Bagnaia ne pensera au championnat qu'en fin de course

Qualifié en première ligne au Grand Prix de Thaïlande, Bagnaia est le mieux placé des prétendants au titre sur la grille, mais assure ne pas souhaiter y penser avant les derniers tours de course.

Bagnaia ne pensera au championnat qu'en fin de course

Pecco Bagnaia s'élancera depuis la première ligne demain pour la dixième fois cette saison. L'Italien a ainsi à nouveau confirmé son rythme et sa vitesse et s'est rassuré après un début de week-end en demi-teinte, et surtout après sa très grosse erreur du Grand Prix du Japon la semaine dernière.

"Sincèrement, j'étais un peu inquiet de mon feeling à l'accélération avec la moto après la première séance car c'était le même qu'au Japon. Mais ensuite on a passé un cap en EL2 et aujourd'hui on a terminé le travail sur cet aspect. On est aussi plus compétitifs pour la course car au Japon j'ai beaucoup perdu en début de course donc je pense qu'on a trouvé la bonne voie", a-t-il expliqué.

"Je suis content de la journée car au début des qualifications, j'avais un peu de mal avec le pneu arrière, je ne faisais pas de bons chronos et j'avais du mal à trouver une bonne traction. Quand j'ai arrêté et que je suis ensuite revenu en piste, je me suis senti mieux dès le premier tour. J'ai juste essayé de faire un tour très compétitif pour m'assurer une bonne place, je ne savais pas que j'allais faire un tour en étant à un dixième donc c'était important de finir ce tour. J'ai perdu un peu de temps dans le secteur 3 mais quoiqu'il en soit, je suis très content de la journée."

L'Italien estime avoir un rythme solide, d'autant plus qu'il a effectué son chrono avec des pneumatiques usés et seul Fabio Quartararo a le même selon lui. Néanmoins, les conditions de course étant toujours imprévisibles, difficile de faire une réelle projection. "On peut être très constants, très compétitifs jusqu'au dernier tour de course, mais la course est toujours difficile et différente comparé aux EL4."

Pecco Bagnaia

Pecco Bagnaia

Ce qui est certain, en revanche, c'est que le Français s'est qualifié juste derrière Bagnaia, en quatrième position, et qu'il sera difficile de lui reprendre beaucoup de points s'il ne commet pas d'erreurs ou n'est pas victime d'un accrochage comme en Aragón.

Relégué à 18 points de lui au classement général, le pilote Ducati aura fort à faire avec des outsiders aux premiers rangs et un adversaire pour le titre dans sa roue. Pourtant, il l'assure, il n'aura pas ça à l'esprit au moment de s'élancer de la grille. "On verra la situation mais je compte attaquer dès le début et ne penser au championnat que dans les derniers tours. J'espère juste qu'il y aura du respect au départ de la course", a-t-il déclaré en plaisantant au site officiel.

Si la décontraction est de mise, les enjeux sont bel et bien là. Bagnaia sait qu'il n'a plus le droit à l'erreur à quatre courses de la fin de la saison et ne peut pas se permettre le même scénario qu'à Motegi. La pluie pourrait finir par s'inviter pour la course, mais il considère que ça ne devrait rien changer pour lui. "On espère avoir des conditions sèches, mais quoi qu'il en soit avec le cap qu'on a passé aujourd'hui, je pense qu'on peut aussi être compétitifs sur le mouillé."

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Performant, Márquez "en profite" et savoure le retour des sensations
Article précédent

Performant, Márquez "en profite" et savoure le retour des sensations

Article suivant

Espargaró a tout tenté, en vain : "Je n'ai pas le niveau de mes rivaux"

Espargaró a tout tenté, en vain : "Je n'ai pas le niveau de mes rivaux"