Aleix Espargaró : "Ne penser qu'à gagner le titre était une erreur"

Aleix Espargaró en est certain : son début de championnat a pâti d'objectifs trop ambitieux placés sur ses épaules et sur Aprilia. De retour à la victoire pour la première fois depuis la saison dernière, il croit en ses chances de finir dans le top 3 du championnat.

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team

Tout au long du week-end passé à Silverstone, Aleix Espargaró a affiché une grande sérénité. Sûr de son potentiel sur la piste anglaise, celle qui lui avait permis de ramener Aprilia sur le podium il y a deux ans, l'Espagnol a largement dominé le classement au cours de la première journée d'essais, sur le sec, avant de rentrer dans le rang le lendemain sur le mouillé.

Pourtant, il restait confiant, attendant le retour d'un temps sec pour l'épreuve principale. Et le moment venu, il a bel et bien prouvé que c'est lui qui avait l'ascendant dans ces conditions, en remontant depuis la 12e place sur la grille jusqu'à arracher la victoire à Pecco Bagnaia dans un dépassement criant d'aisance au dernier tour.

"Ça fait du bien, je suis très content d'être de retour au sommet", s'est réjoui le pilote espagnol, qui a semble-t-il réfléchi à son approche pendant la pause estivale. "Peut-être qu'au début de la saison, les attentes étaient trop hautes, sur moi-même et sur l'équipe. Alors j'ai fait des erreurs, je suis tombé en Argentine et en Amérique, j'ai perdu trop de points."

"J'avais une bonne vitesse. Souvent, pendant les séances du vendredi, sur le sec, j'étais très proche de Pecco ou bien j'étais en tête, mais ça ne compte pas. C'est le dimanche qu'il faut être rapide. Alors pour une raison ou une autre, je n'arrivais pas vraiment à faire matcher mes résultats avec ma vitesse, et je pense qu'on n'a pas les points qu'on mérite", a estimé Espargaró.

Dès l'entame du week-end, rassuré par le rythme qu'il avait d'emblée pu afficher à l'heure du time attack, il faisait cette même auto-critique. "J'ai commencé la saison en ne pensant qu'à gagner le titre et c'était une erreur parce que j'ai fait trop de fautes, ça n'était jamais assez bon. Je suis tombé à la course de l'Argentine, à celle des Amériques, j'ai perdu beaucoup de points. Si j'avais commencé avec une approche différente, je pense qu'aujourd'hui je pourrais facilement être dans le top 5 du championnat", jugeait-il.

Aleix Espargaró n'avait plus gagné depuis le Grand Prix d'Argentine 2022.

Aleix Espargaró renoue avec la victoire pour la première fois depuis le Grand Prix d'Argentine 2022.

Huitième avant la pause, Aleix Espargaró a réalisé à Silverstone son meilleur week-end à ce stade de la saison et empoché 30 points qui lui ont permis de grimper de deux crans au classement général, au détriment de Jack Miller et Luca Marini. En deux Grands Prix, il a également repris 39 points à Johann Zarco, sur qui il n'a plus que 15 unités de retard. Et il ne compte pas s'arrêter en si bon chemin, convaincu qu'avec la bonne approche il peut mieux optimiser le potentiel de sa moto et remonter jusqu'au top 3 qui lui a échappé de peu l'an dernier.

"Au début de la saison, mon objectif était peut-être trop élevé. J'étais trop optimiste donc j'ai fait beaucoup d'erreurs, je suis tombé et je n'ai pas fait de bonnes qualifs. Maintenant, je me sens plus détendu", a-t-il affirmé à sa descente du podium, affichant ses ambitions.

"L'année dernière, tout était nouveau pour moi : pour la première fois, je montais sur le podium, je gagnais, je me battais pour le titre. Donc cette année, je me sens mieux préparé. Ça ne va pas être facile, parce que Pecco a un gros avantage, il fait un boulot incroyable, mais je pense que le top 3 au championnat est possible", a-t-il ajouté, lui qui se dit que "le championnat est encore long" et que s'il ne fait "pas d'erreurs et travaille comme l'année dernière, [il pourra se] battre pour le top 3".

Toujours très exigeant avec lui-même, Aleix Espargaró promet qu'il est désormais "relax" et qu'il saura faire la part des choses pour faire prévaloir le plaisir, d'où découleront les résultats. "Course après course, j'essaye d'apprécier la vie, de m'amuser, et je ne mets pas une pression trop forte car c'est là qu'on fait des erreurs. J'essaye juste de garder les pieds sur terre. On a une bonne vitesse, alors il faut continuer comme ça."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Une course yo-yo pour Miller : "J'ai eu de la chance avec la pluie"
Article suivant Álex Márquez sera toujours chez Gresini la saison prochaine

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse