Baz : "Je sais que j’étais plus rapide que Lorenzo à certains endroits"

partages
commentaires
Baz :
Par : Léna Buffa
28 mars 2017 à 16:25

Loris Baz a marqué les points de la 12e place lors du Grand Prix du Qatar, et ce malgré toute une série de mésaventures.

Jorge Lorenzo, Ducati Team, Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing, Jorge Lorenzo, Ducati Team
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz dépasse Jorge Lorenzo, Ducati Team
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing

Le pilote Avintia a entamé le week-end en force, en établissant le sixième temps des EL1 dans un time attack réalisé en prévision de la dégradation des conditions météo, dont on suspectait qu'elle pourrait perturber la suite du programme. Le Français a connu plus de difficultés pour la suite, vendredi soir, alors que les essais MotoGP se sont finalement déroulés sur le sec.

"La pluie a fait son apparition cet après-midi et il y a aussi beaucoup de vent, ce qui a déposé beaucoup de sable sur le circuit. Il nous a fallu changer les réglages de la moto et j'ai aussi dû travailler sur mon style de pilotage pour m'adapter aux nouvelles conditions, mais on n'y est pas parvenu aussi bien que d'autres pilotes", constatait-il vendredi soir, également gêné par l'impact des conditions sur le choix des pneus.

Pour ne rien arranger, une forte ruade de la Ducati a eu pour conséquence de déclencher son airbag alors qu'il se trouvait dans un time attack, une mésaventure qui l'a privé d'un bon tour. Il en a résulté un départ du milieu de la cinquième ligne, suite à l'annulation des qualifications le lendemain.

Gêné par un arm-pump en course

Après cette préparation longue mais perturbée, c'est un Loris Baz déterminé qui a pris dimanche le départ de la course, lui qui assure ne pas avoir été perturbé par le retard et les tergiversations diverses. "Les conditions n’étaient pas vraiment idéales, mais j’ai su rester à la fois concentré et détendu. Au sujet du rythme de course, je savais que cela allait être compliqué, mais je restais plutôt confiant", raconte-t-il.

Bien parti de la 14e place, il a commencé par une passe d'armes avec Álex Rins, Danilo Petrucci et Aleix Espargaró, puis s'est confronté à Jorge Lorenzo, qui a pris l'avantage une première fois. Les deux hommes se sont retrouvés en fin de course lorsque la GP17 numéro 99 s'est trouvée à la peine et ce n'est finalement que pour sept dixièmes que Baz s'est incliné.

Cette course n'a pas été de tout repos pour le pilote français, qui a dû batailler durant les 20 tours pour rester sur ses roues tout en cherchant à avoir le dessus sur ses adversaires. L'effort a été tel qu'un arm-pump s'est déclenché, le forçant à serrer les dents pour voir l'arrivée.

"Il fallait vraiment contrôler l’avant qui avait tendance à beaucoup glisser avec le pneu medium. J’ai retenu la moto avec le coude à de nombreuses reprises avant d’avoir un problème avec ma vis de réglage de garde de frein avant", explique-t-il.

"Le levier était plus éloigné et très dur, mon bras à commencer à se tétaniser, compliquant ma fin de course. Je n’ai donc pas pu rester à la hauteur de Lorenzo, car je souffrais beaucoup, j’avais même du mal à accélérer. De ce côté, je suis déçu, car je sais que j’étais plus rapide que lui à certains endroits. J’ai toutefois préféré assurer en évitant de prendre des risques inutilement."

Finalement classé 12e à 21 secondes du vainqueur, Loris Baz dresse un bilan positif, encouragé par les leçons qu'il peut tirer de ce premier week-end de course de la saison. "Je reste satisfait de cette 12e place. Nous avons terminé la course tout en comprenant beaucoup d’éléments sur la moto. Je pense ne jamais avoir terminé aussi proche des leaders sur piste sèche. Nous progressons et c’est une bonne course", assure-t-il.

Alors que le monde de la moto tricolore vit une période tragique, Loris Baz a tenu à dédier le résultat de sa course à Anthony Delhalle et Adrien Protat, tous deux décédés ces derniers jours lors d'essais d'Endurance et de la manche mancelle du Championnat du monde Supersport. "J’avais à cœur de décrocher ce résultat pour eux."

Prochain article MotoGP
GP du Qatar : les performances des équipes à la loupe

Previous article

GP du Qatar : les performances des équipes à la loupe

Next article

Dall'Igna : Dovizioso est "plus déterminé", il a franchi un cap

Dall'Igna : Dovizioso est "plus déterminé", il a franchi un cap

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Loris Baz
Équipes Avintia Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions