Avintia compte garder Zarco en 2021

L'équipe Avintia observe avec calme un marché des pilotes qui s'est dernièrement intensifié, avec la certitude que son line-up actuel restera en place en 2021.

Avintia compte garder Zarco en 2021

Raúl Romero, propriétaire de l'équipe Avintia Racing, assure qu'il suit actuellement les mouvements du marché des transferts avec intérêt, mais qu'il reste serein quant à sa propre formation. "Tito Rabat a un contrat avec nous pour 2021 et nous comptons garder Johann Zarco l'année prochaine. Personne chez Ducati ne nous a dit le contraire", indique-t-il à Motorsport.com.

Le patron d'Avintia n'est toutefois pas sans savoir que des rumeurs font état d'un possible passage du Français dans l'équipe Pramac, l'autre équipe satellite du constructeur italien. Paolo Ciabatti lui-même a cité Zarco parmi les candidats possibles, alors que Pecco Bagnaia n'a pas suffisamment convaincu en 2019 et est appelé à faire ses preuves lorsque les courses reprendront. Et c'est bien Ducati qui est aux manettes dans les recrutements, en charge de placer chez Pramac les pilotes que Borgo Panigale souhaite voir évoluer dans son "équipe B". "Je parle régulièrement à Ducati et personne ne m'a rien dit à ce sujet", insiste cependant Romero.

Lire aussi :

Contrairement à l'équipe officielle et au team Pramac, Avintia disposera cette saison de deux Desmosedici datant de 2019 et devra les conserver en 2021 en raison du gel du développement. Une situation qui entache son attractivité en vue de la saison prochaine. "C'est effectivement le cas, mais les motos avec lesquelles nous allons courir cette année sont pratiquement identiques aux officielles, et nous pourrons compter sur le soutien et les développements de l'usine. La différence est très petite. La situation sera exactement la même l'année prochaine, car personne ne pourra mener de développement", souligne Romero.

En attendant de savoir de quoi demain sera fait, au siège d'Avintia Racing, en Andorre, on travaille d'arrache-pied afin d'être prêts pour le début de la saison 2020, programmé pour le week-end du 19 juillet à Jerez. Avec un calendrier de 13 courses qui s'étend entre juillet et novembre, le promoteur du championnat a, selon Raúl Romero, aidé les teams à s'en sortir et à surmonter l'un des moments les plus compliqués qu'ait connus la discipline depuis sa création en 1949.

"La Dorna a effectué les paiements qu'elle avait promis aux équipes pendant les trois mois prévus, et en juillet nous recevrons déjà les revenus engendrés par la compétition", explique le propriétaire de l'équipe. "Nous avons réussi à dépasser ce moment si délicat et nous nous concentrons maintenant sur le coup d'envoi d'un championnat qui, j'en suis convaincu, sera passionnant."

partages
commentaires
Mir ne regrette pas d'avoir sacrifié le Moto2 pour le MotoGP

Article précédent

Mir ne regrette pas d'avoir sacrifié le Moto2 pour le MotoGP

Article suivant

Comment KTM dose son développement pour qu'il reste "gérable"

Comment KTM dose son développement pour qu'il reste "gérable"
Charger les commentaires