Aleix Espargaro - "Nous pouvons nous battre pour le podium"

En MotoGP, cette année, on en voit de toutes le couleurs. Au début de la saison, le rouge était mis et a surpris avec Ducati. Puis on s'est habitué au ton écarlate. A présent, c'est le bleu qui nous en met plein la vue, lors d'un Grand Prix de Catalogne qui nous offre une première ligne inédite avec deux Suzuki en pointe. Un feu de paille ? Aleix Espargaro prévient : il faudra compter sur la GSX-RR en course. Mais que nous réserve donc encore les troupes de Davide Brivio ce dimanche? Le poleman le dit sans rire : une lutte pour le podium.

Lorsque la saison 2015 de MotoGP a commencé, Aleix Espargaro espérait tout au plus porter sa Suzuki parmi les huit premiers. Un équilibre quasi parfait mais un moteur encore un peu limité contraignait à ce pronostic modeste. Mais il faut dire que la GSX-RR n'en est qu'à sa toute première saison complète à ce niveau. Puis, pour ce Grand Prix de Catalogne, l'évolution mécanique tant espérée est arrivée. Un travail intelligent qui n'a pas empiété sur les qualités fondamentales d'une machine connue pour la qualité de son châssis.

Les essais libres avaient prévenu de toute la pertinence de la démarche des techniciens d'Hamamatsu. Lors des qualifications, la récompense a même été double avec un Maverick Viñales impressionnant pour sa première campagne à ce niveau. Un doublé aux deux premières places jamais vécues chez Suzuki depuis un Grand Prix à Jerez en 1993. Kevin Schwantz s'était alors positionné devant Alex Barros. Et lors de la course, le premier cité avait gagné et le second était tombé. Alors, quel scénario demain ?

Il y a quatre ou cinq mois, nous étions loin de ce niveau

Aleix Espargaro

Lors de la conférence de presse, l'aîné d'un Pol moins verni sur sa Yamaha Tech3 a fait remarquer qu'au vu de son âge, il ne serait pas le Brésilien. Une façon de voir qu'a contredit gentiment un Vinales qui a prévenu qu'il ferait valoir la fougue de sa jeunesse sur la piste. Voilà qui en dit long sur la bonne synergie qui alimente actuellement les batteries du team Suzuki : "Il y a quatre ou cinq mois, nous étions loin de ce niveau" a rappelé celui qui a signé sa deuxième pole-position de carrière. "Je suis heureux de cette performance, et surtout de l'avoir accomplie ici. J'ai tout donné dans mon tour rapide. Mais nous avons globalement progressé et nous sommes en mesure de nous battre pour le podium."

Un sentiment partagé par Maverick Vinales : "La seconde place sur la grille de départ ? C'est bien, merci ! Mais la course, c'est demain. Nous avons plusieurs options à notre disposition. Il nous faudra choisir la meilleure. Je me réjouis à l'idée de rouler durant un Grand Prix avec les meilleurs pilotes pour prendre de l'expérience. Notre rythme de course est bon et il est régulier."

L'ambition n'est donc pas de faire de la figuration. Une dynamique qui comble le patron dans les stands, Davide Brivio : "Même si nous sommes seulement samedi, nous n'allons pas bouder notre plaisir. Nous allons profiter de ce résultat. Je ne sais quoi dire. Nous avons deux pilotes fantastiques. Aleix a fait un tour incroyable, Maverick grandit à chaque Grand Prix. Nous avons une bonne moto..."  Quoi ajouter, en effet. Cela suffira pour Suzuki. Du moins pour aujourd'hui !

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Catalogne
Sous-évènement Qualifications
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Aleix Espargaró
Équipes Team Suzuki MotoGP
Type d'article Résumé de qualifications
Tags Maverick Viñales, aleix espargaro, catalogne, davide brivio, montmeló, suzuki