Álex Márquez frustré par le manque de soutien de la part de Honda

Álex Márquez aimerait se sentir plus soutenu par Honda, et ce malgré son départ pour Ducati l'an prochain afin de pouvoir conclure ses trois ans chez le constructeur japonais de façon positive.

Álex Márquez frustré par le manque de soutien de la part de Honda

Álex Márquez n'a désormais plus que cinq courses à disputer au guidon de la Honda. Au lendemain du dernier Grand Prix de la saison, à Valence, il rejoindra l'équipe Gresini et deviendra un pilote Ducati. Il refermera un chapitre de trois ans, pourtant démarré de façon prometteuse en 2020, au sein de l'équipe officielle, avec laquelle il avait décroché deux podiums dès son arrivée en MotoGP.

Passé dans le team satellite LCR à partir de 2021, l'Espagnol a subi de plein fouet les difficultés rencontrées par le constructeur japonais, tout comme les trois autres pilotes engagés à ses côtés. Essayant de composer avec une campagne 2022 particulièrement compliquée, il regrette le manque de soutien de la part de Honda, qui ne lui permet plus d'essayer de nouveautés.

"Je comprends la situation, je m'en vais l'an prochain, mais j'ai un contrat jusqu'à la fin de l'année et ça fait déjà plusieurs courses qu'on n'a rien. C'est frustrant de voir qu'on ne te soutient pas", a-t-il déclaré en marge du Grand Prix d'Aragón.

Un week-end à l'image des précédents, où lui et ses collègues Honda ont souffert et où il n'a pu faire mieux qu'une 12e position à l'arrivée, après être parti depuis la 17e place sur la grille. "C'est toujours la même chose, rien n'a changé", regrettait-il au soir des qualifications. "Je ne profite pas sur la moto, je ne le sens pas et d'une certaine façon [je roule] en pressentant un peu les choses, plus qu'en les sentant."

Álex Márquez

Álex Márquez

De son côté, Honda a entrepris de sérieux changements afin de redresser le cap et retrouver en 2023 la compétitivité qui est la sienne. Pour ce faire, la marque à l'aile dorée se base donc désormais sur Marc Márquez, qui continuera de rouler pour elle, tout comme Takaaki Nakagami, qui a été confirmé chez LCR. À l'inverse, Pol Espargaró et Álex Márquez sont logiquement écartés du développement d'une machine qu'ils ne piloteront plus.

Ce dernier s'arme donc de patience face à cette situation, qui prendra fin d'ici deux mois mais qu'il aimerait néanmoins conclure de façon positive. "Je continue avec patience pour terminer l'année. C'est frustrant de ne pas avoir plus de soutien de la part de Honda mais la situation est comme elle est, il faut l'accepter, travailler et tirer le maximum de ce qu'on a. Je suis certain que cette situation m'aidera pour l'avenir."

"Il va y avoir trois courses consécutives, puis ensuite deux autres consécutives, ça va aller vite. Je mentirais si je disais que je n'attends pas le test de Valence, mais en étant concentré sur cette année avec l'envie de bien la terminer et de tout donner."

Une possible blessure à la main

Pour l'heure, il se concentre sur le Grand Prix du Japon, épreuve nationale de Honda qui n'a pas eu lieu depuis le début de la pandémie en 2020. Avant de s'envoler vers la 16e épreuve de la saison, le pilote LCR souhaitait s'assurer qu'il n'avait aucune blessure sérieuse à la main, après sa chute survenue lors du warm-up.

"J'avais mal à la main et demain je vais peut-être passer un scanner avant de partir pour le Japon car ce que j'ai n'est pas vraiment clair. On n'est pas vraiment sûrs de si j'ai des fractures ou pas", expliquait-il au site officiel après la course.

Aucune information n'a été communiquée par l'équipe à ce sujet et l'Espagnol est bien arrivé au Japon. Il ne devrait pas être trop pénalisé par sa main, à l'inverse de son coéquipier Takaaki Nakagami, opéré des tendons ce lundi et qui espère pouvoir participer à son GP national.

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Une course "correcte" pour Miller, sans réelles opportunités
Article précédent

Une course "correcte" pour Miller, sans réelles opportunités

Article suivant

Dall'Igna fier de ce que "représente" le titre constructeurs de Ducati

Dall'Igna fier de ce que "représente" le titre constructeurs de Ducati