Aleix Espargaró "en colère" de voir Aprilia progresser sans Gresini

Les progrès d'Aprilia ont un goût amer pour Aleix Espargaró, triste qu'ils se concrétisent après le décès de Fausto Gresini. Le pilote y voit une injustice.

Aleix Espargaró "en colère" de voir Aprilia progresser sans Gresini

Un vibrant hommage a été rendu à Fausto Gresini, disparu au mois de février après plusieurs semaines de lutte contre le COVID-19, à travers une minute de silence commune avant les Grands Prix du Portugal en MotoGP et d'Emilie-Romagne en F1, disputé à Imola, dont le manager italien était originaire. Une heure plus tard, Aleix Espargaró prenait la sixième place de la course avec son Aprilia engagée par le team que Gresini a fondé, le meilleur résultat de la saison et une première depuis 2018.

La RS-GP impressionne depuis les tests de pré-saison et après trois top 10 en autant de courses, Espargaró a déjà marqué plus de points que dans les neuf premières manches de la saison 2020.  C'est avec une certaine amertume que le pilote espagnol voit Aprilia enfin décoller alors que le patron et fondateur du team, qui n'a jamais douté de ses capacités à faire briller la moto italienne, n'est plus là.

Lire aussi :

"Je suis fier de ce que nous faisons", a déclaré Aleix Espargaró, déterminé à offrir un podium à Fausto Gresini pour lui rendre hommage. "Je crois qu’il le voit, mais je suis vraiment désolé parce que c’est ma cinquième saison ici et pourquoi est-ce que ça doit être précisément cette saison que je aussi rapide et que nous sommes aussi bons, alors qu'il n'est pas là ? Ce n'est pas juste."

"J'adorais vraiment le voir, voir son visage chaque fois que je rentrais au stand après une course comme celle-ci. Fausto croyait beaucoup en mon potentiel, beaucoup. Je pense que ça a été l'un des team managers de ce paddock qui a cru le plus en mon talent, et ce depuis longtemps. Alors le fait je me batte maintenant pour les premières places avec cette moto, avec son projet, alors qu’il n'est pas là me met en colère."

"Mais quoi qu'il en soit, je suis sûr que ce que nous avons fait pour lui [avec la minute de silence] entre le MotoGP et la Formule 1, n'est qu'un exemple de plus de l'importance qu'avait Fausto, alors je vais continuer à faire mon travail car je pense que la meilleure chose que je puisse faire, c'est de terminer les courses en me battant toujours pour les premières places." 

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Related video

Pol Espargaró veut sortir de sa "dynamique un peu négative" à Jerez
Article précédent

Pol Espargaró veut sortir de sa "dynamique un peu négative" à Jerez

Article suivant

Márquez justifie les changements dans son équipe d'ingénieurs

Márquez justifie les changements dans son équipe d'ingénieurs
Charger les commentaires