L'Australie, une occasion manquée pour Petrucci chez les indépendants

partages
commentaires
L'Australie, une occasion manquée pour Petrucci chez les indépendants
Par : Willy Zinck
31 oct. 2018 à 17:30

Le pilote Pramac n'a repris que peu de points à ses deux rivaux pour le titre de meilleur pilote indépendant, alors que ceux-ci se sont pourtant retrouvés sur la touche durant le week-end.

Jordi Torres, Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing

Cal Crutchlow blessé dès les essais libres du vendredi, Johann Zarco victime d'une sortie de piste à haute vitesse en début de course : tous les vents étaient favorables pour permettre à Danilo Petrucci de réaliser une bonne opération au championnat vis-à-vis de ses deux adversaires pour le titre de meilleur pilote indépendant.

L'Italien a d'ailleurs réalisé l'un de ses meilleurs départs dans la discipline, bondissant de la huitième place sur la grille pour pointer en première position à l'approche du deuxième virage.

Lire aussi :

Petrucci, deux virages et puis s'en va (hors piste)

Un état de grâce de courte durée, le numéro 9 se faisant immédiatement piéger par sa mécanique dans le Southern Loop, avec une excursion hors piste à la clé. Résultat des courses ? Une vingtaine de secondes de perdues.

"C'est vraiment dommage. J'ai eu l'impression d'avoir de bonnes sensations dès le warm-up. Je suis parti en piste en étant très concentré, et j'ai pris le meilleur départ de ma carrière", se souvient Petrucci. "Malheureusement dans le deuxième virage j'ai eu un problème avec l'embrayage."

Lire aussi :

L'Italien a tout de même repris la piste pour finir à la 12e place. S'il reprend donc quatre points à Crutchlow et surtout Zarco, désormais son véritable adversaire pour le titre de meilleur indépendant, l'opération aurait pu être bien plus belle à l'issue du Grand Prix d'Australie.

Car s'il se détache de Zarco au championnat pour le gain de la sixième place, il reste encore à 11 unités de Crutchlow au classement. À l'arrivée, Petrucci se voulait néanmoins fataliste, et se projetait déjà sur la prochaine manche en Malaisie. "Je suis vraiment désolé mais c'est la course : parfois c'est le pilote qui fait des erreurs, d'autres c'est la moto qui vous trahit. Nous allons essayer de faire mieux à Sepang."

Article suivant
Le programme du Grand Prix de Malaisie

Article précédent

Le programme du Grand Prix de Malaisie

Article suivant

Pour Dovizioso, le titre 2018 s'est joué dès le 1er tiers de la saison

Pour Dovizioso, le titre 2018 s'est joué dès le 1er tiers de la saison
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Catégorie Course
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Danilo Petrucci
Équipes Pramac Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions