MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
EL4 dans
01 Heures
:
14 Minutes
:
14 Secondes
09 oct.
Prochain événement dans
19 jours
16 oct.
Prochain événement dans
26 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
33 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
47 jours
13 nov.
Prochain événement dans
54 jours
20 nov.
Prochain événement dans
61 jours

Aprilia a été autorisé à remplacer une pièce de son moteur

partages
commentaires
Aprilia a été autorisé à remplacer une pièce de son moteur
Par :
Co-auteur: Léna Buffa

Le moteur de la RS-GP qu'Aleix Espargaró utilisait mercredi à Jerez, lors du test de reprise du MotoGP, comportait une nouvelle pièce qu'Aprilia a reçu l'autorisation d'utiliser.

Quelques minutes après le début de la seconde séance d'essais, mercredi, la RS-GP d'Aleix Espargaró a commencé à perdre de l'huile et à en répandre en piste, provoquant notamment la lourde chute de Danilo Petrucci.

Les fuites d'huile sont généralement associées à une casse moteur, or celui qu'utilisait le pilote espagnol comportait une pièce que l'usine de Noale avait changée après en avoir demandé la permission aux autres constructeurs et à la MSMA, l'association qui les réunit. Pour le plus grand soulagement des ingénieurs de l'équipe, cette fuite était en réalité due à un câble mal placé et non à une panne de cette pièce ou de tout autre élément du moteur.

Lire aussi :

La fiabilité du nouveau moteur n'est donc, cette fois, pas en cause. Aprilia avait décelé de sérieux problèmes dans ce domaine lors des tests de février, alors que sa nouvelle machine avait affiché lors de trois tests sa compétitivité mais également son incapacité à résister sur la durée. Cela avait conduit Aprilia à demander un moratoire auprès des instances, afin que les moteurs des deux constructeurs bénéficiant des concessions réglementaires puissent être soumis à l'homologation le 29 juin et non en mars.

Avec la suspension des courses entamée le 1er mars, le gel du développement moteur a été décidé pour faire face aux conséquences économiques de la crise du coronavirus. Dans le règlement de base, celui-ci s'applique depuis ce mois de mars et pour l'intégralité des saisons 2020 et 2021. Une première dérogation existait pour KTM et Aprilia, qui pourront modifier leur bloc passé le premier Grand Prix de 2021. Le délai supplémentaire qui leur a été accordé pour finaliser leur moteur leur offrait une flexibilité supplémentaire, seulement cette période leur permettait de continuer à travailler sur la durée de vie du moteur et non de remplacer des pièces.

Selon les informations de Motorsport.com, Aprilia a requis la tenue d'une réunion par visioconférence avec les autres constructeurs afin de leur demander l'autorisation de modifier cette pièce spécifique. Après avoir transmis le dossier à la Fédération internationale de motocyclisme, la marque a reçu l'autorisation de mener ces travaux à bien. Selon ce que nous indique une source, il s'agit de l'un des éléments "importants" du moteur.

Classé sixième du test de mercredi, Aleix Espargaró avait pour objectif de pousser la machine et d'en évaluer la performance sur de courtes distances, là où Bradley Smith, son coéquipier en l'absence d'Andrea Iannone, s'est au contraire concentré sur la longueur en vue de la course. Aller au bout des 25 tours de course dans la chaleur andalouse servira de test ultime pour la fiabilité de l'Aprilia.

Viñales gonflé à bloc : "Prendre la tête et imprimer mon rythme"

Article précédent

Viñales gonflé à bloc : "Prendre la tête et imprimer mon rythme"

Article suivant

La sanction de Quartararo confirmée en appel à Jerez

La sanction de Quartararo confirmée en appel à Jerez
Charger les commentaires