Aprilia prépare un nouveau châssis et une nouvelle boîte de vitesses

partages
commentaires
Aprilia prépare un nouveau châssis et une nouvelle boîte de vitesses
Par : Léna Buffa
4 mai 2017 à 15:20

S'il admet qu'il reste encore beaucoup à faire pour permettre à l'Aprilia de progresser, Aleix Espargaró est témoin d'un travail incessant, qui apportera des nouveautés à court terme.

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing; Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini

L.B., Jerez - Pour la troisième année du programme Aprilia, c'est un véritable chantier de développement qui est en cours. Les idées ne manquent pas dans les ateliers de Noale et les tests s'enchaînent pour tenter d'améliorer les performances de la RS-GP tout en faisant une moto plus simple à comprendre et à manœuvrer pour ses pilotes.

La dernière séance en date, qui s'est déroulée en début de semaine au Mans, a laissé un sentiment positif à Aleix Espargaró, encouragé par les perspectives qu'ont ouvertes les nouveautés proposées. "Le test au Mans s'est très bien passé. On a été très, très rapide et mon feeling était très bon à nouveau", assure-t-il. "Au Mans, on a pas mal changé la géométrie de la moto. On a testé de nouvelles choses que j'ai beaucoup aimées", explique le pilote espagnol, qui espère commencer à en tirer profit dès le Grand Prix d'Espagne cette semaine.

Mais d'autres développements importants sont à prévoir pour les prochaines semaines. "On va ensuite tester un nouveau châssis parce qu'on a beaucoup changé le centre de gravité par rapport à la saison dernière et on ne peut pas aller plus loin. On conçoit un nouveau châssis, dont je pense qu'il sera très intéressant pour nous, malheureusement on ne l'a pas ici", souligne Aleix. "On fait beaucoup de tests avec Aprilia, on teste pratiquement toutes les semaines jusqu'à la fin de la saison, j'espère donc qu'on pourra l'avoir lors du prochain test."

L'Espagnol espère le recevoir "dès que possible", admettant que les deux semaines qui nous séparent du Grand Prix de France pouvaient être des délais un peu serrés. "Il est assez différent, il nous permet de beaucoup déplacer le poids et l'équilibre de la moto", précise-t-il, "mais je crois que ce sera bien de l'avoir pour le Mugello, qui est une piste très intéressante et importante."

Des nouveautés aérodynamiques doivent aussi être testées dans les prochains jours, possiblement dès les essais libres de ce week-end mais plus probablement lors des tests au programme lundi. Par ailleurs, Aprilia travaille sur une nouvelle boîte de vitesses, une nouveauté majeure dans le développement de la RS-GP. "C'est l'une des plus grosses choses pour cette saison, parce que c'est une transmission beaucoup plus légère, beaucoup plus rapide, seamless. Elle est pratiquement prête, elle est sur le banc d'essais et on prévoit de l'avoir pour le Mugello ou Barcelone. Si ça fonctionne bien, peut-être qu'on l'aura plus tôt."

Espargaró au centre du programme

Aleix Espargaró a pris de manière évidente le leadership de l'équipe Aprilia, mais n'en a été récompensé pour l'instant que par une sixième place à Losail. S'il pouvait à nouveau envisager un résultat similaire en Argentine, une chute l'en a privé. Quant à la manche d'Austin, elle a mis l'Espagnol face à tant de difficultés diverses qu'il lui vaut mieux tourner la page sans s'appesantir. À l'heure actuelle, son coéquipier Sam Lowes a, lui, le plus grand mal à trouver ses marques, un élément dont l'Espagnol admet qu'il est révélateur du besoin de rendre la moto plus "facile" à dompter.

"La moto est très exigeante physiquement, elle est très lourde, on n'a pas beaucoup d'accélération", détaille l'ancien pilote Suzuki, qui disputera cette semaine son 200e Grand Prix. "La moto n'est pas mauvaise, le moteur est globalement plutôt bon, mais il y a une grande différence à l'accélération. Si je me mets derrière eux [les adversaires] dans les virages dont on part en première ou seconde, je perds beaucoup avant qu'on arrive en quatrième. Mais en cinquième ou sixième, la différence de vitesse avec Honda ou Yamaha n'est pas très grande. On ne perd que deux ou trois dixièmes alors que je suis l'un des plus grands."

Reste que le programme Aprilia ne stagne pas, il est en permanence en évolution sous l'impulsion du travail mené dans les ateliers. Une dynamique qu'Aleix Espargaró ressent très fortement et qui alimente des sentiments positifs. "Je me sens très bien avec la moto et avec les gens qui m'entourent, et cela me donne une énergie supplémentaire", assure-t-il. "Ils me montrent que je suis une part très importante de ce projet."

"Je me suis super bien senti dès que je suis arrivé. L'ambiance autour de moi est très importante pour moi. Depuis que je suis arrivé chez Aprilia, ils m'ont toujours donné tout ce que je demandais, tout ce dont j'avais besoin, je me suis senti super bien. C'est une des choses importantes, l'autre c'est que cette moto est très stable sur l'avant. On a encore beaucoup de mal quand la piste est très bosselée ou que les virages sont très, très serrés, mais dans les virages rapides la moto est globalement très rapide à l'avant. Je suis un pilote qui peut piloter sur l'avant. Je ne pouvais pas le faire avec la Suzuki, avec l'Aprilia je peux à nouveau piloter comme je veux."

Prochain article MotoGP
Márquez dans l'obligation d'engranger à Jerez

Previous article

Márquez dans l'obligation d'engranger à Jerez

Next article

Bautista de retour sur la terre de ses exploits à Jerez

Bautista de retour sur la terre de ses exploits à Jerez

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Aleix Espargaró
Équipes Gresini Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités