pneu. La pleine puissance n'est pas suffisante pour lutter avec nos rivaux."

Avec Chloé Millois

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Article précédent

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Article suivant

Poncharal veut que Tech3 devienne un prétendant régulier au top 10

Poncharal veut que Tech3 devienne un prétendant régulier au top 10
Charger les commentaires