Bagnaia veut finir la saison en se battant contre Quartararo

Battu par Fabio Quartararo au championnat, Pecco Bagnaia espère encore pouvoir livrer deux belles batailles contre lui durant les deux dernières courses de la saison.

Bagnaia veut finir la saison en se battant contre Quartararo

Le titre lui a échappé, mais Pecco Bagnaia doit encore défendre sa deuxième place au championnat lors des deux derniers Grands Prix qui concluront la saison MotoGP, ses 27 points d'avance sur Joan Mir ne le mettant pas encore à l'abri. Mais, plus que ce statut honorifique de vice-Champion du monde, ce qu'il aimerait vraiment c'est pouvoir livrer bataille contre le lauréat de cette saison.

Au cours de ce championnat, les chemins des deux hommes se sont bien sûr déjà croisés à de multiples reprises, mais le pilote Ducati n'a pu devancer de peu son rival qu'une fois, lorsqu'il a décroché sa première victoire au Grand Prix de Saint-Marin. Le Français l'avait alors mis sous pression durant toute la course, sans parvenir à le faire trembler ni à l'attaquer. Aujourd'hui, Bagnaia rêve d'une confrontation plus directe, libérée de toute pression.

"Ces deux courses seront sympa à faire, c'est certain", a-t-il anticipé jeudi en arrivant à Portimão. "Fabio n'a plus de pression désormais étant donné qu'il a déjà gagné le championnat, alors j'aimerais vraiment me battre contre lui, mais pas comme à Misano : ce serait bien de partir ensemble et de se battre l'un contre l'autre."

"On va sur deux pistes qui sont différentes. Sur celle-ci j'ai été rapide en avril, mais à Valence je n'ai jamais été rapide de ma vie alors j'aimerais l'être également et je dois comprendre comment y arriver", a ajouté le pilote italien, qui lors du premier Grand Prix disputé au Portugal cette saison s'est classé deuxième derrière Quartararo.

Lire aussi :

Certain que Quartararo méritait plus le titre

Si le nouveau Champion du monde a retrouvé le paddock la voix toujours éraillée, témoin de deux semaines de festivités, le candidat déçu affiche toujours un visage teinté de frustration. "Je pense que c'est parce que j'ai perdu une course plus qu'un championnat", a-t-il toutefois précisé, "parce que je suis certain que Fabio méritait plus ce titre. J'avais beaucoup de points de retard. Même si j'avais gagné cette course à Misano, j'aurais eu 36 points de retard aujourd'hui et il aurait encore eu beaucoup de possibilités de gagner le titre."

"En tout cas, j'ai tout tenté", a réaffirmé Bagnaia, qui est tombé en tête du Grand Prix d'Émilie-Romagne, piégé par son pneu avant dur. "Gagner le championnat n'était pas notre objectif cette année, car je sortais de deux saisons très difficiles, j'ai eu beaucoup de mal pour mes premières années en MotoGP. Cette année, j'ai beaucoup appris, j'ai grandi avec l'équipe et dans la dernière partie de cette saison je me battais pour le titre, mais j'étais trop loin derrière. En tout cas, on a essayé, je savais que j'étais plus compétitif avec le pneu avant dur, mais je suis tombé, c'est tout. J'ai tout tenté, gagner la course était la seule possibilité pour moi de rester dans la lutte au championnat, et j'ai essayé."

partages
commentaires

Related video

Rossi serein avant son départ du MotoGP et son avenir en auto
Article précédent

Rossi serein avant son départ du MotoGP et son avenir en auto

Article suivant

Dovizioso doit s'adapter à la Yamaha : "Ce n'est pas encore instinctif"

Dovizioso doit s'adapter à la Yamaha : "Ce n'est pas encore instinctif"
Charger les commentaires