Bagnaia et Miller militent pour avoir Stoner comme coach

Longtemps absent du paddock, Casey Stoner assiste aux deux derniers Grands Prix de la saison MotoGP. Les pilotes Ducati le laisseront-ils repartir ? Rien n'est moins sûr !

Bagnaia et Miller militent pour avoir Stoner comme coach

La venue de Casey Stoner dans le paddock MotoGP ce week-end et le prochain, une première depuis trois ans et demi, suscite une grande excitation d'un bout à l'autre de la pitlane. L'Australien, double Champion du monde en 2007 et 2011 avec Ducati puis Honda, a d'ores et déjà rendu visite à plusieurs équipes, saluant ses anciens adversaires autant que les troupes avec lesquelles il a gardé les plus forts liens.

Le stand de Pecco Bagnaia, dans lequel officie celui qui était son indissociable chef mécanicien, a été le premier à recevoir les honneurs du #27, qui ne s'est toutefois pas limité à une visite de courtoisie. Pilote Ducati de 2007 à 2010 en tant que titulaire, puis comme essayeur de 2016 à 2018, il a dès vendredi offert son regard et ses conseils à l'équipe qui a le mieux résisté à Fabio Quartararo cette saison.

"Il est allé en piste pour nous voir et c'était sympa d'entendre un autre point de vue, j'ai apprécié cela", s'enthousiasmait Bagnaia dès la première journée. "Ce n'est pas juste un coach, c'est Casey Stoner, le seul à avoir gagné [le titre] avec Ducati. C'était super, j'ai vraiment apprécié."

Le pilote italien a tellement apprécié cette expérience, qu'il s'est laissé aller à une suggestion à l'encontre de ses patrons : "C'est vraiment une belle présence dans le box, car il est clairement celui qui a le mieux piloté la Ducati quand ils ont gagné à cette époque-là, d'autant que la Ducati n'est pas une moto facile. Et c'est toujours très intéressant d'avoir un autre point de vue, alors ça me plairait que Ducati nous enlève un peu de notre salaire à Jack [Miller] et moi et le donne à Casey pour qu'il soit avec nous les week-ends !"

Si la proposition quant à la manière de rémunérer Stoner n'a pas forcément été du goût de Miller, celui-ci a en tout cas appuyé cet enthousiasme à l'égard de son compatriote, à qui il reconnaît de grandes qualités nécessaires à un analyste. "Casey est très méthodique et précis dans sa manière d'expliquer les choses, donc c'est vraiment une bonne façon de présenter son opinion. Il n'est en aucun cas agressif, juste très direct. On comprend ce qu'il dit, c'est clair. Il sait de quoi il parle. C'est un pilote et il comprend. Par exemple, quand on a une trajectoire qu'on juge rapide et que les conditions de piste évoluent, quand on est pilote on a parfois comme des œillères, et il peut comprendre ça. Il a aidé à expliquer ce que les autres faisaient à certains endroits sur le circuit, c'était bien", expliquait Miller à l'issue des qualifications.

Lire aussi :

Qualifié en pole position pour la cinquième fois de suite, Bagnaia a senti qu'il a pu s'améliorer samedi grâce aux conseils de l'ancien pilote. "Il m'a un peu aidé pour la sortie du dernier virage, et c'était utile", a-t-il indiqué. "Je pense que ce qui est bien, c'est l'approche qu'il a eue avec nous, aujourd'hui et aussi hier. Dans sa mentalité, il est toujours pilote alors il peut entrer dans notre esprit et mieux comprendre la situation. Le travail d'un coach est d'aller sur le circuit, de regarder ce que font les autres pilotes et ensuite de revenir au stand et de nous le dire, et c'est plus ou moins ce qu'il a fait."

Toujours plus convaincu par l'intérêt de recruter Stoner en tant que conseiller spécial pour l'équipe officielle Ducati, Bagnaia a ajouté : "Ça pourrait être un beau cadeau de la part de Ducati que l'on ait Casey comme coach l'année prochaine. [Il offre] un point de vue différent, c'est une légende. […] Pour moi, il aide beaucoup. Peut-être que l'année prochaine on pourrait l'avoir."

"C'est fantastique d'avoir Casey pour les deux derniers Grands Prix", a embrayé Miller, doutant toutefois que l'expérience puisse se prolonger sur une saison entière. "Il a une famille et vit à l'autre bout de la planète donc ça serait trop difficile à faire fonctionner sur le plan logistique. Mais j'y serais favorable, à 100%. Comme Pecco l'a dit, c'est bien d'avoir des spotters en piste. Et ce n'est pas un spotter classique, c'est Casey Stoner, une légende, l'un des meilleurs de l'Histoire. Je pense que c'est une chose qui manque dans notre programme et qu'il faudrait peut-être étudier. Ce n'est pas pour dire qu'il ne faut pas avoir Casey, [même si] je serais plus qu'heureux qu'il soit là, mais [il faudrait] quelqu'un."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

partages
commentaires

Related video

GP de l'Algarve MotoGP - Programme et guide d'avant-course
Article précédent

GP de l'Algarve MotoGP - Programme et guide d'avant-course

Article suivant

Lecuona meilleur KTM en qualifs et ambitieux pour la course

Lecuona meilleur KTM en qualifs et ambitieux pour la course
Charger les commentaires