Álex Márquez a "un peu perdu le fil" mais a compris ses problèmes

Álex Márquez et son patron Lucio Cecchinello espéraient de meilleurs résultats dans la première partie de la saison, mais le principal problème de l'Espagnol a été identifié.

Álex Márquez a "un peu perdu le fil" mais a compris ses problèmes

Les neuf premières courses de la saison n'ont pas permis à Álex Márquez de décrocher des résultats à la hauteur de ses attentes. Unique pilote Honda à être monté sur le podium en 2020, le #73 a abordé la pause estivale en étant le moins bien placé des représentants de la marque au championnat, même si par son meilleur résultat en course, une sixième position au Mans, il a fait mieux que les huitièmes places conquises par Pol Espargaró. Le plus jeune des frères Márquez a mis du temps à identifier sa principale faiblesse mais pense avoir fait le nécessaire pour revenir sur la bonne voie.

"Sincèrement, la première partie de la saison a été difficile", a reconnu le pilote espagnol au site officiel du MotoGP. "J'ai un peu perdu le fil et à un moment, c'était dur de comprendre la situation. Je pense qu'on n'a jamais abandonné et on a toujours essayé de fournir les meilleures informations possibles à Honda. Maintenant, il semble que les problèmes soient identifiés et que l'on sache quel package utiliser à l'avenir. Je suis certain que Honda va beaucoup travailler pendant la pause estivale et qu'ils vont nous donner le meilleur [matériel] possible. Il faudra aussi faire mieux dans mon pilotage."

Lire aussi :

Après une première saison dans l'équipe Honda officielle, le Champion 2019 du Moto2 a rejoint la formation de Lucio Cecchinello cette année. Le patron du team LCR reconnaît qu'il espérait de meilleurs résultats et que la communication entre sa recrue et son équipe technique a mis du temps à être optimale, mais il lui maintient toute sa confiance. "Avec Álex, on essaie évidemment d'améliorer nos résultats", a précisé Cecchinello.

"On attendait de meilleurs résultats mais on doit être très sincères : à chaque fois qu'on débute un projet avec un nouveau pilote, ça peut prendre du temps pour établir la bonne communication entre le pilote et les ingénieurs, pour qu'ils se comprennent et, évidemment, que de notre côté on lui fournisse la meilleure moto possible. On sait qu'on doit progresser. On n'a aucun doute sur le potentiel d'Álex, il nous faut juste un peu plus de temps."

Un souci identifié au Sachsenring

Le team LCR et Álex Márquez peuvent espérer des progrès dans les prochaines courses, le principal problème rencontré par le pilote ayant été identifié au GP d'Allemagne, avant-dernier rendez-vous avant la pause estivale. Depuis le début de la saison, les représentants de Honda ont été nombreux à se plaindre du niveau de grip à l'arrière et Márquez a compris que le fonctionnement du frein moteur accentuait le mal dans les phases de freinage.

"Ce qui est bien, c'est qu'on a été en grande difficulté au Qatar, mais en Europe on a commencé à voir des problèmes et on se concentre plus sur cette base", expliquait-il après l'arrivée au GP des Pays-Bas. "En Allemagne, on a vu qu'il y avait quelque chose donc on pense connaître notre problème. C'est la façon dont le frein moteur fonctionne. On a progressé [aux Pays-Bas], mais on avait encore assez peu de grip à l'arrière donc on doit se concentrer sur ça. [En course à Assen], le problème était différent mais il faut oublier cette journée parce qu'elle n'était pas représentative."

"Il faut résoudre ces problèmes. Ce sera important pour tout le monde. Si une entité peut faire un gros travail et nous apporter beaucoup de choses, c'est bien le HRC. Je crois en l'usine et je pense qu'on peut avoir de bonnes choses à tester en Autriche ou dans la deuxième partie, et on verra si elles apporteront des progrès."

"On doit être réalistes, recharger les batteries durant la pause estivale et essayer de faire un bon travail dans la deuxième partie de la saison", a ajouté Álex Márquez. "Je sais et je crois que le HRC peut faire un énorme travail en six semaines. C'est sûr qu'ils ont ce qu'il faut pour le faire. Je suis impatient d'entamer la deuxième partie de la saison en Autriche, en bonne forme. Ça sera important pour nous."

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Suzuki devrait avoir le holeshot device à l'arrière au GP d'Autriche
Article précédent

Suzuki devrait avoir le holeshot device à l'arrière au GP d'Autriche

Article suivant

Le Grand Prix de Thaïlande en danger

Le Grand Prix de Thaïlande en danger
Charger les commentaires