Assen sous la chaleur, le défi de Michelin cette semaine

partages
commentaires
Assen sous la chaleur, le défi de Michelin cette semaine
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
29 juin 2018 à 14:47

Piero Taramasso s'attend à une course moins monotone que celle de Barcelone, cette semaine à Assen, grâce à l'aide d'un pneu dur qui pourrait parfaitement convenir aux conditions.

C'est un Grand Prix atypique auquel est confronté Michelin ce week-end, aux Pays-Bas, avec des prévisions n'annonçant ni pluie ni fraîcheur, loin du scénario auquel la piste d'Assen nous a souvent habitués. Bien que son expérience récente lui ait fourni bon nombre de données pour des conditions plus humides, le manufacturier unique du MotoGP ne semble pas craindre ce scénario, à en croire les explications qu'a fournies à Motorsport.com Piero Taramasso, responsable deux roues pour Michelin Motorsport.

Quels choix de pneus ont été faits pour le week-end d'Assen ?

Nous aurons des pneus très similaires à ceux de l'année dernière, en ce qui concerne les slicks, d'autant que ces dernières années nous avons roulé assez souvent sur le mouillé. Nous avons eu vraiment peu d'occasions de voir comment se comportaient les gommes slicks. Ce week-end, le climat devrait être sec et chaud, nous pourrons donc avoir des données un peu plus sûres et complètes. En ce qui concerne l'avant comme l'arrière, nous sommes très proches des choix de l'année dernière. Disons juste que le soft arrière est un peu plus dur, parce que celui de 2017 s'usait fortement. Pour le reste, nous sommes sur les mêmes mélanges.

Des températures élevées sont annoncées, nous devrons donc garder un œil sur celles des pneus arrière : Assen est une piste qui les met particulièrement à l'épreuve, parce qu'on passe beaucoup de temps à l'accélération. En tout cas, il n'y a pas d'inquiétude particulière. Nous n'aurons pas de surprises quant au circuit, parce que nous le connaissons et l'asphalte est le même que l'année dernière.

Piero Taramasso, responsable deux-roues chez Michelin Motorsport

Les températures élevées sont un paramètre très atypique à Assen. On a plutôt l'habitude d'y composer avec la pluie…

C'est vrai, d'habitude les nuages maintiennent les températures plutôt basses, mais nous savons que lorsqu'il faut chaud, cela peut vraiment grimper. Le mélange le plus dur à l'arrière est justement pensé pour les températures élevées, car je pense que ce sera vraiment ce qu'il faudra garder à l'œil ce week-end. Je pense que le pneu dur pourrait être le bon choix s'il fait très chaud.

Vous attendez-vous à ce que les pilotes puissent attaquer en course ?

Je pense que les pilotes devront un peu moins gérer les pneus et nous verrons donc une course avec plus d'attaque. La course de Barcelone a été un peu une course s'attente, puis Lorenzo a essayé de prendre le large et Márquez a géré la deuxième place quand il a vu Dovizioso tomber. Valentino avait une bonne avance sur le quatrième et le cinquième. La course a été un peu monotone, mais c'est aussi dû au fait que beaucoup ont pensé au classement. À Assen, en revanche, je m'attends à ce que tout le monde soit un peu plus agressif, avec une bagarre plus serrée.

Article suivant
EL2 - Viñales passe aux commandes

Article précédent

EL2 - Viñales passe aux commandes

Article suivant

Des progrès puis une chute pour Zarco

Des progrès puis une chute pour Zarco
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Lieu Assen
Auteur Matteo Nugnes
Soyez le premier à recevoir toute l'actu