Aleix Espargaro espère deux versions du carénage en 2022

Aleix Espargaró espère qu'Aprilia utilisera deux configurations aérodynamiques distinctes en 2022, selon les circuits, ce qui sera permis par le règlement.

Aleix Espargaro espère deux versions du carénage en 2022

Les deux journées de tests organisées cette semaine sur le circuit de Misano ont permis aux pilotes de se faire une première idée de ce qui les attend en 2022. Chez Aprilia, la nouvelle moto n'était pas encore prête mais Aleix Espargaró a testé plusieurs carénages en vue de la saison prochaine, pendant que Maverick Viñales poursuivait ses essais avec le modèle actuel pour parfaire son adaptation à la machine italienne.

Mardi, Espargaró a roulé avec des ailerons moins imposants à l'avant de sa RS-GP. Au cours de la deuxième journée, il a passé en revue différentes configurations offrant plus ou moins d'appui, avec l'idée de ne pas sélectionner un seul ensemble aérodynamique en 2022 mais d'en utiliser deux distincts, chose à nouveau permise la saison prochaine, afin de mieux adapter l'Aprilia à des circuits aux caractéristiques opposées.

"Ce n'est pas mauvais", commentait l'Espagnol sur le site officiel du MotoGP après la première des deux journées d'essais, au sujet des évolutions aérodynamiques apportées par la marque. "Il y a du positif et du négatif. Ce n'est pas mieux ou moins bien, c'est juste différent. Il faudra peut-être un peu modifier l'équilibre de la moto. Ce qui est bien, c'est que la saison prochaine on pourra homologuer deux versions. Donc pourquoi ne pas homologuer les deux ? On parcourt le monde sur des circuits très différents, donc pourquoi ne pas en utiliser un avec plus de charge que l'autre ? Ça serait bien. On continue les évaluations."

Lire aussi :

"Ce n'est pas juste pour en avoir un de bon, peut-être deux, un avec plus d'appui que l'autre, pour des circuits différents", a ajouté le Catalan le lendemain. "On a aussi testé des choses dont je ne peux pas parler. On n'aura la nouvelle moto qu'à Jerez mais certaines pièces seront sur la nouvelle moto et pour le moment je les apprécie."

Aleix Espargaró a confirmé sa bonne forme actuelle avec le meilleur temps mercredi, mais il a surtout recueilli de précieuses données avec un total de 134 tours au cours des deux journées. Il a travaillé sur la stabilité de la moto, notant des progrès après la journée de mardi, et il a également senti une amélioration du rythme de course. Après avoir offert à Aprilia à son premier podium dans l'ère MotoGP à Silverstone, Espargaró sent qu'un nouveau cap a été franchi cette semaine.

"Globalement satisfait. Ce n'est pas facile de trouver des améliorations et de gagner plusieurs dixième sur ce circuit, parce qu'il n'est pas très long, et ce n'est pas le circuit qui nous est le plus favorable. Dans l'ensemble, je suis satisfait de nos progrès. On a testé beaucoup de choses [mercredi] matin, différentes pièces et configurations. On a aussi testé des pièces pour la moto 2022, donc globalement je suis satisfait, parce qu'on a progressé, ce qui est bien. On verra si on pourra profiter de ce travail dans la deuxième course de Misano."

Lire aussi :

partages
commentaires
Quartararo espérait "un peu plus de chevaux" sur le nouveau moteur
Article précédent

Quartararo espérait "un peu plus de chevaux" sur le nouveau moteur

Article suivant

Trois chutes pour Morbidelli et une jambe très fatiguée

Trois chutes pour Morbidelli et une jambe très fatiguée
Charger les commentaires