Rins au pied du podium et frustré : "Il me manquait quelque chose"

Álex Rins n'est pas pleinement satisfait de sa quatrième place à Austin, un manque de traction l'ayant ralenti.

Rins au pied du podium et frustré : "Il me manquait quelque chose"

Álex Rins a vu l'arrivée du Grand Prix des Amériques au pied du podium. Parti septième, le pilote Suzuki était quatrième après les deux premiers virages, puis il a pris l'avantage sur Pecco Bagnaia avant la fin de ce premier tour, I mais il n'a ensuite n'a pas pu contenir Jorge Martín, Jack Miller puis Bagnaia, avant de trouver un second souffle en fin d'épreuve, où il a repris l'avantage sur Miller et poussé Martín à la faute. Il l'a doublé dans le dernier tour lorsque le pilote Pramac a écopé d'une pénalité long-lap.

Cette quatrième place est un bon résultat pour le pilote Suzuki, monté une seul fois sur le podium cette saison, mais après avoir décroché son premier succès en MotoGP sur ce circuit lors de la précédente édition, au début de l'année 2019, il ne cache pas une pointe de déception. "Je suis content de la quatrième place, mais en tant que pilote, j'aurais aimé finir sur le podium", a reconnu Rins sur le site officiel du championnat. "Il me manquait quelque chose en course."

"J'ai eu beaucoup de mal à suivre Fabio [Quartararo] et les Ducati. On perdait beaucoup de temps en sortie de courbe. On doit continuer à travailler. On a récolté beaucoup de données pour [l'usine du] Japon durant cette course, afin d'améliorer notre moto en vue de 2022. C'est tout. Il faut finir ces trois courses de la meilleure façon possible."

Lors de sa rencontre avec les journalistes, Rins a confié qu'il avait "tenté de survivre", entre les difficultés posées par les bosses et ses problèmes de motricité, dont l'origine est encore inconnue : "Je ne sais pas si c'était la traction arrière ou l'ensemble aérodynamique, mais on perdait beaucoup de temps. Je ne pouvais même pas suivre l'aspiration des motos. Dans les virages rapides, je pense que tout le monde a un niveau très proche, mais en sortie de courbe, je pense qu'ils sont un peu plus rapides que nous."

Cette quatrième place reste une bouffée d'air frais dans une année marquée par de nombreuses chutes pour Rins. Il a ainsi égalé son deuxième meilleur résultat de la saison, après un podium à Silverstone, et s'est relancé après son abandon au GP de Saint-Marin.

Le MotoGP sera de retour à Misano dans moins de trois semaines et l'Espagnol a l'intention d'y prendre moins de risques, avec néanmoins l'espoir de décrocher un bon résultat : "C'est sûr que si je suis derrière Bastianini, je réfléchirai un peu plus que la dernière fois ! Mais je suis content de retourner à Misano. C'est une bonne piste pour nous."

Lire aussi :

partages
commentaires
Jorge Martín juge sa pénalité injuste
Article précédent

Jorge Martín juge sa pénalité injuste

Article suivant

Nakagami privé du podium par une "erreur idiote"

Nakagami privé du podium par une "erreur idiote"
Charger les commentaires