Dovizioso de retour sur l'Aprilia, mais sous la pluie

Les essais d'Andrea Dovizioso avec Aprilia ont repris au Mugello, piste qui accueillera le Grand Prix d'Italie dans deux semaines.

Dovizioso de retour sur l'Aprilia, mais sous la pluie

Andrea Dovizioso a repris le guidon de l'Aprilia RS-GP mardi, cette fois au Mugello. Il s'agit de la deuxième séance du pilote italien avec la machine de Noale, qu'il a découverte il y a moins d'un mois lors d'un roulage de trois jours à Jerez.

Lire aussi :

Pour cette journée de reprise, Dovizioso a toutefois été contraint à une activité limitée, avec des conditions mixtes en matinée puis l'arrivée d'une pluie soutenue l'après-midi sur le circuit toscan, qui dans deux semaines accueillera le Grand Prix d'Italie. S'il a roulé malgré tout, c'est donc sans pouvoir pousser la moto aussi fort qu'il l'aurait souhaité pour évaluer ses capacités.

"Nous n'avons pas de chance, car ce n'est ni mouillé, ni sec, il est donc vraiment difficile d'obtenir des informations", regrettait Romano Albesiano mardi matin au micro de Sky Italia. "Le Mugello est une piste particulière, car c'est la première sur laquelle cette moto est confrontée à un certain type de virages, avec beaucoup de esses, donc des changements droite-gauche très importants, certains à vitesse moyenne, d'autres à vitesse très élevée. Il nous fournit donc des indications très intéressantes sur la maniabilité de la moto et sa capacité à effectuer ces transitions", précisait malgré tout le directeur technique.

 

Sur la base des conclusions du premier test, Aprilia a préparé pour cette deuxième séance des changements d'ergonomie devant permettre à Dovizioso de se sentir plus à l'aise sur la RS-GP, lui qui est plus petit que les actuels titulaires de l'équipe. La météo n'a toutefois pas permis d'optimiser autant qu'espéré cette première journée, malgré le travail qui s'est poursuivi sur l'électronique et les réglages de la moto.

"Nous avons réussi à faire bien peu aujourd'hui, à cause de la météo", a expliqué quant à lui Massimo Rivola, administrateur délégué d'Aprilia Racing. "Il a confirmé les sensations positives qu'il avait eues à Jerez, celles d'une moto qui est facile. Mais je crois qu'un pilote de son niveau a besoin d'une moto taillée pour lui. Nous avons donc fait plusieurs changements afin d'améliorer l'ergonomie pour lui. Malheureusement nous ne sommes pas en condition de lui permettre de pousser."

Andrea Dovizioso reprend la piste ce mercredi pour boucler cette séance, et ce alors que les prévisions sont un peu plus optimistes pour cet après-midi. Quant à la suite, elle reste à définir, mais Aprilia ne cache pas son souhait d'un partenariat qui se prolonge. "L'idéal serait bien entendu que Dovi fasse tous les tests avec nous", souriait en effet Massimo Rivola mardi. "Nous verrons quelles conclusions tirer après ces deux jours."

Rappelons qu'Aprilia a une place de pilote d'essais à pourvoir, mais peut également inscrire des wild-cards au cours de cette saison. Bénéficiant des concessions réglementaires, le constructeur dispose de six tickets de la sorte, contre trois pour les autres marques. Andrea Dovizioso, lui, n'exclut pas un retour à temps plein en 2022.

partages
commentaires
Zarco optimiste pour Le Mans avec la "meilleure" moto de la grille
Article précédent

Zarco optimiste pour Le Mans avec la "meilleure" moto de la grille

Article suivant

Michelin ne craint pas la pluie pour Le Mans

Michelin ne craint pas la pluie pour Le Mans
Charger les commentaires