Álex Rins n'imagine pas Suzuki miser sur un seul de ses deux pilotes

À l'heure de donner le coup d'envoi de sa saison au Qatar, Álex Rins affirme clairement ses ambitions mondiales et se dit convaincu que Suzuki soutiendra ses deux pilotes de la même façon.

Álex Rins n'imagine pas Suzuki miser sur un seul de ses deux pilotes

Avec le lancement ce samedi des premiers essais ouverts aux titulaires et, deux heures auparavant, la présentation de l'équipe Suzuki, dernière équipe à se plier à cet exercice, Álex Rins est entré de plein pied dans sa saison 2021. Une campagne qu'il place sous le signe du rebond, alors que c'est son jeune coéquipier, Joan Mir, qui s'est chargé l'an dernier de créer la surprise en succédant à Marc Márquez au palmarès.

Rins, plus expérimenté que le Majorquin, n'a pas réussi à saisir sa chance, une blessure dès le premier Grand Prix ayant fortement pesé sur ses résultats pendant plusieurs semaines. Vainqueur d'une course et auteur de deux deuxièmes places, tous durant la seconde moitié de la saison, il avait tout de même réussi à se hisser au troisième rang du championnat, son meilleur classement en MotoGP, concédant finalement 32 points au champion.

Désormais, Rins s'affirme à son tour comme l'un des prétendants au titre pour 2021. "Oui, je le veux", a-t-il répondu sans détour lorsqu'il a lui a été demandé, en marge du lancement de son équipe, s'il se voyait parmi les candidats cette année. Une volonté qu'il appuie sur le fait de disposer d'une moto compétitive et d'être entouré par un bon team.

"On va essayer de suivre notre voie et d'être rapides dès le début. Ce ne sera pas facile et encore moins avec cinq jours de tests et deux week-ends de course au Qatar, ce qui va beaucoup niveler les choses, mais je vais tout donner, essayer d'être rapide à toutes les courses et on verra au final où nous en sommes", explique-t-il. "L'objectif est d'essayer de gagner le championnat, c'est pour ça qu'on est là. Le fait que Joan ait remporté le titre fait que j'ai encore plus envie de le gagner à mon tour. Il faut que l'on soit constants et ça pourrait être la clé, être toujours au top."

Lire aussi :

Álex Rins insiste sur la volonté de se focaliser sur sa propre campagne, sans pour autant oublier ses adversaires : "Je me concentre sur moi-même et je me donne à fond, mais quand un autre pilote va plus vite, on regarde ce qu'il fait, à quel point Quartararo est rapide, à quel point Márquez est rapide en course… On regarde tout ce qu'il y a de mieux à apprendre, mais tout en restant concentré sur son propre travail."

Au sortir d'une pause longue, privée des essais de novembre et de février, la grille MotoGP apparaît fortement modifiée, au point que Suzuki pourrait avoir un atout à exploiter, celui d'être la seule équipe à ne pas voir changer son line-up. Encore faut-il gérer le statut si particulier de défenseurs du titre le plus attractif, celui des pilotes, alors que l'aîné du binôme veut sa revanche. Privée de son team manager emblématique, la formation parviendra-t-elle à ne pas laisser la rivalité gangréner son potentiel ?

Lorsqu'on le confronte au parallèle qui peut être fait avec Yamaha, qui en 2015 a choisi d'appuyer l'un de ses deux pilotes officiels dans la lutte que tous deux menaient pour le titre au point de créer une grande déception en interne malgré la victoire finale, Álex Rins se montre serein, certain qu'une telle situation n'a pas sa place chez Suzuki.

"Suzuki a toujours été très impartial et nous a donné la même chose à tous les deux. Je ne pense pas qu'ils misent plus sur un de leurs pilotes plutôt que sur l'autre, ou qu'ils veulent que je gagne ou que Mir gagne. Au final, c'est une équipe forte et compétitive et je suis sûr qu'ils misent à 50/50 sur leurs deux pilotes", assure-t-il.

partages
commentaires
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté
Article précédent

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Article suivant

Nouveau canaliseur de flux sur la Ducati de laboratoire

Nouveau canaliseur de flux sur la Ducati de laboratoire
Charger les commentaires