L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022
Prime
MotoGP Analyse

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Par :

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

Depuis sa première apparition en Grand Prix, avec Loris Capirossi et Troy Bayliss en 2003, Ducati a peu à peu renforcé sa présence sur la grille MotoGP. En 2006, la marque est passée à quatre machines, avec le team Pramac d'Antin comme premier client. Une cinquième Ducati a rejoint la grille en 2009, confiée à Sete Gibernau via l'équipe du Grupo Francisco Hernando. En 2011, année de l'arrivée de Valentino Rossi, ce nombre est passé à six : les deux motos officielles, deux chez Pramac, une pour le team Aspar et une pour Cardion AB. Puis ce furent huit motos en 2016, avec désormais deux machines pour chacun des trois teams satellites et clients (Pramac, Aspar et Avintia).

À l'époque, la formule utilisée pour répartir les motos était assez simple. Sur la base du budget et du rendement que pouvait soutenir l'usine, les équipes qui investissaient le plus et avaient les liens les plus étroits avec Borgo Panigale recevaient les motos les plus avancées. Celles qui investissaient moins devaient se contenter de machines datant de la saison précédente, voire de deux ans auparavant.

partages
commentaires

Quartararo a ressenti "beaucoup moins d'enthousiasme" en 2022

Fabio Quartararo a compris à la sortie de l'été qu'il aurait du mal à décrocher un second titre consécutif en MotoGP. Limité par les performances de sa Yamaha, le Français a de moins en moins apprécié les courses.

Viñales aura "plus de pression" chez Aprilia en 2023

Après une année d'apprentissage encourageante, Maverick Viñales a conscience qu'il devra répondre à des attentes plus élevées et décrocher de meilleurs résultats pour Aprilia en 2023.

Son podium à Assen est arrivé plus tôt que l'espérait Bezzecchi

Meilleur rookie cette saison, Marco Bezzecchi peut aisément citer son moment favori après sa première année dans la catégorie MotoGP : il s'agit de sa deuxième place aux Pays-Bas. Or, même s'il était confiant dans son potentiel, ce podium est arrivé plus tôt que ce qu'il avait imaginé.

MotoGP
8 déc. 2022

Avec Espargaró, Tech3 se reprend à rêver de la victoire pour 2023

Après ses deux victoires de 2020, le team Tech3 ambitionne de retrouver la première marche du podium en retrouvant la saison prochaine Pol Espargaró.

MotoGP
8 déc. 2022

Márquez a atteint un objectif "primordial" sur son bras

Marc Márquez est convaincu que sa décision de se faire opérer du bras droit en cours de saison était la bonne. Le pilote Honda a pu se rassurer dans les six courses qu'il a disputées après son retour.

MotoGP
7 déc. 2022

Le MotoGP juge l'expansion du calendrier hors d'Europe nécessaire

Définir le calendrier du MotoGP est un véritable casse-tête pour Carmelo Ezpeleta, entre le besoin de répondre aux désirs des promoteurs de Grands Prix et la nécessité de conquérir de nouveaux marchés.

MotoGP
7 déc. 2022

Laurent Fellon est décédé

Laurent Fellon, ancien manager de Johann Zarco et père du pilote de Moto3 Lorenzo Fellon, est décédé.

MotoGP
6 déc. 2022

Razali : Darryn Binder a "fait les frais" de la séparation avec Yamaha

Razlan Razali assure que la fin de l'association avec Yamaha a privé Darryn Binder d'une probable prolongation chez RNF.

MotoGP
6 déc. 2022
Bastianini espère éviter le "désastre" en qualifs avec sa Ducati 2021
Article précédent

Bastianini espère éviter le "désastre" en qualifs avec sa Ducati 2021

Article suivant

Marc Márquez de retour en piste à Portimão

Marc Márquez de retour en piste à Portimão