Les analyses de Dovizioso "aident beaucoup" le team SRT

Andrea Dovizioso est déjà en mesure de faire des commentaires utiles pour le développement de la Yamaha selon Wilco Zeelenberg, son patron dans le team Petronas. L'équipe devrait désigner son second pilote pour 2022 avant la seconde manche de Misano.

Les analyses de Dovizioso "aident beaucoup" le team SRT

Andrea Dovizioso n'a passé qu'un total de cinq jours sur la Yamaha, entre le Grand Prix de Saint-Marin et le test organisé dans la foulée sur le circuit de Misano. L'Italien continue à prendre ses marques sur une M1 qui a naturellement été revue de fond en comble depuis sa saison à son guidon avec Tech3 en 2012, mais ses commentaires sont déjà jugés utiles par Wilco Zeelenberg.

"C'est important d'accumuler les tours", a souligné le team manager du team Petronas au site officiel du MotoGP. "Il a eu une pause de dix ou onze mois. C'était son premier week-end de course. On est très contents de ce qu'il a fait. En particulier, les informations qu'il a pu donner, elles sont spéciales et elles apportent de la valeur, surtout après huit années passées sur une moto performante. Il peut clairement dire 'il faut améliorer ça' et ça aide beaucoup."

Pour le moment, le team SRT accorde plus d'importance aux analyses d'Andrea Dovizioso qu'à ses résultats en course, l'ancien leader de Ducati étant naturellement limité par sa longue absence, le temps d'adaptation à la Yamaha et les performances de cette dernière, puisqu'il ne s'agit que du modèle 2019 doté d'évolutions.

"Évidemment, on sait qu'il arrive tout juste dans le championnat après [avoir été absent] de nombreuses courses, donc qu'il soit dans les points ou en dehors n'a pas de véritable importance", a confirmé Zeelenberg. "On préfère qu'il avance dans ce projet et découvre la moto 2022 en fin de saison. Il doit être informé et se préparer pour 2022."

Le second pilote choisi avant le GP d'Émilie-Romagne

La formation malaisienne ne peut s'appuyer que sur Andrea Dovizioso pour préparer 2022, Valentino Rossi étant sur le départ. Le second pilote de l'équipe, qui prendra le nom RNF la saison prochaine, doit encore être désigné et du côté de Yamaha, on attend une annonce avant la fin du mois d'octobre. Darryn Binder est souvent présenté comme favori et il a été évalué dans un test sur une R1, mais il fait face à plusieurs concurrents.

"Le troisième pilote [Yamaha] est déjà en place, avec Andrea", a déclaré Lin Jarvis, directeur général de Yamaha Racing. "Concernant le quatrième pilote, nous ne pouvons pas donner de nom pour le moment. Nous sommes toujours en discussion avec le management de pilotes candidats, mais je suis assez confiant que d'ici à Misano 2 nous serons fixés. Nous verrons ce que nous pourrons faire. Je pense que nous avons un programme solide et nous sommes excités en vue de l'année prochaine, mais nous nous concentrons surtout sur le fait de bien finir cette année." 

Yamaha et RNF doivent encore formaliser leur association pour le prochain cycle courant jusqu'en 2026, mais Jarvis estime que ce ne sera qu'une formalité : "Le team SRT aura une organisation légèrement différente l'année prochaine, avec RNF qui sont les initiales de l'entreprise. Nous devons encore finaliser l'ensemble de notre accord, mais nous sommes confiants de pouvoir le faire dans un avenir proche. Nous avons besoin d'expérience positive dans notre travail avec l'équipe satellite de Razlan [Razali], nous avons donc hâte de poursuivre." 

Lire aussi :

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Related video

Valentino Rossi et la retraite : "Je suis sorti de ma bulle"

Article précédent

Valentino Rossi et la retraite : "Je suis sorti de ma bulle"

Article suivant

Déplacement à Austin : Aleix Espargaró fait confiance à la Dorna

Déplacement à Austin : Aleix Espargaró fait confiance à la Dorna
Charger les commentaires