La blessure de Savadori prive Aprilia d'expérimentations à Portimão

Lorenzo Savadori aurait dû tester une Aprilia "hybride" au GP de l'Algarve mais sa nouvelle blessure a compromis les plans du constructeur.

La blessure de Savadori prive Aprilia d'expérimentations à Portimão

Les dernières semaines ont été difficiles pour Lorenzo Savadori. Au GP de Styrie, celui qui était alors titulaire chez Aprilia s'est fracturé la malléole dans la chute du début de course, ce qui l'a contraint à manquer la deuxième manche du Red Bull Ring. Il a tout fait pour revenir à Silverstone, avec une botte spécialement conçue pour l'aider à piloter la RS-GP malgré sa blessure, mais il a dû déclarer forfait après la première journée d'essais.

Dans la foulée, Aprilia a recruté Maverick Viñales pour le GP d'Aragón, obligeant Savadori à retrouver son rôle de pilote essayeur. Alors que la marque italienne a décidé de l'engager à nouveau en tant que wild-card dans deux courses en cette fin de saison, le GP d'Émilie-Romagne et le GP de l'Algarve, une chute en EL3 dans le premier de ces deux rendez-vous lui a valu une fracture de la clavicule et l'a contraint à tirer un trait sur sa présence à Portimão.

Les malheurs du pilote italien ont également des conséquences sur la feuille de route d'Aprilia, qui comptait sur sa présence au Portugal pour lui faire évaluer une machine différente, équipée de pièces destinées à préparer la saison 2022, afin de récolter des informations dans le cadre d'un week-end de course. Le forfait de Savadori empêchera le constructeur de mener ce test grandeur nature.

"C'est dommage que Sava se soit blessé, parce que je ne sais pas si je peux le dire, mais il y avait un plan pour qu'à Portimão, il teste de nouvelles choses, comme une moto hybride pour 2022", a révélé Aleix Espargaró après la blessure de son coéquipier. "C'est dommage [...] mais on lui souhaite une convalescence rapide."

Viñales et Espargaró ne pourront pas prendre le relais au GP de l'Algarve, le règlement empêchant les pilotes titulaires d'utiliser une machine différente de celle homologuée. "J'aimerais bien, mais je ne peux pas, parce que je fais le championnat comme pilote [titulaire] et non comme wild-card, alors je ne peux pas changer de moto", a confirmé Maverick Viñales, qui a appris à Misano qu'il devrait conserver sa machine habituelle pour la seconde visite de l'année au Portugal : "J'en ai parlé avec Massimo [Rivola, directeur général d'Aprilia Racing] et je lui ai dit 'allez, je la prends, moi, cette moto', mais il m'a dit 'non, ça n'est pas possible'."

Lire aussi :

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
Le team LCR déçu de sa saison mais confiant pour 2022
Article précédent

Le team LCR déçu de sa saison mais confiant pour 2022

Article suivant

Andrea Iannone veut croire à son retour après sa suspension

Andrea Iannone veut croire à son retour après sa suspension
Charger les commentaires