Encore à terre, Álex Márquez a présenté ses excuses à son équipe

Álex Márquez assume sa responsabilité après sa nouvelle chute au GP de Doha. Le pilote espagnol, parti à la faute dans les deux courses disputées cette année, veut surtout retenir son bon rythme.

Encore à terre, Álex Márquez a présenté ses excuses à son équipe

Álex Márquez n'a pas encore vu l'arrivée d'un Grand Prix en 2021. Déjà victime de cinq chutes dans les tests de pré-saison, dont une qui l'a laissé avec une petite fracture au pied droit, le pilote LCR est tombé dans chacune des deux épreuves disputées sur le circuit de Doha. Parti à la faute dans le 14e tour lors du premier week-end de course, il a été piégé dans la 13e boucle dans le second Grand Prix, à cause d'une trajectoire mal calculée.

"On est un peu face à un mur quand on se bat avec les autres, en particulier les Ducati, en essayant de freiner tard", a expliqué Márquez. "Le pneu avant était un peu trop tendre pour nous mais je ne cherche pas d'excuse. La moto n'était pas trop mauvaise. Oui, elle est critique et qu'on peut facilement partir à la faute, mais cette fois, c'était mon erreur."

"Je sortais toujours un peu trop large dans ce virage. J'ai essayé de refermer la trajectoire et j'ai touché la ligne à l'intérieur. J'ai senti une bosse, ou autre chose, et j'ai perdu l'avant. J'étais optimiste jusque-là parce que j'étais avec les gars les plus rapides en piste, donc c'était mieux à ce niveau, mais j'ai fait une petite erreur. Ce n'est pas bien de débuter la saison comme ça mais je suis confiant à 100%, de plus beaux jours nous attendent."

Lire aussi :

Álex Márquez a présenté ses excuses au team LCR après cette nouvelle erreur, mais il veut retenir le positif pour repartir du bon pied au GP du Portugal : "Ce n'est pas un début idéal pour nous, pour l'équipe, avec des chutes dans les tests et tout le reste. Mais on est performant, il faut être constant, optimiste, et ensuite je pense qu'on ira sur une piste plus favorable pour nous. Il faut progresser et apprendre maintenant. Je suis le premier à me donner des choses à faire dans les deux semaines qui viennent, pour être plus performant à Portimão. Je ne cherche aucune excuse. C'est de ma faute. J'ai déjà présenté mes excuses à l'équipe."

Sur un circuit rarement favorable à Honda, le dernier succès de la marque au Qatar remontant à la saison 2014, Álex Márquez se satisfait d'avoir eu un bon rythme de course, même s'il gravitait autour de la 15e position avant ses chutes dans chacun des deux Grands Prix disputés à Losail cette année.

"On sait que c'est une piste qui, historiquement, fait un peu souffrir la Honda. Le principal problème était l'usure des pneus pour nous mais on avait l'une des motos avec le rythme de course le plus constant. On n'avait pas beaucoup de grip mais on était très constants à la fin. Le principal problème était le pneu avant, qui était un peu trop tendre pour nous. Avec un pneu trop tendre, Ducati et Yamaha n'ont pas de problème. On a un peu souffert au départ, avec du graining, etc. [mais] ce n'est pas la cause de ma chute."

Lire aussi :

"Je ne pense pas que c'est la meilleure chose d'avoir cinq jours de tests ici puis les courses", a ajouté le Catalan. "Les équipes sont très proches. Ce n'était pas une bonne chose de débuter la saison au Qatar, sur une piste où nous souffrons beaucoup habituellement, mais c'est comme ça. C'était pareil l'an dernier. Je pense qu'on aura de bonnes courses. Il faudra qu'on soit bons. Je pense que ça va nous rendre plus forts."

partages
commentaires

Related video

Binder a dû adapter son pilotage au pneu medium pour intégrer le top 10

Article précédent

Binder a dû adapter son pilotage au pneu medium pour intégrer le top 10

Article suivant

Pas de chicane supplémentaire à Spielberg cette année

Pas de chicane supplémentaire à Spielberg cette année
Charger les commentaires