Brad Binder veut "de gros progrès", surtout en qualifications

Brad Binder concède qu'il attendait "beaucoup plus" des neuf premiers Grands Prix de la saison. Le pilote KTM doit avant tout progresser le samedi, ses mauvais résultats en qualifications le contraignant à des remontées en course.

Brad Binder veut "de gros progrès", surtout en qualifications

La première moitié de saison de Brad Binder n'a pas été à la hauteur de ses attentes. Premier pilote à faire triompher a KTM il y a près d'un an en République tchèque, le meilleur rookie de la saison 2020 a eu du mal à confirmer aux côtés de Miguel Oliveira, promu depuis le team Tech3 et auteur des meilleurs résultats de la marque cette saison, avec trois podiums dont un succès au GP de Catalogne.

Avec un retard de 25 points sur son coéquipier à la pause estivale, Binder reconnaît qu'il espérait de meilleurs performances. "J'attendais beaucoup plus de la première partie de la saison, c'est certain", admet le Sud Africain, dont la place a pourtant été assurée jusqu'en 2024. "Il est évident que je dois encore apprendre et améliorer mon rythme. Quand ça sera le cas, on pourra être forts parce qu'on a un bon package."

Si l'on exclut son abandon à Jerez, Binder a la particularité d'avoir toujours fait mieux en course qu'en qualifications, comme l'ont illustré ses remontées à Portimão et au Sachsenring, des Grands Prix respectivement terminés à la cinquième et à la quatrième place alors qu'il partait 15e puis 13e. En neuf week-ends, le pilote KTM n'a atteint la Q2 que trois fois.

"C'est un peu décevant de se réveiller en fin de course, mais mieux vaut tard que jamais !" s'amuse Binder, néanmoins conscient que de meilleurs résultats le samedi sont la clé pour faire mieux le dimanche : "Une des choses apprises dans les neuf premières courses, c'est que c'est beaucoup mieux quand on est en Q2 ! La course est beaucoup plus calme et on peut accrocher le groupe de tête."

"J'ai pris de l'expérience en partant 21e [à Assen], j'étais dans le chaos. Après quelques tours, le leader avait déjà une ligne droite d'avance, donc c'était difficile. Je dois vraiment progresser en qualifications. Quand j'arriverai sur de nouveaux circuit, il faudra les apprendre beaucoup plus rapidement."

Brad Binder a déjà roulé avec la KTM sur la majeure partie des pistes au programme avant la fin de la saison, même si le circuit de Brno, sur lequel il s'est imposé l'an dernier, n'est plus présent au calendrier. Il se montre confiant, notamment pour le double rendez-vous du mois d'août au Red Bull Ring, qui avait déjà accueilli deux courses l'an passé, ce qui lui permettra de compenser sa faible expérience.

"Maintenant, pour moi le plus important est de saisir les opportunités qui vont se présenter. Dans la deuxième partie, il y aura des circuits où les choses fonctionneront bien et où j'aurai le rythme, et il faudra vraiment en profiter. J'ai du travail et j'ai l'impression que je dois faire de gros progrès, mais ce sera bien de retrouver l'Autriche, où on a eu deux courses l'an dernier. Ça sera incroyable parce que le vendredi, on saura déjà quoi faire, ce qui fera une grosse différence. On verra comment ça se passera en Autriche."

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Misano revoit à la hausse sa jauge d'accueil du public
Article précédent

Misano revoit à la hausse sa jauge d'accueil du public

Article suivant

Jonathan Rea toujours attiré par le MotoGP ? "Ne jamais dire jamais"

Jonathan Rea toujours attiré par le MotoGP ? "Ne jamais dire jamais"
Charger les commentaires