MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
21 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
35 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
49 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
63 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
77 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
91 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
98 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
112 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
119 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
133 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
161 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
168 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
182 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
196 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
217 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
231 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
239 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
245 jours
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
259 jours

Álex Márquez a fait mieux que ce qu'attendait Honda à Sepang

partages
commentaires
Par :
12 févr. 2020 à 11:20

Le rookie espagnol a dépassé les attentes de son team manager à l'occasion des premiers tests de l'année. Il lui reste toutefois, selon lui, beaucoup de choses à améliorer lors de la prochaine séance, au Qatar.

Parmi les trois rookies de cette saison, Álex Márquez est de loin celui qui sera le plus au centre de l'attention. Débutant au sein de l'équipe Championne du monde et au guidon d'une machine aussi dominante aux mains de son frère que récalcitrante avec les autres pilotes de la marque, le jeune Espagnol voit déjà ses performances être scrutées dans le moindre détail, quel qu'en soit le manque de pertinence à ce stade.

Après avoir pris en main la RC213V dans sa version 2019 en novembre dernier, il a découvert le nouveau modèle de la Honda il y a quelques jours, avec d'abord deux jours de roulage dans le cadre du shakedown avant d'enchaîner par le test officiel, qui cette fois l'a mêlé à la quasi-totalité du plateau 2020. Durant ces trois dernières journées, il a cumulé 153 tours et s'est classé 18e aux temps combinés, premier parmi les rookies.

Lire aussi :

Lui qui a abaissé son temps de près d'une seconde entre le vendredi et le dimanche, il affichait un peu plus de six dixièmes de retard sur la meilleure performance, signée par Fabio Quartararo lors des tours simulant la qualification. En termes de rythme, en revanche, Álex Márquez a jugé qu'il se situait pour le moment "entre la dixième et la 15e place", et bien qu'il concède avoir encore beaucoup à apprendre, il se félicite d'être "en bonne voie".

Alberto Puig, team manager Repsol Honda, voit ces premiers pas de manière positive et il rappelle que son nouveau pilote devra avant tout être jugé en comparaison des autres rookies. "Je pense qu'il a fait d'assez bons essais", souligne-t-il. "Ça ne sera pas facile pour lui. Cette catégorie va être super serrée, comme toujours. Mais il faut lui donner de l'espoir et une chance, et nous allons le soutenir."

"Álex n'a pas beaucoup d'expérience. Ce qui est important pour lui, c'est donc juste de rouler et de cumuler les kilomètres", prévenait Puig dès l'entame de ces essais. Et son bilan trois jours plus tard était très encourageant : "De mon point de vue, il a été un peu mieux que ce à quoi nous nous attendions, et c'est positif car ce premier test à Sepang est un peu compliqué. On peut voir qu'il a une méthode, il est très structuré. Il est très différent de son frère dans la manière dont il aborde la moto, mais la base quant à la manière dont il comprend son travail est très similaire. Ils ont un programme mental très similaire, [et de même pour] la manière dont ils parlent, dont ils analysent, dont ils se préparent pour le test."

Une simulation de course menée à son terme

Prudent, Álex Márquez a conservé durant toute cette séance des propos très mesurés, rappelant à quel point il était important pour lui de progresser pas à pas. Au-delà de son chrono final, c'est donc un bilan positif qu'il dressait lui aussi à l'heure d'en terminer. "Chaque jour, mes sensations générales ont été très bonnes, j'ai été de plus en plus rapide et mes progrès ont été assez importants, c'est donc le plus important pour moi", commentait-il auprès du site officiel du MotoGP. "On sait qu'il ne reste plus que trois jours dans cette pré-saison et ensuite on sera au GP du Qatar, mais je me rapproche de jour en jour. OK, je dois encore progresser et je pense qu'il me reste des choses à améliorer à la fois en pneus usés et en pneus neufs, mais chaque jour je sens de plus en plus la moto et je suis content de ça. La conclusion générale est très positive."

Lire aussi :

"Sur le time attack, je suis à six dixièmes du premier, mais en termes de rythme je suis un peu plus loin. Il me reste donc beaucoup à faire, beaucoup de choses à améliorer, mais je pense qu'on est en bonne voie. Jour après jour je me sens mieux sur la moto", poursuit-il. "Au Qatar, le plus important sera de commencer à travailler sur les réglages, parce qu'on ne les a pas tellement modifiés ici, juste certaines choses. Il faudra donc commencer à tester quelque chose sur le set-up, voir ce qui est mieux pour nous, parce qu'on est partis ici de la base que Honda avait pour d'autres pilotes et il faut que l'on voie ce dont j'ai besoin et ce qu'il nous faut faire. Mis à part ça, le travail s'est plutôt bien passé, on a essayé beaucoup de choses sur l'électronique, j'ai fait une simulation de course [samedi] et [dimanche] j'ai progressé sur le time attack, alors je suis content."

Sa simulation de course s'est déroulée le deuxième jour, celle qu'il a tentée le lendemain ayant dû être interrompue à cause d'un souci sur sa moto. "J'ai fait 20 tours", précise-t-il. "Physiquement c'est dur, mais j'ai parlé avec beaucoup de pilotes MotoGP et c'est toujours difficile ici. C'est dur, d'autant que c'est le premier test, on n'est pas vraiment libéré sur la moto, un peu plus rigide, et surtout quand on est rookie. Alors on se fatigue plus. Les muscles ont un peu plus de mal. Mais je me suis senti bien jusqu'au 20e tour, et c'est dû au bon travail qu'on a fait cet hiver avec mon entraîneur personnel."

Alex Marquez, Repsol Honda Team
Article suivant
Les casques des pilotes MotoGP pour la pré-saison

Article précédent

Les casques des pilotes MotoGP pour la pré-saison

Article suivant

Petrucci a une nouvelle preuve qu'il s'était "un peu perdu" en 2019

Petrucci a une nouvelle preuve qu'il s'était "un peu perdu" en 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Test de Sepang
Catégorie Dimanche
Pilotes Álex Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa