Opéré avec succès, Rins reste frustré et a présenté ses excuses

Álex Rins a été opéré avec succès de son bras droit, fracturé jeudi dans une chute à vélo. Le pilote Suzuki a présenté ses excuses à son équipe.

Opéré avec succès, Rins reste frustré et a présenté ses excuses

Pendant que les pilotes disputaient la première séance d'essais du week-end de Barcelone, Álex Rins était à quelques kilomètres de là, à l'Hôpital Universitaire Dexeus, pour subir une opération de son bras droit, blessé jeudi dans une chute à vélo sur le circuit catalan. Suzuki a précisé que son pilote souffrait d'une fracture intra-articulaire trans-styloïde du radius distal, près du poignet, et d'un choc au niveau du crâne, et que l'intervention pratiquée ce vendredi s'était déroulée avec succès.

"L'opération s'est bien déroulée et je pense déjà à ma convalence pour revenir à 100% le plus vite possible", déclare le pilote espagnol. "Toute cette histoire me laisse un goût amer, et j'ai présenté mes excuses à l'équipe pour ne pas avoir été en mesure de rouler comme prévu ce week-end. L'an dernier, nous avions décroché un bon résultat avec les deux motos sur le podium et c'est dommage de ne pouvoir le refaire cette année. J'espère que l'opération d'aujourd'hui permettra une convalescence la plus rapide possible, et c'est pour cette raison que nous avons décidé de la pratiquer. Je vais faire de mon mieux pour être de retour au Grand Prix d'Allemagne. Merci à tout le monde pour les messages de soutien."

Lire aussi :

L'opération a été effectuée par le Dr Xavier Mir, membre de l'équipe médicale du MotoGP. Une immobilisation avec un plâtre aurait suffi à guérir la blessure mais aurait nécessité un temps de convalescence de quatre à six semaines, et le chirurgien a donc suggéré de placer deux vis de compression à os canulées, ce qui pourrait permettre à Rins de retrouver sa Suzuki dès le prochain rendez-vous du calendrier, le Grand Prix d'Allemagne. "S'il n'y a pas de complication, je pense qu'il pourra entamer sa rééducation lundi prochain et nous n'excluons pas la possibilité qu'il puisse courir au Sachsenring dans deux semaines", confirme le Dr Xavier Mir.

Joan Mir est le seul représentant de Suzuki ce week-end puisque le constructeur a fait le choix de ne pas aligner Sylvain Guintoli, son pilote d'essais, même si le Français sera en piste lundi pour le test post-course. Si Rins devait renoncer à disputer le GP d'Allemagne, le règlement imposera à Suzuki de faire les efforts nécessaires pour engager un deuxième pilote.

partages
commentaires
Un Rossi "trop lent" et ralenti par de mauvais réglages
Article précédent

Un Rossi "trop lent" et ralenti par de mauvais réglages

Article suivant

Viñales travaille dans le "calme" avec son nouveau chef mécanicien

Viñales travaille dans le "calme" avec son nouveau chef mécanicien
Charger les commentaires