Preview
MotoGP GP de Catalogne

Aleix Espargaró n'a pas oublié sa bévue de 2022

Aleix Espargaró s'en souviendra longtemps, du Grand Prix de Catalogne 2022... Très compétitif tout au long du week-end, il avait perdu le podium en célébrant l'arrivée de la course un tour trop tôt !

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team

En arrivant à domicile pour le Grand Prix de Catalogne, Aleix Espargaró ne peut y échapper : tout le monde lui rappelle sans relâche la bévue qui a été la sienne l'année dernière, sur cette piste.

On était au mois de juin, date jusqu'alors traditionnelle du rendez-vous de Barcelone, et le pilote Aprilia était pour la première fois impliqué dans la lutte pour le titre. Chez lui, en Catalogne, il a affiché son aisance, dominant pratiquement toutes les séances à l'exception des EL1 et du warm-up. La pole lui est revenue, comme en Argentine deux mois plus tôt où il avait gagné. Autant dire que ses ambitions étaient élevées, très élevées même, pour la course.

Sur cette piste qui le faisait rêver étant enfant, il n'avait pu obtenir qu'un seul podium, en 2011, lorsqu'il courait encore en Moto2. Cette fois, cela semblait ne devoir qu'être une formalité, même si à l'extinction des feux, c'est Fabio Quartararo qui a pris l'avantage. Espargaró a ensuite été passé par Jorge Martín, avant de reprendre du poil de la bête à partir du dixième tour.

Certes incapable de rattraper Quartararo, le #41 a su résister à la pression de son compatriote, et même lui reprendre à nouveau la deuxième place à quatre tours de l'arrivée après un nouvel intermède favorable au pilote Pramac. L'affaire semblait entendue, il allait pouvoir enfin monter sur le podium devant son public, même si la frustration d'avoir vu la victoire lui échapper lui faisait secouer la tête. Le problème, c'est qu'il l'a secouée un peu tôt…

Car à l'entame du dernier tour, Espargaró a soudain coupé son effort et les spectateurs, incrédules, l'ont vu élargir sa trajectoire et se mettre à saluer les tribunes alors que le reste de la meute déboulait. Il allait falloir quelques secondes à l'Espagnol pour réaliser qu'il avait cru le Grand Prix terminé un tour trop tôt. S'il s'est immédiatement relancé lorsqu'il s'est aperçu de son erreur, il a finalement passé l'arrivée cinquième, en ayant perdu huit secondes.

Un an plus tard, il a décidé de le prendre avec le sourire et arbore sur son casque un message très clair : "Un tour de plus !".

Le casque d'Aleix Espargaro pour le GP de Catalogne 2023.

Le casque d'Aleix Espargaró pour le GP de Catalogne 2023.

"Comme ça, je m'en souviendrai !" souri Aleix Espargaró. "Je dois prévenir les commissaires qu'il va falloir qu'ils fassent attention, parce que quand je verrai le drapeau à damier, je vais continuer à attaquer pendant un tour de plus, au cas où !"

"Je vais essayer d'être concentré, c'est sûr. Je peux faire beaucoup d'erreurs mais celle-ci, je ne vais pas la rééditer", ajoute le pilote espagnol, plus sérieusement. "Ça n'est pas une question de revanche. J'ai fait une grosse erreur l'année dernière. Au début, j'avais vraiment eu du mal à la digérer et à aller de l'avant, mais bon, c'est une erreur, et en tant qu'humain j'en fais beaucoup. Celle-là, c'était une grosse erreur de toute évidence, mais c'est passé."

Il l'assure, il en a tiré des leçons, au point de modifier sa manière de préparer les courses. "J'ai un peu changé. Quand on arrivait sur un circuit, j'attendais les EL1 pour voir si j'arrivais à parfaitement bien voir mon panneau, sans quoi je demandais à mon team de le déplacer un petit peu après les EL1. Maintenant, on le fait le jeudi, on prépare ça un peu mieux. On essaye toujours d'apprendre de ses erreurs. Je ne pense pas que je vais rééditer celle-là ! Il faut toujours regarder son panneau et c'est la chose la plus importante que j'ai apprise l'année dernière."

Espargaró découvrira par ailleurs une nouvelle tour de chronométrage, "plus moderne", installée sur le circuit de Barcelona-Catalunya lors des travaux réalisés sur le tracé en début d'année.

La nouvelle tour du circuit de Barcelona-Catalunya.

La nouvelle tour du circuit de Barcelona-Catalunya.

"L'année dernière, j'ai été très rapide ici, j'ai mené [presque] toutes les séances avant la course alors c'est bien, j'ai hâte de prendre la piste. La moto de 2023 est meilleure que celle de l'année dernière, alors j'ai hâte de voir jusqu'où on pourra aller", poursuit Espargaró, qui veut aussi rapidement effacer le souvenir d'un Grand Prix d'Autriche compliqué.

"J'adore ce tracé parce qu'il s'agit plus de virages rapides comme Silverstone, la Malaisie, Assen ou l'Argentine. En Autriche, c'était complètement l'inverse, c'était juste du stop-and-go, et je ne suis pas vraiment compétitif dans ce genre de virages. Quant à l'Aprilia, sachant que je travaille avec la moto depuis longtemps et qu'elle est donc adaptée à mon style de pilotage, je pense qu'elle aime ce genre de piste, où on relâche le frein avant pour atteindre le point de corde. Je pense que c'est un bon endroit pour qu'on essaye de briller."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Nakagami réclame un "gros changement dans le système" Honda
Article suivant EL1 - Aprilia frappe fort d'entrée, Márquez à terre

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse