Ce que le team SRT doit faire pour convaincre Dovizioso

Le départ du sponsor Petronas et le désir de Yamaha de promouvoir Franco Morbidelli dans son équipe d'usine cette saison ont ouvert la porte à l'arrivée d'Andrea Dovizioso dans le team SRT. Mais l'Italien veut disposer d'un modèle 2022 que l'équipe n'est pas sûre de pouvoir lui offrir...

Ce que le team SRT doit faire pour convaincre Dovizioso

Le divorce précipité entre Maverick Viñales et Yamaha a entraîné un jeu de chaises musicales. Cal Crutchlow, pilote d'essais de la marque et remplaçant d'un Franco Morbidelli convalescent lors des deux dernières manches au Red Bull Ring, rejoint l'équipe officielle pour le Grand Prix de Grande-Bretagne, tandis que la place dans le team Petronas est prise par Jake Dennis, qui fait ainsi ses débuts en MotoGP.

Quand Morbidelli sera prêt à faire son retour après de longues semaines de rééducation consécutives à son opération du genou au mois de juin, il devrait immédiatement être promu aux côtés de Fabio Quartararo dans l'équipe Yamaha factory. L'objectif de la firme d'Iwata est de marquer le maximum de points possible dans les différents championnats puisqu'elle occupe actuellement la première place chez les équipes et la deuxième chez les constructeurs.

La promotion de Morbidelli aurait pu renvoyer Crutchlow chez Petronas mais ce dernier ne souhaite pas retrouver un rôle de titulaire à temps complet. "Mon contrat prévoit des remplacements mais ce n'est pas imposé", précisait l'Anglais à Spielberg, ne cachant pas sa réticence à faire son retour après avoir pris sa retraite fin 2020.

Ce refus ouvre la porte à Andrea Dovizioso, actuellement au cœur d'une année sabbatique après l'échec des négociations avec Ducati pour une prolongation l'an passé. Dovi a participé à plusieurs séances d'essais pour Aprilia mais les performances de l'italien n'ont pas convaincu le constructeur de Noale, qui a sauté sur l'occasion de recruter Viñales. Simone Battistella, l'agent de Dovizioso, a eu plusieurs discussions avec les dirigeants de SRT ces dernières semaines, afin de permettre à son pilote de récupérer la place libérée par Morbidelli.

Lire aussi :

Petronas ayant décidé de quitter l'équipe en fin d'année, SRT sera privé de son principal soutien financier et devrait changer de politiquer pour ses pilotes, et Dovizioso pourrait s'inscrire dans ce projet. Le pétrolier malaisien pourrait être remplacé par Withu, marque séduite par un pilote avec un tel palmarès. Mais les exigences de Dovizioso pourraient poser problème.

Avant le départ de Viñales, Yamaha, Petronas et SRT s'étaient accordés pour avoir un modèle de dernière génération confié à Morbidelli, qui roule actuellement avec une M1 version 2019 avec des nouveautés, tandis que l'autre pilote aurait eu une moto vieille d'un an. Le départ de Petronas pourrait contraindre le team SRT à n'avoir que deux machines d'ancienne génération la saison prochaine, ce dont Dovizioso ne veut pas.

Deux issues semblent désormais possibles. La première est que celui qui a fini trois fois vice-Champion fasse son retour dès 2021 avec la moto version 2019 que pilotait Morbidelli en première partie de la saison avant de bénéficier d'une M1 d'usine l'an prochain. La seconde est que l'équipe ne puisse pas obtenir ce modèle et que Dovizioso renonce à faire son retour en MotoGP avec elle.

Lire aussi :

partages
commentaires
La première date du calendrier 2022 du MotoGP dévoilée

Article précédent

La première date du calendrier 2022 du MotoGP dévoilée

Article suivant

Zarco compte sur la puissance de la Ducati à Silverstone

Zarco compte sur la puissance de la Ducati à Silverstone
Charger les commentaires