Bastianini peu inquiet de la pression liée à ses nouvelles couleurs

S'il concède que porter la mythique couleur rouge de Ducati est une "responsabilité importante", Enea Bastianini ne s'en inquiète pas outre mesure et estime plutôt avoir désormais toutes les cartes en main pour gagner.

Bastianini peu inquiet de la pression liée à ses nouvelles couleurs

Enea Bastianini a fait un premier saut dans le grand bain lors de la présentation de l'équipe Ducati officielle et a pu d'ores et déjà mesurer certaines différences par rapport à son statut de pilote indépendant ces deux dernières années. Nul doute que son arrivée aux côtés de Pecco Bagnaia attire tous les regards après les superbes duels que les deux hommes se sont livrés en piste l'an passé.

Tous les éléments sont réunis pour installer une pression conséquente sur les épaules de l'Italien, qui a conscience d'endosser une couleur mythique qui va forcément changer la donne. "Je dois essayer de rester concentré car je pense que la responsabilité de porter cette combinaison rouge est importante", a-t-il confié, sans se départir néanmoins de son apparente tranquillité. Interrogé au sujet de l'inquiétude que pourrait provoquer son nouveau statut, sa réponse est sans appel : "Peut-être les interviews ! [rires] J'ai l'impression que vous êtes déjà plus nombreux que l'année dernière ! Mais mis à part ça, rien ne m'inquiète."

Bastianini sait malgré tout que l'ambiance plutôt familiale qu'il a connue chez Gresini en 2022 appartient désormais au passé, mais ses premiers pas effectués dans l'équipe officielle l'ont mis en confiance. "Ça fait assurément partie d'un processus de croissance, mais si je vois qu'il y en a beaucoup [de pression, ndlr] je dirai aux gars qu'on va se calmer et essayer de résoudre les choses. Je suis certain que là où j'ai grandi, dans l'équipe Gresini, la philosophie était différente de ce qu'elle sera dans l'équipe d'usine. Mais je me suis tout de suite adapté à la nouvelle équipe quand on a fait le test, les personnes avec lesquelles j'ai travaillé sont fantastiques, alors je ne suis pas inquiet."

Les bouleversements restent pourtant nombreux et le pilote italien devra faire preuve d'adaptation puisqu'en plus de changer d'équipe il va se confronter au fonctionnement d'une structure d'usine, qui lui est totalement inconnu et qu'il a commencé à découvrir lors du premier test hivernal en novembre dernier.

Enea Bastianini

Enea Bastianini

"J'ai un nouveau chef mécanicien, Marco Rigamonti, et mon ressenti après le test de Valence a été bon, c'était super de commencer à travailler avec lui. Durant la saison, on sait que des problèmes peuvent arriver mais je dois rester concentré sur mon objectif. C'est important de profiter de chaque moment, d'être ensemble. Je pense aussi que l'approche avec l'usine sera différente. Pecco connaît très bien ça mais je ne suis pas nerveux, je ne suis que motivé, c'est un super challenge", a-t-il déclaré.

Il faut dire que le #33 dispose, sur le papier, du meilleur matériel du plateau, avec une GP23 annoncée comme étant très similaire à la GP22, avec laquelle Pecco Bagnaia a remporté le titre. S'il n'a pas piloté cette dernière et passera directement de la GP21 à la toute nouvelle Desmosedici, Bastianini n’en ressent aucune inquiétude après avoir déjà dû s'adapter à un changement conséquent l'an passé.

"Pour moi, le premier essai de la GP23 a été bon. Je pense qu'on sera plus proches et lors du prochain test je vais essayer quelques nouveautés mais je pense que ça sera très similaire à la moto que j'avais à Valence. La plus grande différence a été le changement de la GP20 à la GP21, c'était un monde totalement différent et j'ai compris le potentiel de la Ducati."

Dès lors, il estime avoir "toutes les cartes en main" avec son équipe pour décrocher de bons résultats et évoluer aux avant-postes. "Je veux gagner, c'est mon objectif", a-t-il affirmé au site officiel du MotoGP.

Avec Léna Buffa

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Défendre le titre, le nouveau défi ambitieux de Ducati et Bagnaia

Márquez toujours considéré comme un des favoris par ses rivaux