Panneaux lumineux : Aleix Espargaró veut aussi des pilotes responsables

Bien que partisan de l'arrivée de panneaux lumineux à la place des drapeaux sur les circuits, Aleix Espargaró rappelle que ce dispositif n'aura d'utilité que si les pilotes font les efforts nécessaires pour respecter les règlements liés à la sécurité.

Panneaux lumineux : Aleix Espargaró veut aussi des pilotes responsables

Le MotoGP et la F1 vont généraliser les panneaux lumineux sur les circuits en 2022, afin que les messages de sécurité soient plus visibles pour les pilotes. Le dispositif était en place au GP du Portugal mais après avoir vu son meilleur temps effacé en Q2, Pecco Bagnaia a assuré ne pas avoir aperçu le signal lumineux, situé sur un poste de commissaire à l'endroit où le drapeau était également agité.

Valentino Rossi est venu appuyer les propos du membre de sa VR46 Academy, soulignant que les panneaux lumineux devront être assez grands, nombreux et surtout bien placés pour être dans le champ de vision des pilotes puisque dans le cas de Bagnaia, il était situé à la droite de la piste alors que le virage était sur la gauche.

Lire aussi :

Pour Aleix Espargaró, tombé vendredi et mécontent du rythme conservé par Pecco Bagnaia après cette chute, le débat autour des panneaux lumineux n'est pas abordé sous le bon angle car à ses yeux, le problème ne réside pas uniquement dans la visibilité des informations communiquées aux pilotes, mais aussi dans la volonté de ces derniers de respecter les règles liées à la sécurité.

"Certains pilotes pensent que ça va nous changer la vie, mais je ne suis pas d'accord", a expliqué le pilote Aprilia. "Si vous ne voulez pas voir les drapeaux jaunes et que vous voulez continuer à pousser pour votre propre intérêt et faire un tour rapide, par exemple, on peut mettre un panneau ou un drapeau jaune dans le virage, vous ne couperez pas les gaz."

Sur la question des signaux lumineux, le pilote Aprilia soutient néanmoins le concept, bien plus visible depuis la moto : "Évidemment, à certains endroits, où il y a une grande zone de dégagement parce que le virage est rapide, les panneaux lumineux peuvent aider parce qu'il n'est pas facile de placer les commissaires au bon endroit, alors je suis bien sûr très content."

"C'est quelque chose que les pilotes ont demandé à la Dorna, parce que depuis deux ou trois ans, on a des panneaux au Mans, avec les 24H, et franchement ça aide à certains endroits là-bas. Après la course du Mans, il y a deux ou trois ans, on a donc demandé à la Dorna d'essayer de les avoir partout. Ils font du bon travail et ça va nous aider un peu. Mais c'est aussi aux pilotes d'essayer de les aider. Il arrive souvent qu'on puisse voir les drapeaux jaunes et pourtant certains pilotes ne veulent pas les voir."

Avec Marc Michon

partages
commentaires

Related video

Rossi reste animé par l'adrénaline : "J'aime cette sensation"

Article précédent

Rossi reste animé par l'adrénaline : "J'aime cette sensation"

Article suivant

Pour Rossi, Bagnaia et Morbidelli sont prêts à jouer le titre

Pour Rossi, Bagnaia et Morbidelli sont prêts à jouer le titre
Charger les commentaires