Rins craint de ne pas pouvoir suivre Quartararo

Álex Rins est ravi de sa deuxième place sur la grille à Portimão, mais il s'inquiète de la dégradation rapide de ses pneus, qui pourrait l'empêcher de rester au contact de Fabio Quartararo.

Rins craint de ne pas pouvoir suivre Quartararo

Très performant depuis le début du week-end au Portugal, Álex Rins a confirmé sa bonne forme en prenant la deuxième place des qualifications, entre les deux Français du plateau, Fabio Quartararo et Johann Zarco, ne passant à côté de sa première pole en MotoGP que pour 0"089. L'Espagnol se réjouit de ce résultat, l'exercice des qualifications étant souvent difficile pour Suzuki.

"Je pense que c'était une bonne journée pour nous", a déclaré Rins en conférence de presse. "C'était déjà le cas [vendredi], j'étais tout le temps devant. Je suis plutôt content, parce qu'on connait la difficulté des qualifications en MotoGP, surtout avec notre moto, et on a décroché cette première ligne."

"On verra ce qu'on pourra faire. Ça sera une course très disputée, avec beaucoup de pilotes à l'avant, les Yamaha, les Ducati. On verra. Ce ne sera pas facile mais on va essayer de bien gérer les pneus et tout le reste."

Lire aussi :

Dans les deux courses disputées au Qatar, Rins était déjà le mieux placé des pilotes Suzuki sur la grille, mais en troisième ligne à chaque fois. Ses progrès à Portimão semblent plus liés à son pilotage qu'à des changements sur sa moto puisqu'avec la seconde GSX-RR, Joan Mir n'a pris que la neuvième place.

"J’ai un peu changé mon approche", a expliqué Rins. "J’essaie d’aller plus à fond sur les gaz et d’avoir plus d’adhérence avec les pneus, mais [...] je me sentais à l’aise avec les réglages de ma Suzuki et avec les pneus. Normalement ce n’est pas facile, mais c’était plus facile que lors des autres qualifications."

Rins a été dans le top 5 de toutes les séances d'essais ce week-end, sauf en EL4, une séance consacrée à préparer la course, dans laquelle il ne s'est classé qu'au 12e rang. Il s'inquiète particulièrement des performances affichées par Quartararo dans ses longs runs samedi, qu'il ne pense pas être capable d'égaler.

"C’est sûr que si Fabio tient ce rythme en course, ce sera dur pour nous de le suivre. Mais on verra comment il gèrera ses pneus et tout le reste", a précisé Rins, particulièrement inquiet de la tenue des gommes : "C’est sûr que ce sera une course très difficile, parce que je ne sais pas pour Joan, mais je sens que mes pneus se dégradent assez rapidement, donc je vais essayer de les gérer autant que possible. Partir en première ligne va m'aider. Mais c'est très serré : les Ducati sont là, Fabio a un bon rythme dans le quatrième secteur, donc on verra."

Lire aussi :

Peu à l'aise sur la gomme arrière dure, censée être la plus endurante, Álex Rins devrait privilégier le pneu medium ce dimanche : "On verra selon les températures. Pour le moment, je préfère le medium, on a commencé les EL4 avec le plus dur à l'arrière. C'était très bien au début mais après j'ai eu du mal à améliorer et je perdais beaucoup de grip sur le pneu arrière, donc je suis immédiatement, passé sur le medium et je me sentais beaucoup mieux. Je sens que si la température ne change pas beaucoup [ce dimanche], on utilisera le medium."

Rins ignore donc s'il pourra convertir cette première ligne en podium. Au GP de Doha, il a plusieurs fois doublé Johann Zarco dans la portion sinueuse, mais il ne pouvaient pas résister à la puissance de la Ducati dans la ligne droite. Ce week-end, sa principale inquiétude réside dans la dégradation des pneus.

"C'était très différent au Qatar. j'avais du mal à rester avec les Ducati dans la longue ligne droite, mais on verra si je peux prendre un bon départ, combien de pilotes seront devant, et si quelqu'un peut creuser l'écart. On sera confrontés à de nombreux pilotes en course."

Avec Marc Michon

partages
commentaires

Related video

Viñales conteste une décision "injuste" le privant de la pole

Article précédent

Viñales conteste une décision "injuste" le privant de la pole

Article suivant

Warm-up - Miller un souffle devant Quartararo, Márquez s'économise

Warm-up - Miller un souffle devant Quartararo, Márquez s'économise
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Portugal
Catégorie Q2
Lieu Portimão
Pilotes Alejandro Álex Rins Navarro
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud