Contenu spécial
Dossier

Contenu spécial

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP
Prime
MotoGP Analyse

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Par :
Co-auteur:
Léna Buffa

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

Si les surprises ont été nombreuses en 2020, avouons que la cote de Brad Binder était faible en parmi les prétendants à la victoire lors de sa troisième course en MotoGP, l'été dernier à Brno. Même si les lecteurs de Motorsport.com ont plébiscité la sensationnelle victoire de Pierre Gasly en Formule 1 à Monza, cela fut indéniablement l'un des moments marquants de la saison 2020. Le fait que ce succès soit arrivé dans des circonstances globalement normales, sans météo rocambolesque et sans autre absent sur la grille de départ que Marc Márquez, blessé, a largement contribué à prouver à quel point le Champion du monde Moto3 2016 est un bon pilote.

On le sait, la KTM RC16 avait grandement progressé pendant l'hiver par rapport à sa devancière, mais le pilote a également joué son rôle et Binder est apparu comme étant sans doute le plus fort du groupe de Mattighofen lors de ces premières courses. Lors des deux manches de Jerez, déjà, il a affiché un rythme digne du podium, mais a commis une erreur dans les premiers instants du Grand Prix d'Espagne, puis est tombé la semaine suivante en essayant de rattraper le retard pris dans une collision avec Miguel Oliveira au premier virage.

partages
commentaires

GP d'Émilie-Romagne - Programme et guide d'avant-course

Comme l'an dernier, Misano fait partie des pistes mises à contribution pour renforcer un calendrier MotoGP toujours impacté par la crise sanitaire et accueille donc un deuxième Grand Prix, baptisé d'Émilie-Romagne et du Made in Italy.

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

Viñales de retour à Misano, Savadori engagé en wild-card

Maverick Viñales sera bien au départ du Grand Prix d'Émilie-Romagne, après avoir renoncé à rouler à Austin. Lorenzo Savadori sera de son côté aligné sur une troisième Aprilia.

Nakagami manque de repères à force d'évaluer des pièces

Takaaki Nakagami "souffre plus que l'année dernière" en MotoGP et la quête permanente de solutions le prive de références claires sur la Honda.

Un MotoGP "irrespectueux" a laissé Scott Redding "déprimé"

Scott Redding estime qu'il n'est "pas juste" que les pilotes aient si peu de temps pour faire leurs preuves en MotoGP, catégorie où il est maintenant jugé trop vieux. Après des moments difficiles, il s'épanouit en WorldSBK.

PCR falsifié : Avintia se sépare du mécanicien fautif

Le team Avintia a licencié le mécanicien qui avait présenté un résultat de test PCR falsifié pour entrer dans le paddock de Misano.

Doohan : Le MotoGP se relèvera du départ de Rossi

Mick Doohan est convaincu que la retraite de Valentino Rossi ne nuira pas au MotoGP malgré les très nombreux supporters présents pour lui. Comme Kevin Schwantz, il s'attend à ce que le natif de Tavullia reste une figure des circuits.

MotoGP
19 oct. 2021

Dovizioso surpris de ne pas avoir de "grosse limite physique"

Andrea Dovizioso n'a pas été particulièrement fatigué après son retour à la compétition au GP de Saint-Marin. Il doit néanmoins corriger sa position sur la Yamaha, considérant être "trop petit" pour cette machine.

MotoGP
19 oct. 2021
Rins : Suzuki peut conserver son "harmonie" sans Brivio

Article précédent

Rins : Suzuki peut conserver son "harmonie" sans Brivio

Article suivant

Suzuki promet de ne pas "perdre le cap" sans Brivio

Suzuki promet de ne pas "perdre le cap" sans Brivio
Charger les commentaires