Espargaró se sent "proche des Ducati" et rêve du podium

Le meilleur résultat d'Aprilia en MotoGP (la sixième place) sera-t-il enfin battu ce dimanche lors du Grand Prix d'Italie ? C'est l'ambition d'Aleix Espargaró, bien conscient de ses atouts.

Espargaró se sent "proche des Ducati" et rêve du podium

Aleix Espargaró a décroché la quatrième place sur la grille de départ du Grand Prix d'Italie, égalant ainsi la meilleure qualification d'Aprilia en MotoGP. Désormais habitué aux premières places, le pilote espagnol a pourtant manqué le top 10 au cumul des trois premières séances d'essais libres, la faute à un problème technique. Il n'a pas eu de difficulté à se rattraper en Q1, dont il a signé le deuxième temps derrière Marc Márquez. Il a ensuite rondement mené sa Q2, y bouclant des tours en 1'45 pour la première fois de sa carrière sur cette piste.

"Franchement, ça a été une journée difficile. Le matin on a eu un petit problème technique et la moto s'est arrêtée quand on a monté un pneu arrière neuf, donc ça m'a forcé à passer par la Q1. Ensuite, après l'accident de Dupasquier, sincèrement, je n'étais pas très motivé pour prendre la piste en EL4", admet le pilote espagnol. "J'ai aussi eu beaucoup de problèmes au bras pendant les EL4, donc tout était contre nous, mais je me suis bien concentré pendant la Q1 et j'ai pu faire un temps très rapide pour passer en Q2. Puis, en Q2, j'ai réussi à faire trois tours en 1'45, ce dont je suis très content. Je suis très fier de ces chronos, car c'est très rapide pour le Mugello."

Lire aussi :

S'il est apparu très touché par le grave accident de Jason Dupasquier, à qui, comme l'ensemble des pilotes, il transmettait ses pensées samedi soir, Espargaró jugeait également sa propre journée positive et prometteuse pour la course. Si bien placé pour le départ, il a la ferme intention de jouer ses atouts, et contrairement à ce qui pouvait être observé par le passé, la vitesse de pointe en fait désormais partie. Flashé au-dessus de 350 km/h à chaque séance, Espargaró a en effet atteint une pointe à 357,6 km/h samedi matin, battant de 6 km/h le record absolu d'Aprilia. Cela le place dans le même groupe que les Ducati et les KTM sur ce point.

"Je me sens fort", prévient-il auprès du site officiel du MotoGP. "Partir de la quatrième place va nous aider à faire une bonne course, ce qui sera très important parce que, comme tout le monde le sait, le Mugello est un gros test pour les motos, pour les moteurs, pour les ingénieurs, comme il l'est pour les pilotes. Pour nous, c'est important aussi parce que c'est le Grand Prix maison d'Aprilia. On montre qu'Aprilia grandit et se rapproche des Ducati sur leur piste, alors je suis content."

"L'usure du pneu arrière sera élevée, donc il va falloir être un peu patient. Ici, au Mugello, on ne peut pas être plein gaz dès le début. Chaque année, l'usure du pneu arrière est très forte. Mais je me sens fort. Je me sens proche des Ducati", annonce Espargaró. "Je pense que les Suzuki ont un très bon rythme, et Fabio [Quartararo] est bien sûr l'homme à battre. Je crois que ce sera une course amusante. La moto est forte en ligne droite et je suis content parce qu'on a pas mal progressé sur le sixième rapport. Alors je pense que tout est possible… Pourquoi ne pas rêver à un podium ? Ce serait un rêve sur le Grand Prix maison d'Aprilia. Je vais essayer et on verra si j'y arrive."

partages
commentaires

Related video

Warm-up - Nakagami leader, Quartararo et Bagnaia hors du top 10
Article précédent

Warm-up - Nakagami leader, Quartararo et Bagnaia hors du top 10

Article suivant

Morbidelli a peur de se faire déséquilibrer en course

Morbidelli a peur de se faire déséquilibrer en course
Charger les commentaires