Preview
MotoGP GP de Saint-Marin

Bagnaia va serrer les dents : "Ce sera un week-end très difficile"

Arrivé à Misano avec un genou droit encore douloureux quelques jours seulement après la chute de Barcelone, Pecco Bagnaia se prépare à souffrir mais espère quand même vivre un "bon week-end."

Francesco Bagnaia, Ducati Team

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Pecco Bagnaia est diminué mais il a bel et bien l'intention de disputer le Grand Prix de Saint-Marin. Quatre jours après sa très spectaculaire chute à Barcelone, avec d'abord un highside puis Brad Binder qui a roulé sur ses jambes dans la foulée, l'Italien porte encore un bandage sur la jambe droite mais puisqu'il ne souffre d'aucune fracture, il a reçu le feu vert du championnat pour rouler ce week-end.

Bagnaia a d'importantes contusions et lorsqu'il a été interrogé sur la partie de son corps qui reste la plus douloureuse, il a sans surprise désigné celle qui est pansée... mais pas seulement ."Les fesses, ça ne va pas aider !" a commenté l'Italien en conférence de presse. "La plus grosse [blessure] est où Brad Binder m'a percuté, sur le genou droit. J'ai un gros hématome sur le genou et ça descend jusqu'au pied donc ça sera un problème pour bouger la jambe, mais on verra."

"J'ai de la chance de porter de l'Alpinestars [la marque de sa combinaison], qui me protège aussi bien que possible", a ajouté Bagnaia sur le site officiel du MotoGP. "Je pense que l'évolution est incroyable en termes de sécurité. Ce sont les meilleurs au monde et je suis très chanceux d'avoir ça."

Depuis lundi, Pecco Bagnaia a beaucoup travaillé pour réduire la douleur et s'assurer d'être apte à piloter sa moto à Misano. Conscient qu'il devra serrer les dents ce week-end, il attend les premiers essais pour se prononcer sur sa capacité à rouler.

"On a beaucoup travaillé avec mon équipe, mon entourage. Je suis très content, je tiens vraiment à les remercier. On a fait le maximum pour essayer de faire la course et de rouler. On verra. Ce ne sera pas facile, c'est sûr que ce sera un week-end très difficile, mais on verra."

"J'ai suis monté sur la moto hier et ça allait presque", a-t-il ajouté. "C'est sûr que le côté droit pourrait poser problème mais on le découvrira demain. Je sens que si on travaille bien, comme toujours, que l'on continue les traitements, on pourra être prêts et vivre un bon week-end."

Bagnaia espère des progrès tout au long du week-end : "Ce n'était pas facile parce que la journée de lundi n'a pas été simple mais on a travaillé très dur avec mon entourage et je suis très fier du travail que l'on a fait. Les progrès qu'on a fait depuis lundi sont incroyables. Je vais continuer à être traité tout le week-end et je pense que ça s'améliorera tous les jours."

Pecco Bagnaia a également profité de la courte pause après la Catalogne pour essayer de comprendre son highside. Dimanche soir, il estimait que sa chute n'était "pas normale" après avoir ressenti un manque d'adhérence à l'arrière et Davide Tardozzi, son team manager, confirmait que son pilote n'avait "rien fait d'étrange" selon les premières données.

Des analyses plus approfondies n'ont pas révélé de problème particulier venant de la Ducati ou de Bagnaia. "On a tout vérifié sur l'électronique, l'aspect mécanique, le pilotage", a détaillé le leader du championnat. "On n'a rien fait de mal, tout était bon donc ce n'était pas de notre faute."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Objectif sensations pour Zarco au Grand Prix et au test de Misano
Article suivant Bezzecchi espère ne pas être trop gêné par ses douleurs à la main

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse