MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Deux problèmes moteur pour Aprilia : Rivola admet sa colère

partages
commentaires
Deux problèmes moteur pour Aprilia : Rivola admet sa colère
Par :
20 oct. 2019 à 16:15

Le PDG d'Aprilia Racing a pris ses responsabilités à l'arrivée du Grand Prix du Japon, en admettant que l'équipe traverse un moment difficile alors que des problèmes de fiabilité ont gâché la course de ses deux pilotes à Motegi.

Une nouvelle fois, les pilotes Aprilia ont été victimes de problèmes techniques ce dimanche, au Japon. La déception était si lourde à l'arrivée que c'est Massimo Rivola lui-même qui s'est présenté devant la presse, affirmant qu'il voulait épargner Aleix Espargaró et Andrea Iannone, tous deux touchés par des soucis de moteur. L'Espagnol a terminé seulement 15e alors qu'il visait le top 10 et l'Italien a chuté dans le huitième tour.

"C'est un moment un peu difficile pour nous en tant qu'équipe, aussi je sentais la nécessité de parler moi-même à la place des deux pilotes", a déclaré l'ancien directeur sportif Ferrari en F1, assumant sa démarche. "Ça vient de moi. J'ai voulu laisser les pilotes en paix et je veux que tout le monde se concentre sur la résolution de ces problèmes, qui ne sont pas agréables quand un pilote s'attend à faire une bonne performance et que toute l'équipe s'attend à ce qu'il fasse P9 ou P10."

"Cela a été un bon week-end pour moi, j'ai été fort et compétitif durant toutes les séances. Je suis très triste qu'un nouveau problème technique ne m'ait pas permis de me battre dans le top 10", a témoigné Espargaró sur ses réseaux sociaux, admettant sa lourde déception : "Je n'ai pas de mots ! Je ne vois pas la lumière au bout du tunnel…"

 

En Thaïlande, déjà, le pilote espagnol s'était qualifié 12e et il évoluait dans le top 10 lorsqu'il a dû abandonner, victime d'un problème électronique. "C'était juste ce que nous appellerons une panne stupide de capteur", avait décrit Rivola auprès du site officiel du MotoGP. "Cela devrait nous pousser à travailler un peu mieux en termes de fiabilité car même le plus petit capteur a pu détruire la bonne course que faisait Aleix. Il faut que nous améliorions aussi nos méthodes."

Lire aussi :

Ce dimanche, Espargaró partait de la neuvième place (sa deuxième meilleure qualification de la saison), mais il a très vite été victime d'un manque d'accélération imputable à un problème moteur. Aprilia a également reconnu que c'est un problème de propulseur qui a causé la chute d'Andrea Iannone.

"Nous avions de bonnes attentes, très bonnes même avec Aleix étant donné le week-end qu'il avait fait. Le warm-up de ce matin, surtout, nous donnait de très bons espoirs. Nous étions convaincus que le choix du pneu était le bon. Le départ a été bon, mais au bout d'un tour nous avons tout de suite vu qu'il y avait un problème car Aleix n'avait absolument pas le rythme de ce matin", explique Rivola. "Et puis Andrea est tombé, mais il est tombé à cause d'un problème de moteur. Aleix lui-même a eu un problème de moteur. Il s'agissait de deux moteurs neufs, donc il nous faut comprendre exactement ce qui s'est passé, les démonter complètement et voir ce qui a été la nature des problèmes et s'ils peuvent être utilisés à nouveau pour la prochaine course."

"Dernièrement, nous avons eu un peu de problèmes, certains liés à l'électronique comme en Thaïlande, et maintenant le moteur. Nous rencontrons un peu de problèmes de fiabilité. Il est vrai aussi que nous sommes à la fin de l'histoire d'un moteur et il faut que nous finissions la saison de la meilleure manière possible parce que la performance d'Aleix, en particulier, a été très bonne sur ces courses. Nous le voyons toujours en Q2 et le fait qu'il ne puisse pas finir les courses ou exprimer son potentiel me met très en colère, personnellement, alors nous devons assurément progresser", affirme le PDG d'Aprilia Racing.

Article suivant
Viñales : "Je me suis donné à 100%, c'est à Yamaha de progresser"

Article précédent

Viñales : "Je me suis donné à 100%, c'est à Yamaha de progresser"

Article suivant

Quartararo : "J'ai attaqué comme s'il s'agissait d'une victoire"

Quartararo : "J'ai attaqué comme s'il s'agissait d'une victoire"
Charger les commentaires