Bagnaia en confiance à Austin après deux victoires

Pecco Bagnaia est en grande forme et compte bien continuer sur cette lancée sur un Circuit des Amériques qui lui plaît.

Bagnaia en confiance à Austin après deux victoires

En remportant les deux derniers Grands Prix en date au Motorland Aragón et à Misano, Pecco Bagnaia s'est imposé comme le principal rival de Fabio Quartararo pour le titre MotoGP, revenant à 48 points du pilote Yamaha. Ce déficit n'est toutefois pas négligeable à quatre courses du but, et Bagnaia se doit de continuer à enchaîner les bons résultats, à commencer par le Grand Prix des Amériques ce week-end.

Le Circuit des Amériques devrait convenir à la Ducati avec ses longues lignes droites, et Bagnaia y a lui-même triomphé en 2018 lors de sa campagne victorieuse en Moto2, de quoi ressentir une belle dose d'optimisme toutefois nuancé par le facteur que pourraient représenter les bosses.

"C'est un tracé que j'apprécie", confie l'Italien. "J'aime Austin et je pense que notre moto conviendra très bien à cette piste. Je reste sur deux victoires et mes sensations sur la moto se sont vraiment améliorées. Je sais que ce n'est pas facile parce que le premier secteur n'était pas facile pour nous ces dernières années. En 2019, je ne me sentais pas très à l'aise avec les mouvements de la moto sur les bosses. Peut-être que ça sera un peu mieux cette année avec la nouvelle surface."

Dans tous les cas, Bagnaia s'attend à une course physique, mais pas forcément davantage pour les pilotes Ducati : "Je pense que ça sera la même chose pour tous les pilotes. Si je souffre physiquement, ça voudra dire que c'est aussi le cas des autres pilotes, parce que ce n'est pas une piste facile. Je pense que notre moto est bonne mais pas plus [difficile] qu'une autre. Ça sera la même chose pour tout le monde et je pense que je ne changerai pas de stratégie. Il faut d'abord que [les essais] commencent pour parler de stratégie, et je verrai ce qui sera possible."

Reste à savoir si les progrès du constructeur transalpin dans le turning peuvent faire la différence sur une piste qui comprend également beaucoup de virages rapides. Bagnaia ne saurait le prédire. "Cette année, on a été rapides sur des pistes où on souffrait dans les saisons précédentes. Je pense que notre moto est mieux adaptée à toutes les conditions [en 2021]. Ce premier secteur est très similaire à celui de Silverstone, peut-être un peu plus dur mais similaire, et on y était performants. Je pense qu'on peut être très performants ici aussi. On a besoin d'une opportunité [pour le championnat]. On se doit d'être performants", conclut-il.

Lire aussi :

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

partages
commentaires
Le nouveau pneu avant MotoGP peut-être repoussé à 2024
Article précédent

Le nouveau pneu avant MotoGP peut-être repoussé à 2024

Article suivant

Morbidelli se sent "un peu mieux" malgré cinq jours "usants" à Misano

Morbidelli se sent "un peu mieux" malgré cinq jours "usants" à Misano
Charger les commentaires