Baz "encore loin" mais de retour dans les points

Le Français est à nouveau entré dans les points sur le Red Bull Ring, après avoir retrouvé de meilleures sensations à force de travail sur sa Ducati.

Baz "encore loin" mais de retour dans les points
Tito Rabat, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS, Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz et Hector Barbera, Avintia Racing, Ducati
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing

Loris Baz a retrouvé les points en ralliant l'arrivée du Grand Prix d'Autriche en 13e position. S'il a pu profiter de différents faits de course (les pénalités pour faux-départ, l'abandon d'Aleix Espargaró et le contact Laverty-Petrucci) pour se hisser peu à peu dans la hiérarchie, il lui a également fallu venir à bout de Tito Rabat. Il y est parvenu dans le dernier tour et a ainsi pu passer la ligne d'arrivée à 44 secondes du vainqueur, un retard similaire à ce qu'il avait connu à Jerez.

C'était la conclusion d'un nouveau week-end ardu, passé à chercher inlassablement à solutionner des problèmes récurrents. C'est dans cette optique que le pilote Avintia a opté vendredi pour un retour à une configuration de réglages similaire à celle qu'il utilisait pendant les essais d'intersaison. Si ses sensations se sont améliorées, il regrettait de ne pas encore être pleinement en confiance avec le train avant de sa machine et de perdre trop de temps à l'accélération.

"Malheureusement, je continue à perdre du temps sur les lignes droites", regrettait-il après s'être qualifié en dernière position. "Je perds près de neuf dixièmes sur Héctor [Barberá] dans ces secteurs et cela se ressent davantage sur la durée d’un tour. En revanche, nous avons comblé l’écart sur les courbes."

Bon pour le moral

Dimanche, des progrès ont pu être accomplis pendant le warm-up. Tout n'était pas résolu pour autant, car Loris Baz n'était pas parfaitement à l'aise avec le plein de carburant. "Sur la première partie de la course, j’ai souffert de blocages de la roue avant. Je n’arrivais pas à freiner comme je le voulais. J’ai dû réduire mon rythme et laisser partir le groupe", relate-t-il.

"J’ai attendu que mon réservoir se vide un peu, après quoi le problème a disparu. Je suis parvenu à remonter sur Tito. J’avais un rythme similaire, mais j’ai réussi à le doubler dans le dernier tour", poursuit le Haut-Savoyard, qui tire finalement un bilan satisfaisant de cette dixième manche de la saison : "Cette course s’est beaucoup mieux passée que nous l’espérions. Le feeling que j’ai trouvé [samedi] s’est confirmé. Nous avons trouvé des solutions au warm-up pour supprimer ce mouvement que j’avais sur l’avant."

"Globalement, cette course a été positive, car je n’ai pas terminé si loin des autres groupes. Nous sommes encore loin de ce que nous voulons faire, mais nous nous rapprochons. Cela n’était pas arrivé depuis un moment", ajoute-t-il, par ailleurs heureux d'avoir pu boucler ce week-end malgré un pied malmené par les nombreux virages à droite de cette piste.

"À Brno, nous continuerons à utiliser ces mêmes réglages. Je pense que nous serons moins désavantagés qu’en Autriche, car Brno compte beaucoup plus de courbes rapides. D’un autre côté, ce tracé devrait renforcer les problèmes que nous avions jusqu’à présent. Cela permettra de confirmer nos réglages trouvés ce week-end. Je quitte le circuit heureux et c’est vraiment bon pour le moral", conclut Loris Baz.

partages
commentaires
Viñales veut voir ses fins de course s'améliorer

Article précédent

Viñales veut voir ses fins de course s'améliorer

Article suivant

Stats - Ducati de retour, Zarco continue de grimper

Stats - Ducati de retour, Zarco continue de grimper
Charger les commentaires