Réactions
MotoGP GP d'Autriche

Bagnaia ne pouvait rien faire de mieux en Autriche

Pecco Bagnaia n'aurait tout simplement pas pu faire mieux que ça : il a dominé le Grand Prix d'Autriche en remportant les deux courses de Spielberg sans laisser la moindre chance à ses adversaires !

Francesco Bagnaia, Ducati Team

C'est la perfection absolue ! Pecco Bagnaia a tout gagné ce week-end : la pole position, la course sprint et la course principale. Il a aussi signé le meilleur temps des deux courses, avec à la clé le nouveau record ce dimanche, et il a carrément bouclé l'intégralité des tours en tête, tant hier qu'aujourd'hui !

Samedi, alors que tous les regards étaient braqués vers Jorge Martín, la Ducati #01 a affiché de bout en bout de la course sprint une domination implacable. Pour la huitième fois en dix épreuves disputées depuis l'arrivée de ce format au programme MotoGP, Bagnaia remportait une médaille, la quatrième en or.

Sa suprématie n'a pas été remise en question dimanche, lui qui s'est installé aux commandes en réussissant un départ parfait depuis la pole. Suivi jusqu'au bout par Brad Binder, il a maintenu un rythme supérieur, suffisant pour ne pas être inquiété par le pilote KTM.

Cette 16e victoire dans sa carrière MotoGP, qui correspond à son 50e podium dans la catégorie, n'a souffert d'absolument aucun accroc et Bagnaia quitte l'Autriche en référence incontestable avec une avance au championnat passée de 41 à 62 points au cours du week-end. Alors que la saison en est désormais à la moitié, il a figuré dans le trio de tête lors de 15 des 20 courses disputées au total !

Et dire que, samedi matin, le champion en titre grinçait des dents après avoir vu son habituelle aisance en qualifications contestée par des adversaires coriaces, Maverick Viñales et Brad Binder ne lui ayant pas cédé grand-chose. Mais en course, le pilote Aprilia est sorti de l'équation avec un départ manqué et le Sud-Africain a ancré sa KTM à la deuxième place sans pouvoir rivaliser avec le rythme de la Ducati de tête. Dimanche, le scénario s'est répété et c'est un Bagnaia logiquement aux anges qui a dressé le bilan d'un week-end qui ne peut avoir d'autre qualificatif que "parfait".

"Je pense que ça a clairement été l'une de mes meilleures courses en termes de vitesse et de régularité", se réjouit le pilote Ducati auprès du site officiel du MotoGP, après avoir bouclé cette démonstration de 42 minutes aujourd'hui. "Pendant tout le week-end, j'ai beaucoup travaillé pour améliorer mes sensations en pneus usés et à l'accélération, et on a réussi à vraiment faire du super boulot. Hier, il s'agissait juste de pousser, aujourd'hui il fallait être constant."

Pecco Bagnaia a reçu une alerte pour avoir dépassé les limites de la piste en toute fin de course.

Pecco Bagnaia a reçu une alerte pour avoir dépassé les limites de la piste en toute fin de course.

"Au départ, ça n'a pas été facile, car ça glissait plus qu'hier et, avec le réservoir plein, on pouvait facilement commettre une erreur, mais on a réussi à faire vraiment un boulot parfait. Je suis très content ! Je veux vraiment remercier mon équipe et mon ingénieur, je crois qu'ils ont vraiment fait un boulot incroyable. Je suis très content."

La copie parfaite de Pecco Bagnaia pourrait presque faire passer ce Grand Prix pour facile pour lui. Mais sur une piste piégeuse, avec la chaleur qui régnait sur place, et sachant en plus ce que le contrôle de la pression des pneus impose désormais aux équipes, la donne était bien plus complexe qu'il y paraît. Pour mettre toutes les chances de son côté, Bagnaia a réussi deux départs parfaits, qui l'ont aidé à dérouler sa stratégie.

"Clairement mes deux meilleurs départs ! Je savais à quel point ils étaient importants et j'étais super concentré là-dessus. Déjà comme ça, la pression [du pneu] avant a atteint des sommets, hier comme aujourd'hui, alors c'était trop important d'être seul devant", souligne-t-il.

Si Brad Binder a initialement suivi son rythme, et même Álex Márquez durant la première partie de la course bien qu'il ait d'emblée pris deux secondes de retard, le leader a haussé le ton une fois la mi-course passée. Puis il s'est encore détaché dans le dernier tiers de l'épreuve, lorsque son poursuivant a dû baisser de rythme alors que lui a réussi à faire une différence notable.

"J'ai eu beaucoup de mal avec la pression avant, mais plus encore avec l'arrière qui patinait. Mais j'ai essayé de ne pas perdre ma concentration et de continuer à pousser, parce que je sais à quel point il est important de ne pas se déconcentrer ici. On peut très facilement faire une faute", explique le pilote italien.

Et la faute a bien failli arriver, puisque que comme tant d'autres, il a reçu une alerte pour dépassement des limites de la piste à la fin de la course. "J'étais en train d'attaquer quand j'ai vu l'alerte, à trois tours de l'arrivée. Alors j'ai juste essayé de garder mon calme, de ne plus exagérer, et tout s'est parfaitement bien passé." Oui, "parfaitement" est bien le mot du jour pour Bagnaia !

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Johann Zarco et Pramac Racing annoncent leur séparation
Article suivant Quartararo : "On a vu clairement les points négatifs de la moto"

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse