Rins renoue avec le podium : "On a retrouvé le Rins de 2019"

Álex Rins a décroché son premier podium de la saison à Silverstone. Le pilote Suzuki s'est libéré de la crainte d'une nouvelle chute et pense qu'il aurait pu se mesurer à Fabio Quartararo s'il ne s'était pas élancé de la quatrième ligne.

Rins renoue avec le podium : "On a retrouvé le Rins de 2019"

Álex Rins a décroché son premier podium de la saison à Silverstone, réalisant une remontée comme seuls les pilotes Suzuki en sont capables. Parti dixième, l'Espagnol était déjà huitième après le premier tour, derrière son coéquipier Joan Mir. Ils ont tous les deux enchaîné des dépassements sur Valentino Rossi, Jack Miller et Pecco Bagnaia puis Rins a doublé Mir. Alors que ce dernier a dégringolé dans le classement, le #42 a continué sa marche en avant en prenant l'avantage sur les frères Espargaró.

Remonté au deuxième rang après la mi-course, Rins était à distance de Quartararo et il a conservé cette position jusqu'à l'arrivée, un résultat qui lui donne satisfaction après une première partie de saison très difficile puisqu'il a enchaîné des chutes à Portimão, à Jerez, au Mans et au Mugello, avant de tomber à vélo à Barcelone, ce qui l'a contraint à manquer le GP de Catalogne.

"Je suis très content de cette deuxième place, parce que j'ai regardé le classement du championnat, on a eu beaucoup de zéros et de chutes durant la première partie de la saison", a rappelé Rins en conférence de presse. "On a le niveau, on a le rythme et on a enfin renoué avec les premières places. Je suis très heureux parce que ce n'est pas facile en partant dixième. J'ai essayé de faire des dépassements le plus vite possible. L'équipe mérite ce résultat, je pense que moi aussi, donc essayons de maintenir ce niveau de performance parce que je pense qu'on peut y parvenir."

Lire aussi :

"On a retrouvé le Rins de 2019", a ajouté l'Espagnol au micro de DAZN, diffuseur du championnat en Espagne. "On est repartis à zéro après la pause [estivale, mais] quand on est revenus en Autriche, le circuit ne me convenait pas. Je disais qu'on avait le niveau et on a pu finir à la deuxième place."

Álex Rins était déjà à plus de trois secondes de Fabio Quartararo quand il s'est retrouvé deuxième et il était impossible de combler l'écart le séparant du leader pour signer un second succès consécutif à Silverstone après celui de 2019, la course ayant été annulée l'an passé en raison de la pandémie.

"C'est dommage que Fabio se soit si vite échappé. Si on n'était pas partis si loin, on aurait peut-être pu rester avec lui. J'a essayé, mais quand j'ai vu que je sollicitais trop les pneus, j'ai réalisé que je ne verrais pas la fin de la course et j'ai opté pour un rythme mesuré afin d'assurer le podium."

Ce meilleur résultat de la saison vient récompenser un Rins capable de piloter avec le relâchement nécessaire sur sa Suzuki, sans l'appréhension d'une nouvelle erreur : "Hier, je discutais avec l'équipe et on a réalisé qu'il fallait prendre du plaisir sur la moto, et ne pas avoir peur. Peut-être pas peur, mais on craignait de chuter et j'ai oublié ça, j'ai tenté ma chance".

Rins espère récidiver en Aragón, lieu de son dernier succès

Álex Rins souhaite maintenant que ce podium amorce une bonne dynamique. Ce résultat précède la visite du plateau sur le circuit d'Aragón, où Rins avait brillé lors du double rendez-vous de 2020, avec un succès et une deuxième place. Il ne cache pas son envie de "jouer la victoire" pour son retour sur ses terres mais il s'attend à être confronté à des rivaux affûtés.

"Ce n'est pas facile parce que nos concurrents sont assez forts. Oui, il y a deux ans on a eu un bon résultat ici, l'an dernier on a eu de bons résultats à Alcañiz, premier et deuxième dans les deux courses. Mais tout a changé cette année. Il y a les Yamaha, les Ducati, les Aprilia et les Honda qui sont assez fortes. On verra si on pourra rester sur cette lancée. Je pense qu'on pourra décrocher plus de podiums."

"C'est sûr que c'est un boost pour moi et pour l'équipe, parce que durant la première partie de la saison, on a eu beaucoup de mal à finir les courses à de bonnes places", a conclu Rins. "Je crois en moi, l'équipe croit en moi. Depuis la première course, on arrive à être là mais comme je l'ai dit, ça sera dur d'être constants parce que nos rivaux sont très forts. Continuons à travailler comme ça, il faut aborder les choses course après course. La prochaine est en Aragón, où je pense qu'on est assez rapides, donc on verra comment ça se passera."

Lire aussi:

Avec Germán Garcia Casanova

partages
commentaires
Photos - Le cavalier seul de Quartararo à Silverstone

Article précédent

Photos - Le cavalier seul de Quartararo à Silverstone

Article suivant

Jack Miller sent que ses qualifications l'ont privé du podium

Jack Miller sent que ses qualifications l'ont privé du podium
Charger les commentaires