Dovizioso demande du grip arrière plus que de la puissance

Andrea Dovizioso confirme que le gain de puissance est faible sur le moteur 2022 de Yamaha, mais l'Italien espère surtout des progrès dans l'adhérence.

Dovizioso demande du grip arrière plus que de la puissance

Fabio Quartararo a déploré l'absence de grosse évolution sur la Yamaha au test de Jerez, notamment sur un moteur 2022 qui manque encore de puissance face à une Ducati particulièrement efficace en ligne droite. Andrea Dovizioso a aussi testé le nouveau quatre cylindres en ligne développé à Iwata puisqu'il disposera de la même machine que les pilotes de l'équipe officielle la saison prochaine. L'Italien reconnaît que les gains sont faibles dans ce domaine mais ne s'inquiète pas vraiment du manque de chevaux de sa moto, jugeant plus important de travailler sur l'adhérence.

"Jerez ne permet pas de comprendre les problèmes, parce qu'on n'est à fond que pendant une seconde, ce n'est pas un vrai test [pour le moteur]", a tempéré Dovizioso. "C'est sûr qu'il n'y a pas d'énormes progrès sur la puissance. Ce n'est pas la même chose, je pense qu'il y a une petite différence. Ils ont testé différentes pièces. Je pense qu'avoir plus de puissance aiderait parce qu'on avait un gros déficit. Mais pour moi, l'objectif est toujours plus le grip que la puissance."

En grande délicatesse pour exploiter la construction du pneu arrière introduite par Michelin en 2020, Andrea Dovizioso a senti un manque de grip sur la Yamaha, un déficit également évoqué par Fabio Quartararo à Jerez. Toujours à la peine en sortie de courbe avec la M1, cette quête d'adhérence à l'arrière concentre l'attention du pilote du team RNF, structure qui prend la suite de Petronas SRT en MotoGP.

"Les pilotes ont des styles différents. C'est très important de faire des analyses et de montrer aux ingénieurs ce qu'il se passe. Je crois que je suis plutôt bon pour ça. Ce qui s'est passé [à Jerez] était assez clair. Je pense que ce qu'on aimerait avoir est est assez évident, et ils vont essayer [de l'apporter]."

"On ne pilote pas de la même façon mais on demande des choses similaires, parce que le manque de grip est évident", a-t-il ajouté en évoquant le Champion du monde. "C'est normal de demander ça. Concernant la puissance, c'est normal. Si on en a un peu plus en ligne droite, c'est bien. Donc ça pourrait être positif."

Dovizioso a reconnu que gagner en adhérence n'était pas une chose aisée : "Si vous avez la réponse, dites le nous !" a-t-il plaisanté, avec l'espoir que les plus grosses nouveautés que Yamaha a prévu de lancer au test de Sepang en février seront plus efficaces : "Ils travaillent sur ça et c'est très difficile, mais ce n'est pas une chose qu'ils peuvent faire en quelques semaines. C'est pour ça qu'on a des nouveautés mais pas beaucoup. J'attends des choses pour l'an prochain."

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Bastianini "très confiant" après avoir découvert sa nouvelle Ducati
Article précédent

Bastianini "très confiant" après avoir découvert sa nouvelle Ducati

Article suivant

Le MotoGP utilisera des biocarburants à partir de 2024

Le MotoGP utilisera des biocarburants à partir de 2024
Charger les commentaires