Pour Binder, KTM avait "vraiment besoin de ce podium"

En décrochant son premier podium depuis 15 courses au Grand Prix du Japon, Brad Binder a reconnu un profond soulagement et une belle récompense pour lui et KTM après des mois compliqués.

Pour Binder, KTM avait "vraiment besoin de ce podium"

Brad Binder aura dû attendre 15 Grands Prix pour retrouver le podium. Pourtant bien parti en début de saison en décrochant la seconde place lors de la course inaugurale au Qatar, il a ensuite connu des mois compliqués, comme l'ensemble des pilotes KTM.

Jamais en mesure de se battre aux avant-postes, il n'a cessé d'évoluer entre la sixième et la 12e position, avec néanmoins deux tops 5 à son actif. Ce week-end, sur le circuit de Motegi, il a semblé plutôt à l'aise malgré le peu de temps passé en piste, avec l'annulation des EL4 puis des EL3. Qualifié en première ligne pour la première fois de sa carrière en MotoGP, il a pu goûter à la joie de partir sans devoir remonter, lui qui est pourtant connu pour ses incroyables départs.

"C'est vraiment tellement bien de partir de la première ligne, on arrive super détendu au premier virage", s'en est-il d'ailleurs amusé à l'arrivée. Parvenu à gagner une place, il l'a rapidement concédée à Jorge Martín avant de passer presque l'intégralité de la course derrière lui et Jack Miller, qui s'est envolé en tête. D'abord en délicatesse, il a pris confiance au fur et à mesure des tours et a finalement porté une attaque sur l'Espagnol en fin de course pour s'emparer de la deuxième position.

"J'ai effectué beaucoup de tours derrière eux et j'ai vraiment pu comprendre où j'avais besoin de progresser et de tourner mes points forts à mon avantage. Au fur et à mesure de la course j'ai senti que j'étais de mieux en mieux", a-t-il expliqué au site officiel. "Il m'a fallu 10-15 tours pour bien comprendre les choses et prendre mes marques, et je pense que c'est à cause du peu de temps qu'on a passé en piste sur le sec. J'ai commis quelques erreurs au début, je n'avais pas totalement d'adhérence sur l'angle, mais en attaquant et en me battant, ça l'a fait."

"J'essayais de rattraper Jorge mais il faisait un travail formidable, il ne commettait pas d'erreurs, il était vraiment propre. J'étais derrière lui et j'ai eu cette carotte qui s'agitait devant moi tout au long de la course. Je me rapprochais, je commettais une erreur, je perdais du terrain, je revenais à nouveau et ensuite, à cinq tours de la fin, il paraissait perdre un peu plus parce qu'il avait un composé plus tendre que moi. Les endroits où il avait plus l'avantage au début se sont réduits donc j'ai pu utiliser le point fort de notre moto, c'est-à-dire le freinage, pour vraiment réduire l'écart, réussir à plonger à l'intérieur et garder ma place jusqu'au bout."

Un travail d'équipe payant

Brad Binder à l'attaque sur Jorge Martín au GP du Japon

Brad Binder à l'attaque sur Jorge Martín au GP du Japon

La performance du Sud-Africain a été facilitée par une légère amélioration des soucis qu'il rencontre à l'avant de la RC16, à savoir ses blocages répétés sur les phases de freinage. La machine a également un peu progressé avec une adhérence moindre, ce qui handicapait beaucoup Binder et les autres pilotes KTM. "Je pense que lors des deux dernières courses, les pistes nous ont un peu mieux convenu. Il semble qu'on a mieux géré [les situation] avec moins de grip et c'est ce qui nous a principalement aidés", a-t-il reconnu.

Toutefois, ce podium n'aurait pas été possible sans un choix osé de pneumatique, exactement le même que celui de Miller. Sur les conseils de son équipe et complètement à l'aveugle, Binder a ainsi passé un pneu dur arrière au dernier moment.

"Je ne l'avais jamais utilisé avant la course mais j'ai énormément confiance en mon équipe, et les personnes qui s'occupent des pneus gèrent vraiment bien les choses donc si elles poussaient pour que je le mette, elles ne pouvaient pas se tromper. Un énorme merci à mon équipe pour m'avoir dirigé dans la bonne direction. On a fait un choix incroyable aujourd'hui avec le pneu arrière, avec le podium et avec tout", a-t-il ajouté.

"C'est sans aucun doute un week-end fantastique pour moi et pour l'équipe. On a travaillé tellement dur cette saison et on n'a pas obtenu beaucoup de bons résultats. Alors être sur le podium est un sentiment incroyable."

Après une saison particulièrement compliquée, Binder concède que ce podium représente une très belle récompense et a envie de croire en de possibles améliorations lors des prochains Grands Prix : "Je dois remercier mon équipe, ils se sont tellement battus. On avait vraiment besoin de ce podium. J'espère que c'est le signe des choses à venir."

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Héroïque à domicile, Nakagami craint le forfait à Buriram
Article précédent

Héroïque à domicile, Nakagami craint le forfait à Buriram

Article suivant

Photos - Le triomphe de Miller à Motegi et l'erreur de Bagnaia

Photos - Le triomphe de Miller à Motegi et l'erreur de Bagnaia