Diaporama - La carrière de Bautista en images

partages
commentaires
Diaporama - La carrière de Bautista en images
Par : Willy Zinck
18 déc. 2018 à 16:22

Le pilote espagnol a quitté le MotoGP à l'issue de la saison 2018, pour rejoindre l'équipe officielle Ducati l'an prochain en Superbike. Retour sur une carrière en GP longue de 16 saisons complètes, marquée notamment par un titre en 125cc en 2006.

 

Lire aussi:

Diapo
Liste

GP de Grande-Bretagne 2004 125cc

GP de Grande-Bretagne 2004 125cc
1/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Après trois piges en 2002 suivies d'une première saison complète en 125cc l'année suivante sur une Aprilia du Seedorf Racing, Bautista continue sur sa lancée au cours de sa deuxième saison dans la catégorie, et devient un prétendant régulier au top 10. Voire plus : l'ibère décroche son premier podium à Silverstone, là-même où il avait marqué ses premiers points l'année précédente, en grimpant sur la deuxième marche. Il termine septième du championnat.

GP des Pays-Bas 2005 125cc

GP des Pays-Bas 2005 125cc
2/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

La saison 2005 est en revanche plus difficile, et le numéro 19 se trouve dépourvu de podium en fin de saison, la faute en partie à un passage d'une machine Aprilia à une Honda qui se révèle peu opportun. Son meilleur résultat cette année-là est une quatrième place obtenue à Assen, mais son classement final est bien moins flatteur : 15e.

GP d'Espagne 2006 125cc

GP d'Espagne 2006 125cc
3/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

2006 marque le début de l'association entre Bautista et Aspar, mais aussi le retour de l'Espagnol sur Aprilia. Doté d'une excellente machine et évoluant dans un environnement propice à la performance, il parvient à magnifiquement se relancer. C'est ainsi qu'il ouvre l'exercice 2006 par deux victoires successives, ses deux premières en GP donc, se positionnant de facto comme un prétendant au titre.

GP d'Australie 2006 125cc

GP d'Australie 2006 125cc
4/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Des victoires, Bautista va en accumuler pas moins de huit au cours de cette saison. Une domination qui va lui permettre de ravir le titre en 125cc dès le Grand Prix d'Australie face à Mika Kallio, lointain deuxième au championnat, et d'assurer son passage dans la catégorie supérieure dès l'année suivante.

GP d'Italie 2007 250cc

GP d'Italie 2007 250cc
5/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Ses débuts dans la catégorie intermédiaire, toujours avec Aspar, sont prometteurs, avec un premier podium dès sa deuxième manche à Jerez. Un premier top 3 qui sera suivi de deux autres successifs, en Turquie puis en Chine. Mais il faut attendre l'Italie pour que l'Espagnol signe son premier succès dans la catégorie. Un autre suivra quelques mois plus tard, au Portugal. De bons résultats qui lui permettent de finir à une très respectable quatrième place à l'issue de sa première année dans la catégorie.

GP de Malaisie 2008 250cc

GP de Malaisie 2008 250cc
6/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

La saison 2008 est encore plus faste en victoires au nombre de quatre au Portugal, à Assen, à Misano ainsi qu'en Malaisie. Une compétitivité qui lui vaut de se battre pour le titre, même s'il doit s'incliner dans son duel face à Marco Simoncelli.

GP de Catalogne 2009 250cc

GP de Catalogne 2009 250cc
7/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Bautista rempile pour une troisième saison en 2009, avec toujours dans l'idée de décrocher un deuxième sacre mondial. Peine perdue : le numéro 19 se montre moins performant, malgré deux nouvelles victoires, au Japon ainsi qu'en Catalogne. Pour sa dernière année en 125cc (et sur Aprilia), il termine en quatrième position au classement, derrière le Champion du monde Hiroshi Ayoama, Marco Simoncelli et Héctor Barberá.

GP du Qatar 2010

GP du Qatar 2010
8/23

Photo de: Crescent Suzuki

Cela n'empêche pas l'Espagnol de rejoindre la catégorie reine l'année suivante, chez Suzuki qui plus est, aux côtés de Loris Capirossi.

GP de Catalogne 2010

GP de Catalogne 2010
9/23

Photo de: Crescent Suzuki

Une première saison discrète dans la catégorie reine, avec néanmoins quelques coups d'éclat, comme en Catalogne où il signe son meilleur résultat, avec une cinquième place. Une campagne tout de même difficile, bouclée à la 13e place du championnat, soit son plus mauvais classement depuis 2005.

GP du Portugal 2011

GP du Portugal 2011
10/23

Photo de: Crescent Suzuki

La saison suivante débutera de la pire des manière, avec une lourde chute lors des essais libres de la manche inaugurale, au Qatar. Bilan : le fémur gauche brisé, et une indisponibilité de deux courses. L'Espagnol ne peut de nouveau s'aligner qu'au Portugal, pour la troisième épreuve de la saison, mais ne parviendra pas à se montrer performant, terminant l'année de nouveau à la 13e place.

GP de Grande-Bretagne 2012

GP de Grande-Bretagne 2012
11/23

Photo de: Repsol Media

En 2012, Bautista a la ferme intention de se relancer. Exit Suzuki, l'ibère rejoint les rangs du team Gresini, qui aligne des Honda. Le transfuge peut laisser redouter une nouvelle saison difficile si on garde en mémoire le sinistre exercice 2005, où Bautista n'avait fini que 15e. Mais c'est finalement tout le contraire qui se produit, celui-ci signant ce qui restera comme sa seule et unique pole position en MotoGP, en Grande-Bretagne.

GP de Saint-Marin 2012

GP de Saint-Marin 2012
12/23

Photo de: Bridgestone Corporation

Cette troisième saison dans la catégorie reine offre un net regain de performance de Bautista, qui parvient à signer son premier podium à Misano, avec une troisième place.

GP du Japon 2012

GP du Japon 2012
13/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Pareil résultat se reproduira quelques semaines plus tard, à l'occasion du Grand Prix du Japon. L'Espagnol terminera la saison à la cinquième place, soit son meilleur classement dans la catégorie reine.

GP des États-Unis 2013

GP des États-Unis 2013
14/23

Photo de: Yamaha MotoGP

Sa progression l'année précédente permet à Bautista de viser plus haut encore en 2013. Las, si les performances sont honorables, l'Espagnol stagne au championnat et ne peut faire mieux que sixième au classement final, avec deux quatrième places, à Laguna Seca puis à Motegi.

GP de France 2014

GP de France 2014
15/23

Photo de: Repsol Media

Petit à petit, ses performances s'essoufflent au guidon de la Honda, et l'Espagnol tombe à la 11e place du championnat, malgré un nouveau podium, son dernier en MotoGP, lors du Grand Prix de France.

GP du Qatar 2015

GP du Qatar 2015
16/23

En 2015, l'équipe Gresini troque ses Honda contre des Aprilia. Les résultats ne s'en font pas ressentir, bien au contraire, et l'ibère doit se contenter de la 16e place au général, avec seulement deux top 10 comme pain blanc, en Catalogne et en Grande-Bretagne.

GP du Japon 2016

GP du Japon 2016
17/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

2016 va certes marquer un petit regain de forme, mais ce ne sera pas suffisant pour empêcher Bautista de quitter le navire Gresini à l'issue de la saison. L'Espagnol signe son meilleur résultat au Japon, avec une septième place, avant de partir retrouver Aspar l'année suivante.

GP d'Argentine 2017

GP d'Argentine 2017
18/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Près de huit ans après leur dernière association, c'est en fanfare que leur nouvelle relation débute, avec une quatrième place en Argentine. C'est une saison solide qu'effectuera Bautista, avec six autres top 10 dans le courant de l'année et une 12e place au terme du championnat.

GP de Grande-Bretagne 2018

GP de Grande-Bretagne 2018
19/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Las, celui-ci ne va pas parvenir à engranger l'année suivante. Le début de saison 2018 est même catastrophique, en partie à cause de l'absence de l'équipe Aspar, nouvellement baptisée Ángel Nieto, lors des essais de pré-saison à Valence. Dépourvu d'options en MotoGP pour 2019, l'Espagnol doit se résigner à quitter la discipline, au cours d'une annonce faite en préambule du Grand Prix de Grande-Bretagne.

GP d'Australie 2018

GP d'Australie 2018
20/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

S'il ne peut se maintenir dans la catégorie reine pour 2019, le numéro 19 trouve tout de même refuge au sein de l'équipe officielle Ducati en Superbike pour l'an prochain, où il fera équipe avec Chaz Davies en remplacement de Marco Melandri. En attendant, et comme une ironie du sort, il est appelé par le constructeur de Borge Panigale pour suppléer à Jorge Lorenzo, blessé, au sein de l'équipe officielle en... MotoGP. Il signe alors en Australie son meilleur résultat de l'année, avec une quatrième place après avoir longtemps mis en difficulté son coéquipier d'un week-end, Andrea Dovizioso.

GP de Valence 2018

GP de Valence 2018
21/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Le Grand Prix de Valence marque le clap de fin de Bautista en MotoGP. Une sortie par la petite porte, et en partie éclipsée par les adieux à la compétition de son compatriote Dani Pedrosa, intronisé Légende du MotoGP le même week-end. Sous le déluge, Bautista se qualifie 19e avant d'abandonner en course.

Essais Superbike de Jerez

Essais Superbike de Jerez
22/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

... avant d'embrayer sur le Superbike, avec la tenue des premiers essais officiels en vue de la saison 2019. Très à l'aise au guidon de la nouvelle Panigale V4 qui doit défendre les couleurs du constructeur transalpin à compter de l'an prochain, l'Espagnol devance Chaz Davies au classement non-officiel. Prometteur pour la suite !

Alvaro Bautista, Ducati Test Team

Alvaro Bautista, Ducati Test Team
23/23

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Article suivant
Pedrosa, une carrière construite à la force du caractère

Article précédent

Pedrosa, une carrière construite à la force du caractère

Article suivant

Fogarty : "Rea avait l'opportunité d'aller en MotoGP"

Fogarty : "Rea avait l'opportunité d'aller en MotoGP"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Álvaro Bautista
Auteur Willy Zinck