Espargaró ravi du regard neuf de Dovizioso sur l'Aprilia

Le prochain test d'Andrea Dovizioso avec l'Aprilia suscite l'enthousiasme d'Aleix Espargaró, qui compte sur le feedback de l'ancien pilote Ducati pour voir la RS-GP poursuivre ses progrès.

Espargaró ravi du regard neuf de Dovizioso sur l'Aprilia

Aleix Espargaró s'est dit particulièrement satisfait qu'Andrea Dovizioso puisse tester l'Aprilia RS-GP dans quelques jours. Le pilote espagnol, qui n'a jamais caché son admiration pour celui qui a longtemps défendu les couleurs de Ducati, voit dans ce prochain roulage l'opportunité pour le constructeur de Noale de bénéficier d'un regard neuf sur une machine en constante évolution.

"Je suis très content", assure Espargaró. "Ces dernières années, on a progressé pour se rapprocher des premiers et Aprilia a désormais franchi une étape importante. Ce sera d'une grande aide pour l'avenir, parce qu'en plus d'être un pilote très talentueux et très rapide, je pense qu'Andrea peut aussi être un pilote d'essais très bon, sensible."

"Il a fait du très bon travail avec Ducati, ces dernières saisons il a gagné des courses et s'est battu pour le titre. Il pourra donc nous apporter un bon feedback au sujet de l'Aprilia et grandement nous aider. Je suis impatient qu'il teste la moto à Jerez et de voir sa réaction, de savoir s'il aime la moto et quels sont ses points faibles. Ça fait six ans que je roule avec cette moto. Lui, il est frais, nouveau sur l'Aprilia, alors je suis certain qu'il va nous apporter un autre point de vue et beaucoup nous aider."

Aprilia a officialisé la semaine dernière le fait qu'Andrea Dovizioso, actuellement sans engagement en MotoGP, testera la RS-GP durant trois jours à Jerez, du 12 au 14 avril. Après avoir quitté Ducati avec pertes et fracas la saison dernière, le triple vice-Champion du monde avait dans un premier temps refusé de s'engager avec Noale en tant que titulaire, souhaitant privilégier des équipes plus susceptibles de se battre pour le titre. C'est toutefois avec enthousiasme aujourd'hui qu'il aborde ce prochain rendez-vous.

Lire aussi :

Il faut dire que la nouvelle version de la RS-GP a marqué les esprits pendant les essais de pré-saison. Il s'agit de la moto qui a été autorisée au plus grand changement pendant l'hiver compte tenu des concessions règlementaires dont bénéficie Aprilia, et ses évolutions ont indéniablement fait grimper ses performances, à en juger par la place de choix occupée par Aleix Espargaró du début à la fin de ces essais.

Des progrès significatifs avaient déjà été accomplis l'hiver dernier, avec une révolution profonde de la moto, cependant les problèmes de fiabilité rencontrés en essais puis les problématiques logistiques engendrées par la pandémie de COVID-19 avaient obligé Aprilia à limiter sa puissance pendant la saison, sans pouvoir résoudre tous ses soucis de jeunesse.

"Je dirais que la base de la moto est similaire à celle de l'année dernière. Beaucoup de petits changements font cependant que je me sens franchement bien mieux sur la moto", assure Espargaró. "La moto est plus compétitive, elle est beaucoup plus facile à l'accélération. On a plus de traction et plus d'appui, ce qui me permet d'avoir une meilleure accélération. Les ingénieurs ont fait beaucoup de petits changements que j'avais demandés, et dès mes premiers tours avec la moto, à Jerez mais aussi au Qatar, je me suis immédiatement senti bien, mieux qu’avec la moto de 2020. Il est difficile de dire si c'est une évolution ou une révolution, mais j'ai franchement senti que c'est une meilleure moto que celle de l'année dernière."

Aujourd'hui, le pilote espagnol espère que le Grand Prix à venir cette semaine permettra de confirmer qu'un cap a été franchi. Échaudé par le passé, il souhaite néanmoins rester prudent. "Je l'espère, mais on ne sait jamais. Les tests sont les tests et les courses sont complètement différentes, la piste change après le Moto2 et le Moto3", rappelle-t-il. "En tout cas, les tests se sont bien passés. Franchement, la RS-GP 2021 semble prometteuse, mais il faut qu'on coure et qu'on se compare aux autres. Je suis certain que tout le monde va progresser pour ce premier week-end de course et ça ne sera pas facile, mais je suis très motivé. Sentir que j'ai la possibilité de me battre avec les meilleurs me transmet une énergie très positive et entretient ma motivation, alors j'ai hâte que les EL1 commencent."

partages
commentaires

Related video

Un début de saison sans Márquez, "pas la fin du monde" pour Honda

Article précédent

Un début de saison sans Márquez, "pas la fin du monde" pour Honda

Article suivant

Joan Mir et Valentino Rossi présentent leur casque 2021

Joan Mir et Valentino Rossi présentent leur casque 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Léna Buffa