Bastianini se sent de plus en plus légitime aux avant-postes

En nette progression depuis trois Grands Prix, Enea Bastianini affiche une croissance en hausse alors qu'il se rapproche des meilleurs.

Bastianini se sent de plus en plus légitime aux avant-postes

Jusqu'à la manche de Silverstone, Enea Bastianini comptait trois entrées dans le top 10, des récompenses honorables pour sa saison de débutant en MotoGP, qu'il réalise au guidon d'une Ducati de 2019. Alors classé 18e du championnat, il se félicitait de gagner en expérience course après course, mais peinait encore à se sentir totalement intégré parmi l'élite, étant souvent contraint à des luttes en queue de peloton.

Le même Enea Bastianini vient pourtant d'enchaîner trois courses époustouflantes, avec d'abord une sixième place au MotorLand Aragón, puis dans la foulée un premier podium à Misano. À Austin, le week-end dernier, il a réédité ce top 6, et ce malgré un départ lointain (16e) hérité de qualifications compliquées durant lesquelles il a chuté. Aujourd'hui le voici classé 13e, avec plus du double de points de son coéquipier, Luca Marini, et à seulement dix unités du pilote officiel Suzuki Álex Rins.

S'il a créé la surprise la première fois, Bastianini a depuis confirmé qu'il a bel et bien pris ses marques dans le championnat, au point de pouvoir opérer une remontée de dix places dans une course texane pourtant peu sujette aux bagarres. Dimanche, on aurait déjà pu estimer qu'il avait dépassé les attentes lorsqu'il a porté le coup de grâce dans le dernier tour, en profitant de la confrontation houleuse entre Joan Mir et Jack Miller pour gagner deux places.

"Je suis content parce qu'on a vraiment fait de gros progrès depuis Silverstone", s'est-il félicité. "À chaque course, j'ai de plus en plus la sensation de faire partie du groupe de tête, j'ai le sentiment de toujours pouvoir me battre pour les premières places. Je ne pensais vraiment pas pouvoir finir sixième, parce que je partais 16e et sur une piste comme celle d'Austin on sait très bien que ça n'est pas facile. Mais au final, j'ai réussi à le faire. Dans le dernier tour, j'ai attendu une erreur, parce que je voyais qu'ils étaient bien chauds tous les deux. Au final, j'ai plongé dans le virage et j'ai réussi à faire sixième."

Interrogé après la course pour savoir s'il se sent désormais un pilote MotoGP à part entière, Bastianini a répondu : "Oui, je pense. Je resterai rookie toute l'année, mais avec désormais plus d'expérience je sais dans quel domaine je dois travailler pour le week-end. Et puis je comprends mieux tous les pneus et j'ai un peu modifié ma façon de travailler avec mon équipe. Je suis désormais plus confiant à chaque course et je vais pouvoir être plus rapide pour le reste de la saison."

"Ça n'est pas facile de piloter une MotoGP et c'est aussi très difficile de travailler dans tous les domaines de la moto. Par rapport à la Moto2, il y a plus d'électronique et plus [d'évaluations sur les] pneus, et cette catégorie est plus difficile", a-t-il expliqué auprès du site officiel, conscient de la direction à suivre pour continuer à progresser. "Il faut que je sois toujours plus doux, parce qu'être agressif avec la MotoGP, ça ne paye pas. Il faut être très doux. Et puis, tous les mouvements avec la moto sont très importants et maintenant que je pilote plus en douceur, en étant plus détendu, je pense que c'est la clé pour piloter cette Ducati."

Fort de cette grosse moisson de points depuis trois courses et alors qu'il se sent de plus en plus compétitif à chaque course, Bastianini va retrouver Misano pour la prochaine manche avec pour objectif... d'y faire tout simplement mieux qu'à la première épreuve ! "Évidemment, l'objectif est de s'améliorer, donc de faire mieux que troisième. Mais il faut être réaliste, chaque week-end est une histoire à part entière alors il faudra voir. Les conditions seront différentes, il fera un peu plus frais. On verra sur le moment où on se situe."

partages
commentaires
Nakagami privé du podium par une "erreur idiote"

Article précédent

Nakagami privé du podium par une "erreur idiote"

Article suivant

Stats - Márquez retrouve ses habitudes à Austin

Stats - Márquez retrouve ses habitudes à Austin
Charger les commentaires