Aleix Espargaró n'a pas compris sa pénalité

Pénalisé d'un long-lap au Grand Prix de Thaïlande à la suite d'un contact avec Brad Binder, Aleix Espargaró n'était pas vraiment d'accord avec cette décision qui lui a fait perdre beaucoup de temps mais il l'a tout de même effectuée.

Aleix Espargaró n'a pas compris sa pénalité

Aleix Espargaró a limité la casse au Grand Prix de Thaïlande après avoir rencontré des difficultés tout au long du week-end avec son Aprilia. Qualifié en 13e position, il a effectué un bon départ et a conclu au 11e rang, ce qui lui a permis de reprendre cinq points à Fabio Quartararo, dont la course a été particulièrement compliquée.

"C'est la deuxième bonne nouvelle de la journée. La première c'est que je rentre chez moi avec ma famille et la deuxième c'est que j'ai repris des points à Fabio", a-t-il déclaré après une course qui aurait pu lui faire perdre gros à lui aussi au vu du déluge qui s'est abattu sur la piste dans l'heure précédant le départ. "On s'est réveillés en pensant que ça serait sec, ensuite il s'est mis à tomber des trombes d'eau et ça a été un peu le stress pour tout le monde."

Lancée avec 50 minutes de retard, la course a bien commencé pour Espargaró mais a vite été compromise par un contact avec Brad Binder, qui lui a valu une pénalité de long-lap. Coup du sort, ce dernier était particulièrement long et lui a fait perdre un temps précieux pour espérer vraiment remonter au classement.

"Les premiers tours ont vraiment été dangereux mais heureusement il ne s'est rien passé. Je suis content, j'ai été rapide. J'ai fait beaucoup de tours en 1'39, j'ai roulé comme ceux de devant. J'ai récupéré beaucoup de places au départ. Je partais 13e et je me suis retrouvé septième, derrière Bastianini. J'avais un bon rythme et c'est dommage car à cause du contact avec Brad j'ai reçu une pénalité d'un long-lap très, très, très long et j'ai perdu beaucoup de temps, mais c'est comme ça", a-t-il affirmé.

"Je n'avais jamais pris ce long-lap. Je suis entré et c'était comme si la piste devenait droite, je me suis demandé 'mais qu'est-ce que c'est que ça ?!' Si on regarde le tour d'avant et celui-là, j'ai perdu cinq secondes... Je ne crois pas que ce soit si compliqué de faire des long-laps similaires [d'une piste à l'autre]. Je ne sais pas..."

Aleix Espargaró devant Franco Morbidelli, Brad Binder et Álex Rins au GP de Thaïlande

Aleix Espargaró devant Franco Morbidelli, Brad Binder et Álex Rins au GP de Thaïlande

Au-delà du temps perdu, le pilote Aprilia n'est pas vraiment d'accord avec la sanction reçue puisqu'il estime qu'il s'agissait d'un simple contact de course et ne comprend pas pourquoi, dans ce cas, d'autres pilotes n'ont pas non plus été sanctionnés.

"Si on ne regarde que les images du virage, oui, j'étais vraiment à la limite mais je pense que dans la ligne droite j'étais parallèle à lui, on a freiné ensemble et il a relâché les freins sur l'extérieur. C'est le contact typique. Il a relâché les freins, je n'ai pas pu éviter le contact et on s'est touchés, mais pour moi avec la visibilité sur le mouillé, avec la difficulté qu'on a à doubler..."

"Morbidelli l'a fait deux fois dans les derniers tours. Il cherchait un contrat ou je ne sais pas quoi pour l'an prochain mais il me l'a fait deux fois et c'était incroyable, je n'ai pas compris et il n'a pas reçu de pénalité de long-lap, ce qui est normal, c'est la course. Je l'accepte mais pour moi, je ne pense pas que c'était [juste]. J'ai vu d'autres dépassements que Bezzecchi ou Martín ont fait, c'était à la limite mais c'est le MotoGP. Je n'ai pas vraiment compris [pour moi]."

Quoi qu'il en soit, Aleix Espargaró a conclu deux premières courses asiatiques particulièrement compliquées en reprenant cinq points à Fabio Quartararo au classement général et va désormais prendre la direction de pistes qui réussissent mieux à sa RS-GP. De quoi laisser le championnat pleinement ouvert.

Lire aussi :
partages
commentaires
Bagnaia : Un dépassement de Zarco aurait été "trop risqué"
Article précédent

Bagnaia : Un dépassement de Zarco aurait été "trop risqué"

Article suivant

Quartararo demande des "analyses approfondies" après son zéro pointé

Quartararo demande des "analyses approfondies" après son zéro pointé