Álex Rins frustré d'avoir vu l'arrivée "très loin du premier"

Álex Rins a réussi à gagner plusieurs places à Misano mais l'Espagnol retient surtout ses 17 secondes de retard sur Marc Márquez.

Álex Rins frustré d'avoir vu l'arrivée "très loin du premier"

Dans un Grand Prix d'Emilie-Romagne marqué par sept chutes, les 15 pilotes à l'arrivée ont tous marqué des points. Parmi eux, Álex Rins a gagné des positions tout au long de l'épreuve et il était même cinquième après les erreurs à l'origine des abandons de Pecco Bagnaia et Miguel Oliveira. Un dépassement réalisé par Johann Zarco lui a finalement attribué la sixième place à l'arrivée.

Tenant d'abord à féliciter Fabio Quartararo pour ton titre mondial, le Niçois ayant été selon lui l'auteur d'une saison "incroyable", le pilote Suzuki s'est confié sur sa propre course, se satisfaisant de sa remontée et d'un Grand Prix où il a fait preuve d'une attaque sans la moindre retenue.

"Je pense avoir donné 100% en course", a déclaré Rins. "Nous avions du mal à doubler en pneus neufs au début. Mais tour après tour, j'ai pris mon rythme et j'ai pu revenir sur ceux qui étaient devant moi."

"J'ai donné 100% durant la course", a ajouté l'Espagnol. "Je n'ai pas trop pensé à voir l'arrivée ou quelque chose comme ça parce qu'à chaque dépassement, je me disais 'Wahou, continue, reviens sur le pilote de devant'. C'était ça."

L'an dernier, Suzuki avait placé Joan Mir sur le podium des deux manches disputées à Misano. Le circuit italien a encore accueilli deux courses cette année, dont la firme de Hamamatsu est repartie à chaque fois avec une sixième place comme meilleur résultat, même si Mir avait pris la cinquième position avant d'être pénalisé au Grand Prix de Saint-Marin.

Álex Rins déplore surtout l'important d'écart avec le leader Marc Márquez à l'arrivée du Grand Prix d'Émilie-Romagne, signe selon lui du retard pris par Suzuki sur ses concurrents cette saison : "Nous avons beaucoup de travail. Nous avons fini la course à 17 secondes du premier."

"On doit travailler, je ne sais pas dans quel domaine mais on doit travailler parce que comme je l'ai dit, on a fini très loin du premier", a insisté Rins. "Mais on a fini dans le top 6. Il faut continuer à travailler pour la prochaine course à Portimão."

Lire aussi :

partages
commentaires
Viñales sent qu'il avait le rythme pour le podium à Misano
Article précédent

Viñales sent qu'il avait le rythme pour le podium à Misano

Article suivant

Comment Quartararo a trouvé le déclic en tombant au plus bas

Comment Quartararo a trouvé le déclic en tombant au plus bas
Charger les commentaires